Connexion
CPSI partager              
6/19/2020 7:00 AM

Chris PowerAu cours des derniers mois, le monde de la santé a été bouleversé. L'Institut canadien pour la sécurité des patients en a profité pour tendre l'oreille et mener une réflexion sur le sort du système de la santé canadien au lendemain de l'annonce de la pandémie de la COVID-19 après s'être adapté à cette nouvelle réalité.

La sécurité des patients est plus importante que jamais. Cela dit, nous ne pouvons pas exiger du système de santé déjà accablé de porter un fardeau plus lourd encore, de soutenir des pressions ou des distractions additionnelles. Nous devons, au Canada et dans le monde entier, adapter notre pensée et notre approche en matière de sécurité.

Nous en venons à la conclusion que la sécurité des patients ne doit pas être axée sur l'absence de préjudice. Nous ne devrions pas nous contenter de compter le nombre d'incidents dans l'espoir qu'il diminue l'année suivante.

Au contraire, l'Institut canadien pour la sécurité des patients canalisera les efforts pour mettre l'accent sur la présence de la sécurité dans les soins de santé. Chaque personne qui participe à l'odyssée des soins de santé devrait être outillée et encouragée à définir la sécurité des patients, à la souligner et à faire part des réussites dans l'ensemble du système.

La présence de la sécurité peut être difficile à percevoir.Il est parfois difficile de percevoir la présence de la sécurité, mais chacun d'entre nous peut apprendre à la reconnaître. Nous pouvons apprendre à l'exiger. Chacun d'entre nous — à titre de patient ou membre de la famille, de prestataire de soins, d'administrateur ou de chef d'équipe — peut apprendre à revendiquer la présence de la sécurité. Dès que vous aurez appris à l'exiger, vous obtiendrez la sécurité en tout temps et vous saurez quoi faire si elle est absente.

Pour adopter cette nouvelle orientation, l'ICSP a dû redéfinir la priorité de plusieurs de ses campagnes en vue d'offrir le meilleur soutien qui soit aux patients, aux prestataires de soins et aux dirigeants pendant la riposte canadienne à la pandémie.

  • Vous constaterez que l'accent est remis sur la prévention et le contrôle des infections — notre récente campagne « ARRÊT! Nettoyez-vous les mains » comportait des messages visant à aplatir la courbe de la COVID-19 pour réduire l'impact de la pandémie ainsi que des outils pour montrer comment se laver les mains efficacement.
  • Vous verrez de fréquentes mentions de notre partenariat qui s'inscrit dans une initiative visant la santé psychologique et la sécurité des prestataires de soins de santé et qui comprend les programmes de soutien par les pairs.
  • En outre, vous serez témoin de nouvelles initiatives qui aborderont les sujets communs à l'ensemble des établissements de soins de santé canadiens, comme le partenariat avec les patients et leur mobilisation, les systèmes de sécurité et d'accompagnement, ainsi que la sécurité des patients lors des soins virtuels.

Nous espérons que vous serez de la partie, que vous joindrez votre voix à la nôtre tandis que nous focalisons sur la présence de la sécurité dans les soins de santé.

Avez-vous été témoin de la présence de la sécurité lors du soutien par les pairs? À votre avis, comment peut-on détecter la présence de la sécurité dans les soins de santé virtuels? Aidez-nous à définir la sécurité des patients lors des partenariats avec les patients, lors de la pratique de l'hygiène des mains et dans toutes les sphères des soins de santé, peu importe le lieu où ils sont fournis.

La sécurité doit être la première chose qui nous vienne à l'esprit, notre priorité. De nouvelles possibilités nous sont données de positionner la sécurité des patients dans notre nouvel ordre mondial. Cette campagne nous permettra de mettre en commun les outils, les ressources et les programmes de l'ICSP et de nos partenaires pour que les personnes qui en ont le plus besoin puissent les utiliser.

Faites passer le message que l'on peut apprendre à discerner la présence de la sécurité même si elle est peu apparente et qu'on peut l'exiger si elle fait défaut.

N'hésitez pas à m'écrire à cpower@cpsi-icsp.ca; suivez-moi sur Twitter @ChrisPowerCPSI.

Votre partenaire dévouée en sécurité des patients,

Chris Power