Connexion

​​​​​​​​​

 

 

Annonce de la composition du conseil d'administration et de la direction d'un nouvel organisme pancanadien voué à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des services de santé38515Nouvelles sur la sécurité des patients10/23/2020 9:17:29 PM Ottawa (Ont.) et Edmonton (Alb.) – Les membres de la direction du nouvel organisme issu de la fusion de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et de la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (FCASS) ont été annoncés aujourd'hui. Ronald Guse et Lynn Stevenson, Ph. D., seront coprésidents du conseil d'administration, et Jennifer Zelmer en sera la présidente-directrice générale. Les noms des membres de l'équipe de la haute direction ont également été dévoilés. « En cette période où les systèmes de santé au pays et à l'international luttent contre la pandémie de COVID-19, la création de ce nouvel organisme doté d'une plus grande capacité à soutenir des soins sûrs, de qualité, mieux coordonnés et davantage axés sur le patient, arrive à un moment critique, a déclaré Ronald Guse, coprésident. Sous la direction éclairée et stratégique de Jennifer Zelmer et de son équipe, je suis certain que cet organisme saura relever le défi. » « Nous avons une occasion exceptionnelle de concrétiser notre vision commune des soins de santé de haute qualité pour tous, a renchéri Lynn Stevenson, Ph. D. Le début de la Semaine nationale de la sécurité des patients est le moment idéal pour présenter notre nouvelle équipe, qui réunira les forces des deux organismes pour améliorer les services de santé avec et pour plus de gens. » L'organisme complet et les possibilités de partenariats visant à améliorer la qualité et la sécurité seront présentés au cours des prochains mois. Tant que les dernières étapes de la fusion ne seront pas terminées, l'organisme poursuivra ses activités sous les noms d'ICSP et de FCASS. « Je suis honorée et heureuse d'avoir été choisie pour diriger ce nouvel organisme pancanadien, qui est doté d'une plus grande capacité et vise l'amélioration sans compromis de la qualité et de la sécurité des services de santé, s'est réjouie Jennifer Zelmer. En cette période charnière, je promets à toutes les personnes qui s'engagent à améliorer les services de santé de travailler avec elles pour apporter des améliorations mesurables, étendues et durables. » Un conseil d'administration de transition a été formé pour l'organisme issu de la fusion. Il comprend un nombre égal de membres de l'ICSP et de la FCASS. Les membres de la haute direction ont également été sélectionnés (voir le document d'information pour les biographies). Dans le cadre des discussions avec les parties prenantes de tout le pays pour comprendre leurs priorités et l'aide que l'organisme fusionné peut leur apporter, des thématiques communes ont commencé à émerger Être audacieux dans ses actions pour changer le système. Définir une intention claire et ne pas se disperser. Se tourner vers l'avenir. Favoriser la diversité et l'inclusion. Partager son expertise et être un guide. Être agile et agir rapidement. Au cours de l'année qui vient, le nouvel organisme poursuivra le dialogue avec toutes les parties prenantes du pays pour élaborer sa stratégie et tracer la voie qu'il prendra. Le nouvel organisme issu de la fusion de la FCASS et de l'ICSP travaille avec des partenaires pour faire connaître des innovations éprouvées et des pratiques exemplaires en matière de sécurité des patients et de qualité des services de santé. En collaborant avec des patients et d'autres partenaires, nous pouvons améliorer durablement l'expérience des patients, la vie professionnelle des prestataires de soins de santé, l'utilisation des ressources et la santé de toutes et tous au Canada. La FCASS est un organisme sans but lucratif financé par Santé Canada. Visitez le fcass-cfhi.ca et le patientsafetyinstitute.ca pour en savoir plus. 10/26/2020 10:00:00 AMOttawa (Ont.) et Edmonton (Alb.) – Les membres de la direction du nouvel organisme issu de la fusion de l'Institut canadien pour la sécurité des10/25/2020 9:46:37 PM28https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Pour citer Jennifer Zelmer : Les soins de santé virtuels sont un nouveau concept pour la plupart d’entre nous38418Nouvelles sur la sécurité des patients10/19/2020 8:17:26 PM L’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) ont fusionné. La directrice générale de l’ICSP, Chris Power, a pris sa retraite et la directrice générale de la FCASS, Jennifer Zelmer, assume maintenant les fonctions de PDG et Présidente de l’organisme fusionné. Dans ce blogue mensuel, Jennifer nous fait part de ses réflexions sur le thème du magazine numérique de ce mois-ci. Quand j'ai reçu mes premiers soins de santé virtuels, je vivais au Danemark. Je souffrais d'une infection oculaire et quelques jours après une visite chez mon ophtalmologue, mes symptômes n'avaient pas disparu. Lorsque j'ai appelé son bureau pour faire un suivi, j'ai appris qu'elle serait absente pendant plusieurs semaines, alors j'ai envoyé un courriel sécurisé à mon médecin généraliste pour lui demander s'il pouvait m'aider. Moins d'une heure plus tard, il me répondait de ne pas m'inquiéter. Il avait consulté mon dossier électronique et y avait vu mon ordonnance et les résultats du prélèvement effectué par mon ophtalmologue. Il m'a alors dit qu'il m'avait prescrit un autre antibiotique en fonction de ces résultats. « Inutile de venir à mon bureau, m'avait-il dit, vous pouvez vous rendre directement à la pharmacie de votre choix pour qu'on exécute l'ordonnance. » Recevoir des soins sans avoir à me rendre à la clinique avec un trouble de la vue était inestimable, tout comme le fait de pouvoir prendre mon temps pour traduire le message de mon MG pour être sûre de bien le comprendre. Bien sûr, aujourd'hui, en pleine pandémie, les soins virtuels représentent bien plus qu'une simple option pratique. Cela dit, comme ce fut le cas pour moi lorsque j'ai eu mon infection oculaire, c'est un nouveau concept pour de nombreux patients et fournisseurs de soins. Au cours des derniers mois, plus de la moitié des adultes canadiens qui avaient besoin des conseils d'un médecin ont pu en consulter un par téléphone, par vidéo ou d'autres types de soins virtuels (source). Désormais, plus d'un tiers d'entre nous privilégiera les soins virtuels