Connexion
CPSI partager                                                 
Public

Image Patients for Patient Safety Canada (PFPSC) Members

La Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses, également appelée Loi de Vanessa, vise à accroître la sécurité des médicaments et des instruments médicaux au Canada en renforçant la capacité de Santé Canada de recueillir des renseignements et de prendre des mesures rapides et appropriées lorsqu'un risque grave pour la santé est identifié.

À compter du 16 décembre 2019, les hôpitaux seront tenus de déclarer à Santé Canada les réactions indésirables graves aux médicaments (RIM graves) et les incidents liés aux instruments médicaux (IIM).  

Patients pour la sécurité des patients du Canada (PPSPC) a créé une présentation afin d’aider les patients et le public à comprendre et à promouvoir la déclaration des réactions indésirables graves à un médicament et des incidents liés aux instruments médicaux.

Ce module peut être utilisé dans des présentations et d’autres activités de partage d'information. 

Veuillez partager le lien vers cette page avec toute personne qui, à votre avis, a besoin de connaître les nouvelles exigences en matière de déclaration afin d’améliorer la sécurité.     

Cette présentation a été adaptée à partir de 4 modules PowerPoint de base élaborés en collaboration avec Santé Canada.

Si vous avez des questions sur la façon de présenter ce matériel éducatif à votre public cible, veuillez communiquer avec patients@cpsi-icsp.ca  

Si vous avez des questions au sujet de la Loi de Vanessa et des exigences de déclaration obligatoire, veuillez communiquer avec hc.canada.vigilance.sc@canada.ca. 

Pourquoi la Loi de Vanessa nous est nécessaire 

par Brendan Gribbons du Lower Mainland Biomedical Engineering  

Des rapports volontaires systématiques, suivis dune analyse approfondie d’incidents multiples, ont permis de déceler rapidement une défectuosité des tubulures de perfusion, entraînant ainsi un rappel mondial volontaire de plus de 100 millions de nécessaires à perfusion. De nombreuses alertes ont été émises au sujet du débit non contrôlé, notamment par Santé Canada et le fabricant. Cet exemple de réussite de la Colombie-Britannique démontre bien comment la Loi de Vanessa peut prévenir les préjudices
(
Ce blog est en anglais seulement.)