Connexion
CPSI partager                                                   

Au Canada, il y a environ 380 000 naissances par an (Statistique Canada, n.d.). Bien que de nombreuses naissances puissent sembler « normales » et sans incident, les données dépeignent un autre tableau. Selon les données de OCDE, sur les 23 pays recensés en 2017, le Canada avait le taux le plus élevé de traumatismes obstétricaux déclarés pour les accouchements vaginaux avec et sans instruments (OCDE, 2019).

Le traumatisme obstétrical est l'un des événements indésirables les plus courants au Canada. Les traumatismes obstétricaux, y compris les traumatismes du troisième degré et les déchirures plus importantes, peuvent entraîner des séjours prolongés pour les mères, ainsi que des complications chroniques comme l'incontinence anale, la dyspareunie, la douleur périnéale et autres dysfonctions du plancher pelvien (CIHI, n.d.). Les répercussions psychologiques et physiques immédiates et à long terme de ces complications sur la mère et la famille sont difficiles à mesurer. Bon nombre des événements indésirables qui surviennent sont le résultat de défaillances du système plutôt que de défaillances individuelles. On sait maintenant qu'en créant un système de soins plus fiable, nous serons en mesure de prévenir, d'atténuer et de cerner les possibilités de prévenir les préjudices (Institute for Healthcare Improvement, 2012).

Récit de patientes

Vidéos LOSA: Pourquoi il est important de réduire les LOSA

Voici les vidéos de trois femmes qui ont témoigné de façon anonyme sur leur expérience d'avoir souffert des effets d'une LOSA (RCOG, n.d.).

LOSA : L'histoire de Tia (en anglais seulement)

LOSA : L'histoire de Sarah (en anglais seulement)

LOSA : L'histoire de Lisa (en anglais seulement)