pour demander l'avis d'un médecin. Les soins virtuels sont donc là pour rester. Mais comment s'assurer qu'ils sont sécuritaires? Pouvons-nous améliorer leur qualité? Les soins virtuels peuvent améliorer la rapidité d'accès aux soins, leur qualité et leur sécurité, ainsi que les coûts des soins de santé, mais ces avantages ne sont ni automatiques ni garantis. Et la manière dont ils sont conçus et utilisés peut améliorer ou menacer le principe d'équité. En matière de sécurité, voici quelques pistes de réflexion utiles Bien que les soins virtuels puissent être nouveaux, demander à quelqu'un de se joindre à vous pour une visite médicale ne devrait pas l'être et pourrait même être plus facile dans ce contexte. Qu'il s'agisse d'un appel téléphonique, d'une vidéoconférence ou d'un courriel, n'oubliez pas que vous êtes autorisé, et encouragé, à poser des questions sur vos soins. Les patients qui jouent un rôle actif dans leurs soins ont tendance à voir leur santé s'améliorer davantage. Enfin, la continuité des soins est importante. Si possible, communiquez avec vos prestataires habituels. Sinon, veillez à ce que toute nouvelle information soit communiquée à votre cercle de soins. Vous trouverez d'autres conseils sur les consultations virtuelles à l'adresse VaincreLeSilence.ca. Tant qu'à y être, profitez-en pour vous inscrire à la Semaine nationale de la sécurité des patients. Notre équipe vous annoncera la date de lancement de la nouvelle série de balados PATIENT. Chaque épisode présentera une discussion différente sur les expériences des patients qui reçoivent des soins virtuels. À quoi devraient ressembler des soins virtuels parfaitement sécuritaires selon vous? Continuons à apprendre ensemble. Portez-vous bien, prenez soin de vous et restez prudent, Jennifer Zelmer Suivez @jenzelmer 10/19/2020 8:00:00 PML’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) ont fusionné.10/19/2020 10:06:36 PM33https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Le jeu de puissance final sur la sécurité des patients28837Jeux de puissance en sécurité des patients9/27/2020 1:08:18 AM<img alt="" src="/en/NewsAlerts/News/PublishingImages/Chris%20Power.jpg?Width=140" width="140" style="BORDER&#58;0px solid;" /> ​Comme vous le savez peut-être, je prends ma retraite à la fin de ce mois. Il y a six ans, j'ai été invité à diriger une organisation fondée sur un principe nous n'accepterons plus un cas de patient blessé. J'ai vu une histoire de leadership national dans le développement d'outils fondés sur des données probantes, de ressources destinées à éduquer et à inspirer des soins sécuritaires… surtout, en partenariat avec les patients eux-mêmes. J'ai vu jeter les bases d'une amélioration concertée et coordonnée de la sécurité des patients au Canada. Cela m'a inspiré. Chaque expérience patient doit être sûre. Cependant, les incidents liés à la sécurité des patients sont la troisième cause de décès au Canada. La plupart des gens - bien que moins nombreux aujourd'hui que l'an dernier - ne savent pas que le problème existe. Je suis extrêmement fier de ce que nous avons accompli à l'ICSP. Ensemble, nous avons construit une nouvelle stratégie sur l'idée de démontrer ce qui fonctionne et de renforcer l'engagement en matière de prévention des méfaits. Nous avons élargi ces idées en engageant le public et les décideurs à rendre les soins de santé canadiens sécuritaires, tout en veillant à ce qu'il y ait une voix patiente à chaque table. Reflétées au nom de notre stratégie, nous avons mis l'accent sur la SÉCURITÉ DES PATIENTS MAINTENANT. Chaque jour, nous avons travaillé pour mettre en œuvre et diffuser des améliorations durables de la sécurité des patients. Nous avons demandé une priorité plus élevée pour la sécurité des patients dans nos systèmes de santé. Nous nous sommes engagés à influencer les politiques, les réglementations et les normes pour garantir que les pratiques de sécurité des patients fondées sur des données probantes soient des exigences et non des réflexions. Je sais que nos réalisations n'auraient pas été réalisables sans le personnel exceptionnel, les dirigeants, les partenaires et la voix des patients qui travaillent à nos côtés pour inspirer des soins plus sécuritaires. Lorsque je réfléchis à mon temps au sein de cette merveilleuse organisation, je crois fermement que notre héritage est le succès que nous avons obtenu dans la construction des éléments fondamentaux de la sécurité des patients. La fusion imminente de l'ICSP et de la FCASS créera l'échelle, l'étendue et les capacités nécessaires pour améliorer plus efficacement les soins de santé pour tous au Canada. Cette fusion - ainsi que l'élan que nous avons construit ensemble - présente une opportunité unique pour l'avenir. Il ne fait aucun doute que nous avons tous encore du travail à faire, et nous pouvons le faire beaucoup plus efficacement ensemble. J'ai vécu un voyage incroyable avec l'ICSP et je serai à jamais un champion de la sécurité des patients. J'ai tellement appris de vous, de mon équipe de l'ICSP et de tant d'autres dans le monde. J'espère que le travail que nous avons accompli ensemble forgera des soins de santé plus sûrs pour tous à l'avenir. Il ne fait aucun doute que l'Institut canadien pour la sécurité des patients a réalisé ce qu'il s'était fixé. En essayant de nouvelles approches, en mettant l'accent sur nos forces et en travaillant ensemble, la nouvelle organisation peut et rendra le système de santé canadien plus sûr pour tous les travailleurs de la santé et les patients. Poussez fort, soyez audacieux et sachez que je vous encourage. Ma boîte de réception vous est ouverte jusqu'au 1er octobre à cpower@cpsi-icsp.ca, et vous pouvez me suivre sur Twitter @ChrisPowerCPSI - même si je ne peux pas vous promettre de la mettre à jour régulièrement. Alors que je m'engage dans cette nouvelle aventure, je veux simplement dire merci à chacun d'entre vous pour votre soutien, pour avoir fait partie de mon voyage. Je reste… Bien à vous pour la sécurité des patients, Chris Power 9/26/2020 6:00:00 PM Comme vous le savez peut-être, je prends ma retraite à la fin de ce mois. Il y a six ans, j'ai été invité à diriger une organisation fondée sur un10/1/2020 2:21:29 AM28https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
