Connexion
CPSI partager              
9/5/2019 2:00 AM

​Par Sandi Kossey

« Je vous invite à vous joindre à l'OMS pour célébrer la première Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre 2019. La Journée mondiale de la sécurité des patients est l'occasion de faire avancer à l'échelle mondiale la cause de la sécurité des patients, un enjeu croissant de santé publique. »
Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général, Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Chaque jour, une personne dans le monde subit chaque seconde un préjudice évitable (ou risque d'en subir un) lorsqu'elle reçoit des soins de santé. Des préjudices évitables surviennent dans tous les milieux de soins de santé; personne n'est donc à l'abri. Les incidents liés à la sécurité des patients se répercutent sur les patients et leur famille, le personnel soignant et les leaders, les responsables des politiques et sur la société qui en subit les conséquences potentiellement tragiques. Pourtant, en dépit de tous les efforts déployés pour s'attaquer aux préjudices évitables et à leurs séquelles, l'ampleur épidémique de cette crise de santé publique demeure largement méconnue.

Les événements indésirables infligés aux patients, par leur fardeau de blessures et autres préjudices, sont probablement l'une des dix principales causes de décès et d'invalidité dans le monde, au même titre que la tuberculose et le paludisme. Les données disponibles suggèrent que la majeure partie de ce fardeau incombe aux pays à revenu faible ou intermédiaire. Là, 134 millions d'événements indésirables liés aux soins de santé surviennent chaque année dans les hôpitaux en raison de soins non sécuritaires, contribuant à 2,6 millions de décès1. Une étude de RiskAnalytica (2017), commandée par l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), révèle que les incidents liés à la sécurité des patients représentent la troisième cause de mortalité au Canada, après le cancer et les maladies du cœur. Dans les hôpitaux et les établissements de soins à domicile de l'ensemble du pays, les statistiques sont accablantes : à chaque minute et 18 secondes, un événement préjudiciable se produit et un décès attribuable à un incident lié à la sécurité du patient survient toutes les 13 minutes et 14 secondes. Cela représente près de 28 000 personnes par année2.

De nombreux pays accordent la priorité à la sécurité des patients et observent une journée, voire une semaine nationale ou internationale de la sécurité des patients. C'est le cas du Canada qui observe chaque année la Semaine nationale de la sécurité des patients (SNSP). Cette année, pour la première fois, le Canada se joindra à des pays du monde entier pour souligner la Journée mondiale de la sécurité des patients et promouvoir tous les aspects de la sécurité des patients. Cette journée commémorative vise à promouvoir une action mondiale en faveur de systèmes, de services, de procédures et de pratiques plus sécuritaires en matière de soins de santé. Le but? Éliminer les préjudices évitables en gérant et en atténuant les risques dans tous les milieux de soins.

La 72e Assemblée mondiale de la Santé (WHA en anglais) a fait de la sécurité des patients une priorité mondiale en matière de santé; le Conseil exécutif de l'OMS a adopté, lors de sa 144e session, la résolution WHA72.6 intitulée « Action mondiale pour la sécurité des patients »3. La résolution appuie l'instauration en 2019 de la première Journée mondiale de la sécurité des patients qui sera célébrée dès lors chaque année le 17 septembre.4 Au terme de dix-sept longues années, la désignation de cette journée à l'échelle mondiale constitue un nouveau jalon dans la promotion par l'OMS de la sécurité des patients. La 11e campagne de l'OMS se focalise cette année sur la sécurité des patients; cette priorité de santé publique s'ajoute à bien d'autres, soulignées notamment par la Journée mondiale contre le cancer et la Journée mondiale du sida.

Avec l'appui du gouvernement canadien et à l'invitation du directeur général de l'OMS, l'ICSP a été désigné, en 2017, Centre collaborateur de l'OMS pour la sécurité des patients et l'engagement des patients en reconnaissance de ses contributions de longue date à l'amélioration de la sécurité des patients au Canada et dans le monde. Nous avons participé activement aux événements et à la planification qui ont mené à l'adoption de la résolution et à la campagne mondiale. Aussi, nous sommes ravis de concerter les efforts en vue de la Journée mondiale de la sécurité des patients au Canada.

« S'exprimer au nom de la sécurité des patients » : voilà le thème choisi pour inaugurer la Journée mondiale de la sécurité des patients. Les États membres de l'OMS se concertent pour organiser d'importants événements d'envergure nationale. Ces événements inoubliables visent à accroître la sécurité des patients en misant sur la sensibilisation du public, en suscitant l'enthousiasme, la participation, l'émotion et la compassion. Pour en savoir plus, visitez le site (en anglais seulement) www.who.int/campaigns/world-patient-safety-day.

Pour souligner la première Journée mondiale de la sécurité des patients au Canada, l'Institut canadien pour la sécurité des patients, l'Organisation des normes en santé (HSO) et CAE Santé organisent une projection du film To Err is Human, à Ottawa, le 17 septembre 2019. Ce documentaire traite en profondeur des préjudices médicaux évitables, une véritable pandémie. Il livre des enseignements utiles de personnes qui travaillent dans les coulisses pour y remédier. To Err is Human a été produit par la famille de feu Dr John M. Eisenberg, un pionnier de la sécurité des patients, ancien directeur de l'Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ) aux États-Unis, pour honorer cet héritage et perpétuer cette importante mission. Le film présente des solutions faciles à mettre en œuvre pour améliorer immédiatement et considérablement la qualité et la sécurité des soins de santé. La présentation du film sera suivie d'une discussion constructive animée par Chris Power, directrice générale de l'ICSP, Leslee Thompson, présidente-directrice générale de HSO et Agrément Canada, et Robert Amyot, conseiller stratégique principal, CAE Santé.

Nous vous invitons à vous joindre à nous pour souligner la première Journée mondiale de la sécurité des patients. Pour savoir comment vous impliquer, visitez le site www.patientsafetyinstitute.ca/fr/ ou suivez l'ICSP sur les médias sociaux.

Sandi Kossey est directrice principale, partenariats stratégiques et mesures prioritaires à l'Institut canadien pour la sécurité des patients et directrice du Centre collaborateur de l'OMS pour la sécurité des patients et l'engagement des patients. Échangez avec Sandi sur Twitter avec le mot-clic @ptsafety_sandi.

Participants à la séance de planification de la Journée mondiale de la sécurité des patients (juin 2019)Participants à la séance de planification de la Journée mondiale de la sécurité des patients (juin 2019)

Références

1Présentation lors de la table ronde sur le thème « Patient Safety – A Grand Challenge for Healthcare Professionals and Policymakers Alike » lors du Grand Challenges Meeting de la Fondation Bill et Melinda Gates, le 18 octobre 2018. https://globalhealth.harvard.edu/qualitypowerpoint.

2RiskAnalytica. Le bien-fondé d'investir dans la sécurité des patients au Canada. 2017. Institut canadien pour la sécurité des patients. https://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/case-for-investing-in-patient-safety/pages/default.aspx.

3Rapport par le directeur général, Organisation mondiale de la Santé (OMS). Action mondiale pour la sécurité des patients. Décembre 2018. http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/EB144/B144_29-fr.pdf.

4Assemblée mondiale de la Santé (AMS), Résolution EB144.R12. Global action on patient safety. 2018. Organisation mondiale de la Santé (OMS), p. 27. http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA72/B144_REC1_EXT-RES-DEC-en.pdf