Connexion

En tant que membre d'un comité de Santé Canada chargé d'élaborer une réglementation sur l'étiquetage en langage clair des produits de santé vendus sans ordonnance (ou en vente libre), Maryann Murray de Patients pour la sécurité des patients du Canada a dirigé une initiative conjointe de PPSPC et de l'ICSP pour sonder le public à ce sujet. Les gens ont-ils déjà éprouvé des problèmes avec l'étiquetage des produits de santé en vente libre?

Les résultats de ce sondage indiquent que les consommateurs sont souvent déconcertés lorsqu'ils achètent des produits d'autosoins. Ce qui soulève certaines préoccupations quant au risque de préjudices : est-ce que cette confusion peut porter les gens à choisir le mauvais produit? Notre sondage révèle que :

  • 29 % des répondants ont déclaré avoir fait erreur en achetant un produit de santé naturel, un produit homéopathique ou un médicament en vente libre;

  • et 29,5 % ont déclaré qu'ils n'étaient pas sûrs d'avoir fait erreur en achetant l'un de ces produits.

Voici les raisons les plus souvent citées par les consommateurs pour justifier ce mauvais achat :

  • ils avaient confondu le produit avec un autre;

  • ils ne pouvaient pas lire l'information sur l'étiquette du produit parce qu'elle était trop petite; ou

  • ils ne comprenaient pas l'information sur l'étiquette ou celle-ci portait à confusion.

Et voici quelques exemples de commentaires :

  • « Je cherchais un produit Gravol à la pharmacie et toute la gamme était placée ensemble sur l'étagère. Quand j'ai vu le Gravol Gingembre, j'ai cru qu'il contenait un supplément de gingembre. Mais quand je suis arrivé à la maison et que j'ai lu les ingrédients, j'ai constaté que le produit ne contenait pas d'ingrédient actif. Je me considère bien informé en matière de santé, pourtant je ne voyais pas la différence. »

  • « Je n'ai découvert les ingrédients qu'une fois rendu à la maison. Les caractères sont tellement petits sur les étiquettes. »

  • « J'ai acheté un produit pour une infection à levures en pensant que c'était un produit pour une infection urinaire. »

Maryann a représenté PPSPC au sein du comité de Santé Canada pour s'assurer que « tout comme pour les produits alimentaires, toutes les étiquettes soient écrites en langage clair, énumèrent tous les ingrédients et soient imprimées dans un format lisible. »

Les résultats de ce sondage confirment que les consommateurs veulent savoir ce que contiennent les produits qu'ils prennent. 

Afin de protéger les Canadiens et les Canadiennes de préjudices évitables, PPSPC et l'ICSP réclament que l'information contenue dans les étiquettes des produits de santé en vente libre soit claire et imprimée en plus gros caractères.