L’ICSP, PPSPC et l’OMS: Succès de la Journée mondiale de la sécurité des patients 202028590Nouvelles sur la sécurité des patients9/25/2020 9:04:55 PM ​Merci beaucoup de vous joindre à nous pour soutenir la deuxième Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre 2020! En mai 2019, les 194 États membres de l'Organisation mondiale de la santé ont approuvé la création de la Journée mondiale de la sécurité des patients qui sera célébrée chaque année le 17 septembre. À l'échelle mondiale, 134 millions d'événements indésirables contribuent à 2,6 millions de décès chaque année en raison de soins non sécurisés. Avec 28 000 décès par année au Canada, les préjudices causés aux patients se classent au troisième rang en termes de mortalité après le cancer et les maladies du cœur. Forts du succès de la Journée mondiale de la sécurité des patients de l'année dernière, nous nous sommes réunis une fois de plus dans un engagement mondial à reconnaître la sécurité des patients comme une priorité essentielle pour la santé. Pour faire de la sécurité des patients une priorité, nous étions fiers d'offrir ce qui suit Institut canadien pour la sécurité des patients Merci de vous joindre à nous pour la diffusion en direct de "Building a Safer System", le documentaire célébrant les 17 ans d'impact de l'Institut canadien pour la sécurité des patients sur le système de santé du Canada. Au cas où vous l'auriez manqué, le documentaire est disponible sur notre chaîne Youtube. À la suite de la projection du documentaire et du débat animé sur la sécurité des travailleurs de la santé, d'anciens membres du personnel, des collègues et des partisans de l'ICSP se sont réunis en ligne pour se reconnecter et célébrer l'organisation. Un panel de PDG a discuté de l'avenir de la sécurité des patients et Donna Davis de Patients for Patient Safety Canada a fortement représenté la voix des patients. Cliquez ici pour voir l'enregistrement de la table ronde et les remarques liminaires de clôture. Patients pour la sécurité des patients Canada En raison du travail assidu et de la sensibilisation de plusieurs de nos membres de Patients pour la sécurité des patients Canada, la Journée mondiale de la sécurité des patients 2020 a été reconnue au Canada comme jamais auparavant! Non seulement nous avons vu la tour CN à Toronto s'illuminer en orange pour commémorer la sécurité des patients, mais les édifices municipaux de Saint-Laurent Montréal, Mississauga, Calgary et Sylvan Lake, en Alberta, ont diffusé notre message dans la nuit. Non seulement cela, mais en contactant des personnalités politiques à travers le pays, les membres du PFPSC ont encouragé les déclarations de soutien à la Journée mondiale de la sécurité des patients de Conseiller Francesco Miele, au nom du Conseil de Saint-Laurent Montréal, Québec Le maire Ed Holder, au nom de la ville de London, Ontario Le maire Greg Dionne, au nom de la ville de Prince Albert, Saskatchewan Maire Don Iveson, au nom de la ville d'Edmonton, Alberta Maire Naheed Nenshi, au nom de la ville de Calgary, Alberta L'hon. Cameron Friesen, ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active, au nom de la province du Manitoba L'hon. Tyler Shandro, ministre de la Santé, au nom de la province de l'Alberta L'hon. Janet Austin, lieutenant-gouverneur, au nom de la province de la Colombie-Britannique Enfin, un éditorial d'opinion rédigé par Kathy Kovacs-Burns, membre de PFPSC, a été distribué à travers le pays pour que les journaux envisagent de participer à cette journée spéciale et les membres ont organisé un Tweet Chat animé en utilisant le hashtag #BuildingASaferSystem avant la projection du documentaire de l'ICSP! Organisation Mondiale de la Santé La pandémie COVID-19 a dévoilé les énormes défis et risques auxquels les agents de santé sont confrontés dans le monde, notamment les infections associées aux soins de santé, la violence, la stigmatisation, les troubles psychologiques et émotionnels, la maladie et même la mort. De plus, travailler dans des environnements stressants rend les agents de santé plus sujets aux erreurs qui peuvent nuire aux patients. Par conséquent, lors de la Journée mondiale de la sécurité des patients 2020, l'OMS a choisi le thème de la sécurité des travailleurs de la santé une priorité pour la sécurité des patients. L'Organisation mondiale de la santé a publié un appel à l'action sur la sécurité des travailleurs de la santé que vous pouvez lire ici. Nous adressons nos remerciements particuliers à notre sponsor platine de la Journée mondiale de la sécurité des patients, BD, ainsi qu'à nos deux sponsors Gold, HealthPro Procurement Services et Gojo Industries, fabricants de PURELL Hand Sanitizer, pour leur soutien inestimable. 9/25/2020 9:00:00 PM Merci beaucoup de vous joindre à nous pour soutenir la deuxième Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre 2020! En mai 2019, les10/6/2020 9:57:24 PM79https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Les rassemblements mondiaux pour la sécurité des travailleurs de la santé - Une priorité pour la sécurité des patients28838Nouvelles sur la sécurité des patients9/16/2020 5:57:57 PM COVID! COVID! COVID! Nos conversations aux niveaux local, national et mondial se sont concentrés sur rien d'autre que le COVID-19 depuis le début de 2020! Une chose est très claire ce sont des temps sans précédent. Le COVID-19 a eu un impact sur chaque personne et chaque secteur de chaque société du monde entier, et en particulier sur les systèmes de soins de santé et les travailleurs au-delà de toutes les limites normales. Nous sommes témoins d'interminables médias sociaux et de reportages décrivant ce à quoi les systèmes de santé et les travailleurs de la santé ont été confrontés dans différents pays, dont le Canada. Nous avons écouté des histoires sur la protection de nos travailleurs de la santé et sur les nombreuses personnes dont ils s'occupaient qui étaient soit infectées, soit en train de mourir du COVID, ou qui avaient des conditions non COVID et qui avaient besoin de soins médicaux urgents. En termes simples, ces conversations portaient principalement sur la SÉCURITÉ - la sécurité des travailleurs de la santé et la sécurité des patients. Cette conversation n'est pas et ne devrait pas être unique à la situation du COVID-19, mais nous pouvons nous inspirer de ces expériences pour comprendre pourquoi nous devons poursuivre la discussion sur la sécurité telle qu'elle s'applique aux travailleurs