Connexion
CPSI partager                                                   

Best Practice in Patient Blood Management in a Surgical Patient Population

[Pratique exemplaire en matière de gestion du sang dans une population de patients chirurgicaux]

Centre des sciences de la santé Sunnybrook, Toronto, Ontario (Centre des sciences de la santé Sunnybrook, 2013)

Le meilleur moyen de savoir si un patient aura besoin d'une transfusion est son taux d'hémoglobine préopératoire. Le Centre Holland de Sunnybrook réalise plus de 3 000 interventions chirurgicales orthopédiques par an. En 2011, il a institué un dépistage préopératoire de routine de tous les candidats à l'intervention chirurgicale afin d'identifier les patients anémiques, de gérer l'anémie potentielle et d'orienter les patients à haut risque vers la clinique de conservation du sang pour optimiser la prise en charge de l'anémie avant l'intervention chirurgicale. Tous les patients en phase préopératoire reçoivent du fer par voie orale pendant un mois. Si les patients sont anémiques, ils sont envoyés à la Clinique de conservation du sang (Blood Conservation Clinic, BCC) quatre à six semaines avant l'opération pour envisager une intraveineuse de fer ou d'Eprex. Le projet a fait appel à une équipe interprofessionnelle composée de chirurgiens anesthésistes, hématologues, infirmiers et orthopédistes. Un algorithme de conservation préopératoire du sang a été conçu et une formation générale du personnel a été menée. Des documents pédagogiques destinés aux patients ont également été élaborés. Les taux de transfusion pendant la période d'étude étaient de 3,6 % contre 5,1 % auparavant. On estime que les économies réalisées grâce à la diminution du nombre de transfusions dans cette population de patients s'élèvent à 75 000 $.

Le Dr Paul Hébert fait des recherches pour améliorer la façon de soigner les patients les plus malades de l'hôpital

(Institut de recherche de L'Hôpital d'Ottawa, 2006)

Le Dr Paul Hébert traite les patients les plus gravement maladies à L'Hôpital d'Ottawa – trois patients sur dix qui arrivent à l'Unité des soins intensifs ne se rétablissent jamais. […] S'il passe une demi-heure de son temps à essayer de guérir ses patients un à un, il consacre l'autre demi-heure à faire de la recherche sur les soins critiques. Les résultats de ses recherches aident des centaines de milliers de patients à Ottawa et dans le monde entier. […] il a observé que le taux de mortalité des patients traités vigoureusement avec du sang transfusé était plus élevé chez les patients dont le médecin attendait avant de prescrire une transfusion. Pour lire l'article complet, cliquez ici.