Connexion
CPSI partager                                                   

Les patients s'attendent à recevoir des soins sécuritaires en milieu hospitalier. Dans la plupart des cas, ces soins sont sécuritaires. Or, un petit nombre de patients subissent des préjudices non intentionnels consécutifs aux soins qu'ils ont reçus. Les patients hospitalisés sont particulièrement vulnérables; bon nombre d'entre eux sont très fragiles sans compter que les soins hospitaliers sont de plus en plus complexes. La durée de séjour à l'hôpital risque d'être plus longue pour les patients qui subissent un préjudice. Ces derniers sont exposés à un risque accru de morbidité et de mortalité. Mis à part le vécu de ces patients et de leur famille, le besoin constant de traitement comporte également un coût pour le système, car il empêche d'autres personnes d'obtenir les soins dont elles ont besoin (ICIS et ICSP, 2016).

Récit d'une patiente

Intervention chirurgicale sur la mauvaise jambe à l'hôpital Civic de Brampton

Une famille de Brampton est mécontente après que leur grand-mère de 72 ans s'est fait opérer la mauvaise jambe le jour de Noël au nouvel hôpital de la ville. Selon la déclaration de la petite-fille Kanwaljot Brar, 21 ans, au quotidien The Sun, Amar Kaur Brar, 72 ans, s'est fracturée le fémur à la suite d'une chute dans l'escalier de la maison familiale à Brampton. « En salle d'opération, les médecins ont fait une incision de la jambe droite d'Amar », commente Brar, ajoutant qu'elle fait presque toute la longueur de la cuisse de sa grand-mère. Quand ils ont réalisé que l'os de la jambe droite d'Amar était intact, ils ont recousu la plaie, puis ont opéré la jambe gauche.

Pour des études de cas de divers accidents graves sélectionnés, se référer à l'annexe B