de la santé et aux patients. S'il y a jamais une année pour se concentrer sur la sécurité des travailleurs de la santé en ce qui concerne la sécurité des patients, c'est bien l'année! L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré cette année le thème de la Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre «La sécurité des travailleurs de la santé une priorité pour la sécurité des patients». Leur appel à l'action est pour nous de «Parler pour la sécurité des travailleurs de la santé!» Une grande partie du public appuie déjà cet appel, tout comme Patients pour la sécurité des patients du Canada. Cet appel à l'action examine les nombreuses histoires, photos et faits mettant en vedette des travailleurs de la santé dans différents contextes et dans des situations où leur sécurité n'était pas assurée. Parfois, ils sont aussi devenus des patients et certains sont morts. Toutes ces expériences ne sont pas liées au COVID, mais pendant cette période, l'OMS a identifié des dangers communs auxquels sont confrontés les agents de santé dans le monde. Ils ont non seulement été exposés au COVID, mais ont également été confrontés au défi de disposer d'un équipement de protection de qualité adéquat, craignant d'être infectés et d'infecter leurs collègues ou leurs proches, fatigués physiquement et mentalement et psychologiquement en détresse. Ces dangers auraient pu nuire à la sécurité des travailleurs de la santé, augmentant leur vulnérabilité et le risque d'être infecté. Pendant le pic de COVID, le Conseil international des infirmières a indiqué qu'environ 6% de tous les cas d'infections au COVID dans 30 pays étaient des agents de santé. Les chiffres par pays étaient encore plus élevés. Par exemple, aux États-Unis en juillet, 120 000 agents de santé connus ont été infectés et 590 sont décédés, soit environ 15 à 20% de tous les cas de COVID à ce moment-là. Plus localement, l'Ontario a estimé que 17% des personnes infectées pendant le pic de COVID étaient des travailleurs de la santé. Indépendamment de toutes les histoires et faits indiquant des pratiques non sécuritaires dans les milieux de soins de santé ou communautaires, de nombreux travailleurs de la santé et patients ne se sentent pas à l'aise d'en parler. Et pourtant - nous savons pourquoi nous devrions parler. Nous savons que lorsque les systèmes de santé et les travailleurs de la santé sont débordés et mis au défi par des pressions comme le COVID-19, il y a un risque accru d'incidents de sécurité non seulement pour les travailleurs de la santé, mais aussi pour les patients. Nous savons que lorsque les travailleurs de la santé sont stressés physiquement, mentalement et psychologiquement, les incidents avec les patients comme les erreurs de médication et les problèmes de communication augmentent. Les professionnels de la santé et les patients doivent apprendre à s'exprimer et ne pas devenir des «victimes invisibles» au milieu des dangers et des défis. Nous avons besoin d'une «culture de la sécurité» dans les soins de santé avec des méthodes accessibles et acceptées pour signaler les pratiques dangereuses et les prévenir. Un système de santé sûr est toujours prêt à apprendre. L'OMS et Patients pour la sécurité des patients Canada lancent un appel à l'action «Parlez pour la sécurité des travailleurs de la santé!» Grâce à cette action, nous pensons qu'un personnel de santé sûr signifie que les patients ont de meilleures chances d'obtenir des soins plus sûrs - «Agents de santé sûrs, patients sûrs». Si, en tant que Canadiens, nous croyons en la sécurité de tout le monde dans notre système de soins de santé, pendant des périodes comme le COVID-19 ou à tout autre moment, alors nous avons une bonne raison de nous rallier. C'est pourquoi la Journée mondiale de la sécurité des patients de cette année, le 17 septembre, se concentre sur «La sécurité des travailleurs de la santé une priorité pour la sécurité des patients». A PROPOS DE L'AUTEUR Katharina Kovacs Burns, membre de Patients pour la sécurité des patients du Canada (PPSPC), un programme dirigé par les patients de l'Institut canadien pour la sécurité des patients et de la branche canadienne du réseau mondial Patients for Patient Safety de l'OMS. Notre mission est «Tous les patients sont en sécurité». 9/16/2020 6:00:00 PMC OVID! COVID! COVID! Nos conversations aux niveaux local, national et mondial se sont concentrés sur rien d'autre que le COVID-19 depuis le début10/1/2020 2:21:27 AM29https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Soins communs Manitoba adopte le nouveau Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers en période de transformation majeure : « Il est impossible d’offrir des soins de qualité s’ils ne sont pas sécuritaires. »28788Nouvelles sur la sécurité des patients9/15/2020 8:22:24 PM<img alt="" height="105" src="/en/NewsAlerts/News/PublishingImages/2020/MQLF%20infographic_EN.png?Width=140" width="140" style="BORDER&#58;0px solid;" />« Nous utilisons tous le terme "qualité" dans un sens large, mais nous ne comprenons vraiment pas sa complexité », affirme Jeanette Edwards, responsable stratégique, santé, qualité et apprentissage et responsable provinciale par intérim de la santé des Autochtones pour Soins communs au Manitoba. « Les travailleurs de la santé, les administrateurs et les usagers ont une vision différente de la qualité. Pour de nombreux usagers d'établissements de soins, la qualité est un terme qui se rapporte à la nourriture ou à la disponibilité des stationnements et à la facilité de se stationner. Pour un chirurgien, la qualité est synonyme d'efficacité lors d'une chirurgie, y compris de résultats chez les usagers. Ce que nous essayons de faire est d'étudier un système et de voir la qualité comme une structure complexe. » Dans le cadre de la transformation majeure actuelle du système de santé du Manitoba, Jeanette Edwards a supervisé un projet portant sur la qualité et l'agrément qui visait à recueillir des commentaires de divers organismes responsables de la prestation de soins de santé. Ceci afin d'orienter le développement d'une approche et d'un cadre conceptuel provinciaux de la qualité envers l'agrément et qui serviraient de processus de référence pour améliorer la qualité. De plus, « Nous avions des représentants du public, des familles qui ont vécu des incidents graves et qui ont transmis leurs