Connexion
CPSI partager              
Fournisseur; Leader; Public
9/16/2020 6:00 AM


Patients pour la sécurité des patients du Canada Journée mondiale de la sécurité des patients : 17 septembre 2020

COVID! COVID! COVID!

Nos conversations aux niveaux local, national et mondial se sont concentrés sur rien d'autre que le COVID-19 depuis le début de 2020!

Une chose est très claire: ce sont des temps sans précédent. Le COVID-19 a eu un impact sur chaque personne et chaque secteur de chaque société du monde entier, et en particulier sur les systèmes de soins de santé et les travailleurs au-delà de toutes les limites normales.

Nous sommes témoins d'interminables médias sociaux et de reportages décrivant ce à quoi les systèmes de santé et les travailleurs de la santé ont été confrontés dans différents pays, dont le Canada. Nous avons écouté des histoires sur la protection de nos travailleurs de la santé et sur les nombreuses personnes dont ils s'occupaient qui étaient soit infectées, soit en train de mourir du COVID, ou qui avaient des conditions non COVID et qui avaient besoin de soins médicaux urgents.

En termes simples, ces conversations portaient principalement sur la SÉCURITÉ - la sécurité des travailleurs de la santé et la sécurité des patients. Cette conversation n'est pas et ne devrait pas être unique à la situation du COVID-19, mais nous pouvons nous inspirer de ces expériences pour comprendre pourquoi nous devons poursuivre la discussion sur la sécurité telle qu'elle s'applique aux travailleurs de la santé et aux patients.

S'il y a jamais une année pour se concentrer sur la sécurité des travailleurs de la santé en ce qui concerne la sécurité des patients, c'est bien l'année!

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré cette année le thème de la Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre: «La sécurité des travailleurs de la santé: une priorité pour la sécurité des patients». Leur appel à l'action est pour nous de «Parler pour la sécurité des travailleurs de la santé!» Une grande partie du public appuie déjà cet appel, tout comme Patients pour la sécurité des patients du Canada.

Cet appel à l'action examine les nombreuses histoires, photos et faits mettant en vedette des travailleurs de la santé dans différents contextes et dans des situations où leur sécurité n'était pas assurée. Parfois, ils sont aussi devenus des patients et certains sont morts. Toutes ces expériences ne sont pas liées au COVID, mais pendant cette période, l'OMS a identifié des dangers communs auxquels sont confrontés les agents de santé dans le monde. Ils ont non seulement été exposés au COVID, mais ont également été confrontés au défi de disposer d'un équipement de protection de qualité adéquat, craignant d'être infectés et d'infecter leurs collègues ou leurs proches, fatigués physiquement et mentalement et psychologiquement en détresse.

Ces dangers auraient pu nuire à la sécurité des travailleurs de la santé, augmentant leur vulnérabilité et le risque d'être infecté. Pendant le pic de COVID, le Conseil international des infirmières a indiqué qu'environ 6% de tous les cas d'infections au COVID dans 30 pays étaient des agents de santé. Les chiffres par pays étaient encore plus élevés. Par exemple, aux États-Unis en juillet, 120 000 agents de santé connus ont été infectés et 590 sont décédés, soit environ 15 à 20% de tous les cas de COVID à ce moment-là. Plus localement, l'Ontario a estimé que 17% des personnes infectées pendant le pic de COVID étaient des travailleurs de la santé.

Indépendamment de toutes les histoires et faits indiquant des pratiques non sécuritaires dans les milieux de soins de santé ou communautaires, de nombreux travailleurs de la santé et patients ne se sentent pas à l'aise d'en parler. Et pourtant - nous savons pourquoi nous devrions parler. Nous savons que lorsque les systèmes de santé et les travailleurs de la santé sont débordés et mis au défi par des pressions comme le COVID-19, il y a un risque accru d'incidents de sécurité non seulement pour les travailleurs de la santé, mais aussi pour les patients. Nous savons que lorsque les travailleurs de la santé sont stressés physiquement, mentalement et psychologiquement, les incidents avec les patients comme les erreurs de médication et les problèmes de communication augmentent.

Les professionnels de la santé et les patients doivent apprendre à s'exprimer et ne pas devenir des «victimes invisibles» au milieu des dangers et des défis. Nous avons besoin d'une «culture de la sécurité» dans les soins de santé avec des méthodes accessibles et acceptées pour signaler les pratiques dangereuses et les prévenir. Un système de santé sûr est toujours prêt à apprendre.

L'OMS et Patients pour la sécurité des patients Canada lancent un appel à l'action: «Parlez pour la sécurité des travailleurs de la santé!» Grâce à cette action, nous pensons qu'un personnel de santé sûr signifie que les patients ont de meilleures chances d'obtenir des soins plus sûrs - «Agents de santé sûrs, patients sûrs».

Si, en tant que Canadiens, nous croyons en la sécurité de tout le monde dans notre système de soins de santé, pendant des périodes comme le COVID-19 ou à tout autre moment, alors nous avons une bonne raison de nous rallier. C'est pourquoi la Journée mondiale de la sécurité des patients de cette année, le 17 septembre, se concentre sur «La sécurité des travailleurs de la santé: une priorité pour la sécurité des patients».

Kathy Kovacs BurnsA PROPOS DE L'AUTEUR:

Katharina Kovacs Burns, membre de Patients pour la sécurité des patients du Canada (PPSPC), un programme dirigé par les patients de l'Institut canadien pour la sécurité des patients et de la branche canadienne du réseau mondial Patients for Patient Safety de l'OMS. Notre mission est «Tous les patients sont en sécurité».