commentaires, des commentaires de la part d'Autochtones de Ongomiizwin; tous avaient leur mot à dire », a-t-elle affirmé. Tout est une question de sécuritéL'équipe responsable du projet estimait que la province avait besoin « d'un cadre pour nous aider à parler de la qualité sur tous les fronts et d'avoir une vision cohérente de la notion de qualité », a affirmé Jeanette Edwards. En outre, « la sécurité était auparavant séparée de la qualité », a-t-elle dit, mais nous avons maintenant besoin d'offrir des services qui soient à la fois synonymes de qualité et de sécurité. « Il est impossible d'avoir un système de qualité qui ne soit pas sécuritaire, c'est pourquoi [dans notre solution] nous avons intégré la sécurité. Nous sommes d'avis que la sécurité est primordiale. »L'équipe voulait aussi S'assurer d'intégrer la qualité aux pratiques quotidiennes « À tous les plans des organismes, du "conseil au bloc", en passant par les services offerts à la communauté » Améliorer les connaissances « Je croyais très fermement au fait que les humains doivent faire un apprentissage continu. Nous devions évaluer comment intégrer les apprentissages à toutes nos activités. » Donner un souffle de vie à l'agrément « En tant que visiteur d'agrément, j'ai observé que l'agrément était en voie de devenir un "événement (la visite du collègue visiteur)" plutôt qu'un outil du processus d'amélioration continue de la qualité. » Solution Amélioration continue et cohérenceLe projet de transformation a permis de créer entre autres le cadre en matière de qualité et d'apprentissage du Manitoba, qui visait à « encourager une culture d'amélioration continue et à assuré une cohérence à l'échelle du système de santé. » Son objectif est d'orienter l'amélioration de la qualité des soins de santé offerts à tous les Manitobains.Le document infographique qui en découle (voir ci-dessous) « aide les gens à parler le même langage, mais aide aussi à appliquer un cadre », a affirmé Mme Edwards. « Nous connaissons tous les mots à la mode tels que "culture de sécurité", mais en quoi cela consiste-t-il? Maintenant, nous avons des définitions communes à partir desquelles appliquer un cadre cohérent. » Elle a poursuivi « Dans le cadre de la transformation du système du Manitoba, le document infographique fut notre moyen de réaliser en commun l'objectif quadruple de l'IHI. Vous verrez les termes "Manitobains en santé" et "équipes en santé", qui sont des principes directeurs appliqués au Manitoba et harmonisés avec les dimensions de qualité et de sécurité établies par Agrément Canada et l'Organisation de normes en santé. Nous essayons de montrer aux gens qu'il ne s'agit pas d'une autre décision au goût du jour ce cadre réunit tous ces objectifs afin d'encourager l'excellence à l'intérieur du système. Il a été conçu pour montrer simplement aux usagers que tous ces domaines sont importants. » Le Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagersJeanette Edwards s'est associée aux membres du comité qui ont orienté le développement du Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers pour les services de santé. « Le Cadre a été conçu pour offrir une référence générale aux décideurs, aux décideurs de haut rang et aux services cliniques », affirme-t-elle. Le Cadre est constitué de cinq objectifs d'ensemble qui visent à créer un changement positif 1. Soins centrés sur les personnes Les gens qui font appel aux services de santé sont des partenaires égaux dans la planification, le développement et le suivi des soins. Ils collaborent pour faire en sorte que ces services répondent à leurs besoins et qu'ils en tirent les meilleurs résultats. 2. Soins sécuritaires  Les services de santé sont sécuritaires et exempts de préjudices évitables. 3. Soins accessibles  Les gens ont un accès rapide et équitable à des services de santé de qualité. 4. Soins appropriés  Les soins sont fondés sur des données probantes et centrés sur les personnes. 5. Soins intégrés  Les services de santé sont offerts sur une base continue et sont bien coordonnés, ce qui facilite les transitions. Grâce aux définitions communes qui ont été élaborées pour aider les équipes à employer le même langage, les cinq groupes de parties prenantes qui interagissent avec le système de santé disposent de guides et de ressources de mise en œuvre pour aider les équipes à collaborer tout en améliorant les conditions de santé et de sécurité sur leur propre territoire. Document infographique du cadre de qualité et d'apprentissage du Manitoba Cinq objectifs pour offrir des soins plus sécuritaires « Le document infographique représente les cinq objectifs du Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers, adaptés pour le Manitoba », a affirmé Jeanette Edwards. « Par exemple, l'objectif des "soins intégrés" est un processus, mais à quels domaines se rattache-t-il? À partir de ce document infographique, nous souhaitions retenir les éléments importants pour notre province. Le Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers dispose de grands objectifs liés au système. Ces objectifs intègrent des indicateurs de qualité. »Mme Edwards a mentionné trois exemples pour illustrer la façon dont le Manitoba présente les cinq objectifs du Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers dans le document infographique du cadre de qualité et d'apprentissage du Manitoba. 1. Parmi nos établissements, nous avons le Rehabilitation Centre for Children (Centre de réadaptation pour enfants), des Services spécialisés pour enfants et jeunes de Winnipeg. Le conseil a élaboré tous les indicateurs utilisés dans le cadre de ses plans et de ses rapports en matière de qualité, dans ces quatre quarts de cercle. Ce graphique présente la façon dont l'établissement effectue le suivi de la qualité et des dimensions au niveau de la direction, et il est affiché à des endroits bien en vue. Il permet de rappeler chaque jour aux usagers et au personnel que ceux-ci sont intégrés aux processus de qualité et d'apprentissage des organismes, et les usagers et les familles peuvent en témoigner. Nous devons, pour notre public, être responsables de la qualité et de l'excellence des services. » 2. « Au Manitoba, nous nous dirigeons vers une approche provinciale de gouvernance clinique. L'un de mes étudiants en voit la preuve en ce moment concernant les cheminements de soins, surtout pour les gens qui se présentent à la salle d'urgence avec une fracture de la hanche traumatique. Quand on se trouve dans cette situation et qu'on se pose des questions comme "Quel cheminement doit-on choisir?" et "Quelles mesures prendrons-nous pour faire le suivi de l'intégration de ce cheminement?" nous appliquons ce cadre. Nous l'utilisons pour compléter ce processus en nous disant qu'il se doit d'être efficace. Il doit être efficace. Il doit être équitable. » Vous pouvez aussi agrandir l'image et examiner les normes provinciales pour diminuer la variabilité. Il s'agit d'une norme clinique réelle et concrète que nous offrons à toutes les équipes pour les aider à réfléchir à la façon dont mesurer les normes cliniques. Je crois que nous pourrions appliquer ce cadre pour aider des personnes à se poser ces types de questions. » 3. La COVID-19 est le meilleur exemple pour illustrer le quart de cercle portant sur des « Manitobains en santé ». Fait remarquable, le Manitoba n'a connu aucune éclosion chez les communautés des Premières Nations. Si vous réfléchissez bien aux mesures que nous avons prises pour réduire les déplacements entre le nord et le sud (nous avions des restrictions communautaires relatives aux déplacements, les Premières Nations limitaient collectivement l'accès à leurs propres communautés), ces mesures se portaient toutes à la défense d'un système de qualité. La mesure la plus importante à intégrer pour réussir à réduire l'accès était la conception d'un plan communautaire. Ce n'était pas une question d'agir afin de, mais plutôt de planifier en collaboration. Nous avons eu des discussions avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits et avec les ministères fédéraux et les provinciaux. Elles ne portaient pas sur une seule action, mais plutôt sur une action collective. Je crois que vous verrez de plus en plus de nos groupes autochtones impliqués dans les services de santé, et je crois que c'est la clé. Si vous regardez l'accent sur la population, dans le quart de cercle où est indiqué « collaboration avec les communautés », ceci représente qu'on passe à l'action pour concevoir conjointement un cadre. » À votre tour Le Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des usagers pour les services de santé est destiné à toutes les personnes et à tous les systèmes de santé au Canada. Il vise à harmoniser dans un cadre cohérent nos méthodes de travail pour améliorer la qualité et la sécurité des usagers au pays. Utilisez-le pour permettre aux équipes et aux organismes d'employer le même langage, cerner les lacunes et les forces de vos plans et pour nous aider à améliorer la qualité et la sécurité des soins de santé offerts au Canada. 9/15/2020 8:00:00 PM« Nous utilisons tous le terme "qualité" dans un sens large, mais nous ne comprenons vraiment pas sa complexité », affirme10/1/2020 2:21:26 AM110https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Les éducateurs en santé vantent les mérites de la version actualisée du Cadre des compétences liées à la sécurité des patients28616Nouvelles sur la sécurité des patients9/14/2020 5:12:15 PM ​Si vous êtes à la recherche d'un guide pédagogique interprofessionnel sur la sécurité des patients, ne cherchez plus! Voici la 2e édition du Cadre des compétences liées à la sécurité des patients. Ce cadre sert de feuille de route aux éducateurs des professionnels de la santé afin qu'ils puissent créer leurs propres programmes d'enseignement contextualisés en matière de sécurité des patients et les intégrer à leurs programmes d'études et de perfectionnement professionnel. Le Cadre des compétences liées à la sécurité des patients est composé de six domaines et de compétences clés, qui sont mis en pratique grâce aux compétences habilitantes et aux éléments définissant les connaissances, aptitudes et attitudes connexes requises. Dans cette nouvelle édition actualisée, les six domaines de compétences originaux ne sont que légèrement révisés, mais des changements importants ont été apportés aux compétences et aux éléments relevant de chaque domaine. La deuxième édition intègre un nouveau contenu sur l'engagement du patient et de la famille, le leadership, l'amélioration de la qualité et la compétence culturelle. Trois études de cas démontrent comment le Cadre de compétences peut être utilisé par les éducateurs. « La version originale du Cadre des compétences liées à la sécurité des patients a fait ses preuves au fil du temps. Ce cadre a été fondamental pour établir un langage cohérent en matière de sécurité et pour mettre en pratique les nouvelles données sur la sécurité des patients et l'amélioration de la qualité », nous dit Gina De Souza, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « La version révisée du cadre contribuera à assurer la cohérence de l'enseignement en matière de sécurité et d'amélioration de la qualité. Il soutiendra et guidera la création de programmes et d'approches pédagogiques dans le but de former des apprenants capables de démontrer leur compétence en matière de sécurité et d'amélioration de la qualité. » Afin de produire le cadre actualisé, l'Institut canadien pour la sécurité des patients a priorisé une forte participation des parties prenantes. Un comité directeur a été dirigé par deux coprésidentes issues de différentes professions de la santé, et plus de 60 bénévoles ont siégé au comité directeur et aux groupes de travail des différents domaines, en tant qu'experts en la matière et en tant que réviseurs externes. Les membres du comité formaient un échantillon représentatif des praticiens de la santé de multiples disciplines connaissant bien la science de la sécurité des patients (médecine, soins infirmiers, pharmacie, ergothérapie, inhalothérapie, physiothérapie et services d'urgence), des communautés autochtones et des représentants de Patients pour la sécurité des patients du Canada. « Nous tenons à remercier nos deux coprésidentes, Ruby Grymonpre (Faculté de pharmacie, Université du Manitoba), Deborah Tregunno (École des sciences infirmières, Université Queen's) et Pierrette Leonard, consultante de projet, pour leur leadership dans l'élaboration de la deuxième édition », ajoute Gina De Souza. « Nous avons entrepris de produire cette version en collaboration avec Patients pour la sécurité des patients du Canada, et leurs membres ont joué un rôle essentiel tant au sein du comité directeur que des groupes de travail des différents domaines en insistant sur l'importance de la participation des patients pour garantir la sécurité des soins. » Vous trouverez la 2e édition du Cadre des compétences liées à la sécurité des patients à l'adresse suivante https//www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/safetycompetencies/pages/default.aspx 9/14/2020 6:00:00 AM Si vous êtes à la recherche d'un guide pédagogique interprofessionnel sur la sécurité des patients, ne cherchez plus! Voici la 2 e édition du10/1/2020 2:21:26 AM21https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Le nouveau Guide à l’amélioration de la sécurité des patients intègre l’application des connaissances et l’amélioration de la qualité286789/14/2020 3:59:49 PM Le meilleur moyen d'améliorer les résultats en matière de sécurité des patients est de mettre en application les meilleures recherches le plus efficacement possible. Un Guide à l'amélioration de la sécurité des patients est une nouvelle ressource qui intègre les approches de l'application des connaissances et de l'amélioration de la qualité pour vous guider dans le processus d'amélioration. Votre rendement en matière de sécurité des patients comporte-t-il des lacunes? Ce Guide vous propose un processus simplifié pour choisir les stratégies qui vous permettront de mettre en œuvre des pratiques de sécurité des patients de manière efficace. Bien qu'il ait initialement été conçu pour soutenir les projets nationaux canadiens d'amélioration de la sécurité, il peut être adapté à tout contexte de soins de santé. « Le Guide à l'amélioration de la sécurité des patients est une approche intégrée du changement de pratique – un changement qui peut avoir une incidence durable sur les résultats en matière de sécurité des patients », affirme Gina De Souza, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Il démontre comment deux champs de connaissances, l'amélioration de la qualité et l'application des connaissances, peuvent être utilisés en synergie. » Ce Guide s'appuie sur plusieurs modèles, théories et cadres de travail, dont le concept de l'apprentissage intégré de l'application des connaissances et de l'amélioration de la qualité, le modèle d'amélioration, le cycle des connaissances à la pratique et la théorie COM-B. Il comprend les changements de pratique privilégiés (le « quoi ») et des stratégies idéales (le « comment ») pour créer une intervention qui soit fondée sur des données probantes, ainsi qu'une section sur la participation des patients, non seulement au point d'intervention, mais à tous les stades. « La compréhension du contexte et de ce qui favorise le changement de comportement revêt une grande importance dans le choix d'une stratégie », ajoute Gina De Souza. « L'application des connaissances ne se limite pas à l'analyse des données probantes, mais vise à faire participer les gens au changement et à choisir la bonne stratégie pour soutenir et pérenniser ce changement. » Un 'cours de démarrage', sous forme de microapprentissage de cinq minutes, a été conçu pour compléter la publication du Guide à l'amélioration de la sécurité des patients; il est maintenant disponible par le biais du Centre d'apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada à l'adresse https//learning.patientsafetyinstitute.ca/?lang=fr_ca 9/14/2020 6:00:00 AMLe meilleur moyen d'améliorer les résultats en matière de sécurité des patients est de mettre en application les meilleures recherches le plus10/1/2020 2:21:25 AM21https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Lancement des sessions de microapprentissage des notions essentielles de TeamSTEPPS Canada(MC) par le Centre d’apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada288329/14/2020 3:34:10 PM ​Vous cherchez des outils pour inculquer une culture de la sécurité à vos équipes? Un cours de microapprentissage gratuit, Les notions essentielles de TeamSTEPPS CanadaMC, est maintenant offert afin d'optimiser le rendement des équipes dans l'ensemble du système de santé. Le cours comprend six sessions de microapprentissage interactives qui expliquent le travail d'équipe et les outils de communication qui peuvent être utilisés pour permettre à votre équipe d'améliorer son fonctionnement. « Au départ, ce matériel pédagogique avait été conçu pour aider les participants au Projet collaboratif d'amélioration de la sécurité », nous dit Maureen Sullivan-Bentz, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Le cours sur les notions essentielles de TeamSTEPPS a depuis été adapté dans un format interactif et attrayant pour répondre aux besoins changeants des apprenants d'aujourd'hui. Les équipes peuvent désormais accéder facilement au cours en ligne et apprendre à leur propre rythme. » Ce cours sur les notions essentielles repose sur les cinq principes clés du cadre de travail éprouvé de TeamSTEPPS CanadaMC. Ces principes sont conçus pour optimiser le rendement des équipes structure de l'équipe, communication, direction des équipes, surveillance de la situation et soutien mutuel. Chaque session ne prend que cinq minutes à compléter; à la fin du programme, les équipes sont familiarisées avec les outils à utiliser dans différentes situations. Chacune des sessions a été enrichie de vidéos de simulation et a été mise en contexte pour le public canadien. Le Centre d'innovation en enseignement et en simulation de la pratique infirmière de l'Université d'Ottawa a généreusement offert son laboratoire de simulation comme toile de fond pour le tournage; des accessoires ont été fournis par l'Université d'Ottawa; et les contributions de Ben Hrkach, à la fois comme directeur et comme l'un des acteurs, ont été inestimables pour créer une représentation amusante et créative du travail d'équipe et des outils de communication. Centre d'apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada Le Centre d'apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada permet d'apprendre partout, à tout moment, à votre propre rythme et sur n'importe quel appareil électronique. Ce centre d'apprentissage en ligne gratuit héberge un référentiel des cours virtuels de l'Institut canadien pour la sécurité des patients. Il a été conçu pour donner libre accès à des cours de perfectionnement aux dirigeants du milieu de la santé, aux gestionnaires, aux éducateurs et au personnel soignant aux points d'intervention pour qu'ils puissent apprendre le plus efficacement possible dans l'environnement de leur choix et à leur rythme. « Le monde de la technologie a progressé et les besoins en formation ont évolué », affirme Gina de Souza, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Les gens veulent un apprentissage sur demande sous forme de courts articles. Le Centre d'apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada est centré sur l'apprenant et répond aux demandes et à la diversité croissantes des apprenants en utilisant de nouveaux outils, technologies et stratégies de conception. » Les apprenants doivent s'inscrire pour y accéder, et une fois qu'ils sont inscrits, ils peuvent parcourir gratuitement tous les cours offerts en ligne. Aucun prérequis n'est nécessaire. Une attestation de formation peut être imprimée à la fin de chaque cours. Cliquez ici pour en savoir davantage sur le Centre d'apprentissage en ligne sur la sécurité des patients du Canada et pour vous inscrire au cours sur les notions essentielles de TeamSTEPPS. Surveillez la version de démarrage du microapprentissage du Guide à l'amélioration de la sécurité des patients, qui sera ajoutée cet automne. 9/14/2020 6:00:00 AM Vous cherchez des outils pour inculquer une culture de la sécurité à vos équipes? Un cours de microapprentissage gratuit, Les notions10/1/2020 2:21:25 AM43https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Sécurité des travailleurs de la santé = sécurité des patients : Les programmes de soutien entre pairs assurent la sécurité psychologique des travailleurs de la santé28752Nouvelles sur la sécurité des patients9/10/2020 8:39:37 PM<img alt="" src="/en/NewsAlerts/News/PublishingImages/2020/Creating%20a%20safe%20space%20image%20FR.png?Width=140" width="140" style="BORDER&#58;0px solid;" /> ​Travailler dans le domaine de la santé peut causer de la détresse émotionnelle, même dans les meilleures conditions. Les travailleurs de la santé peuvent éprouver de fortes réactions émotionnelles, physiques, cognitives ou comportementales à la suite d'événements ou de tension dans le milieu de travail. Lorsqu'un incident lié à la sécurité des patients survient, le bien-être physique et mental des travailleurs de la santé est souvent oublié, ce qui peut avoir un impact sur la qualité et la sécurité des soins aux patients. « Les programmes de soutien entre pairs, qui permettent aux travailleurs de la santé de discuter de leurs expériences dans un environnement sans jugement avec des collègues qui comprennent ce qu'ils éprouvent, sont reconnus comme le modèle de soutien le plus souhaitable pour assurer la sécurité psychologique des travailleurs de la santé », déclare Amy Pack, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Les défis soulevés par la COVID-19 ont amplifié le besoin de programmes de soutien entre pairs dans tous les milieux et professions de la santé. » Le manuscrit Créer un espace sûr de l'ICSP fournit un aperçu complet des programmes de soutien entre pairs offerts au Canada, de même que des lignes directrices sur les pratiques exemplaires, des outils et des ressources visant à aider les décideurs politiques, les organismes d'agrément et de réglementation et les dirigeants du domaine de la santé à évaluer ce dont les travailleurs de la santé ont besoin en fait de soutien et à créer des programmes pour combler ces besoins. En collaboration avec la Commission de la santé mentale du Canada, l'ICSP procède actuellement à une analyse environnementale à l'échelle mondiale des programmes de soutien présentement offerts dans le monde. Ces informations seront utilisées pour mettre à jour deux sections du manuscrit Créer un espace sûr l'analyse à l'échelle mondiale dans la section 2 et la trousse d'outils et de ressources disponibles dans la section 5. La mise à jour sera disponible d'ici l'automne 2020. Un sixième module a également été commandé à des chercheurs de l'Université de l'Alberta, afin d'examiner les meilleures pratiques permettant aux patients et aux prestataires de soins de santé de travailler ensemble et de se rétablir grâce à des discussions à la suite d'un incident lié à la sécurité des patients. Le nouveau module sera disponible au printemps 2021. Malgré l'augmentation du nombre de programmes et de ressources de soutien entre pairs au Canada, une normalisation nationale de ces programmes doit toujours être mise en place. Un programme de reconnaissance est en cours d'élaboration afin de récompenser les dirigeants qui apportent un soutien à leur personnel de santé et, espérons-le, d'encourager la cohérence et la qualité de la normalisation des programmes. « Nous voulons que les fournisseurs de soins de santé prennent du recul et se soignent eux-mêmes, en sachant que cela permet de mieux soigner leurs patients », ajoute Amy Pack. « Malheureusement, la plupart des travailleurs de la santé ne connaissent pas les programmes qui leur sont proposés. Pour aider à soutenir les travailleurs de la santé dans le monde entier, nous voulons mettre en lumière les programmes qui peuvent servir de modèles dans votre propre organisation. Vous pouvez vous faire les champions de la mise en place d'un programme dans votre établissement de santé en entamant simplement une conversation avec l'administration de votre organisation et vos pairs afin de promouvoir l'importance de la sécurité psychologique et du mieux-être au sein du personnel de santé. Cette simple première étape contribue à la gestion et à la valorisation de la démarche. » Le Réseau canadien de soutien par les pairs aident les prestataires appartenant à des établissements de soins de santé et de services sociaux de toutes tailles en créant une communauté où les ressources et les conseils sont partagés sur la meilleure façon de tirer parti des experts et des champions à l'interne pour établir un réseau de soutien entre pairs. Pour de plus amples renseignements sur les programmes actuels de soutien entre pairs et sur la manière de les mettre en place, veuillez vous référer aux Pratiques exemplaires (section 4) du manuscrit Créer un espace sûr et à la trousse d'outils.9/10/2020 7:00:00 PMTravailler dans le domaine de la santé peut causer de la détresse émotionnelle, même dans les meilleures conditions. Les travailleurs de la santé10/13/2020 6:40:26 PM52https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx