Connexion
CPSI partager              
1/30/2018 5:00 PM

Une Liste de contrôle de sécurité chirurgicale peut réduire notablement la probabilité de complications à la suite d'une intervention et améliorer les résultats chirurgicaux. L'emploi d'une telle liste de vérification permet, d'une part, d'amorcer, d'orienter et d'officialiser la communication entre les membres de l'équipe d'intervention chirurgicale et, d'autre part, de garantir que les étapes critiques en matière de sécurité soient respectées et intégrées au processus de chirurgie. La liste de vérification comporte une série de questions que l'équipe chirurgicale se pose à trois étapes distinctes : avant l'anesthésie, avant l'incision et avant que le patient quitte la salle d'opération.

« En dépit du fait que les professionnels de la santé mettent tout en œuvre pour prodiguer des soins sécuritaires à leurs patients, des incidents chirurgicaux préjudiciables, notamment des interventions chirurgicales au mauvais endroit et l'oubli d'instruments chirurgicaux, continuent de se produire dans les salles d'opération partout au pays », affirme le Dr Giuseppe Papia, chirurgien vasculaire et endovasculaire et spécialiste en soins intensifs au Sunnybrook Health Sciences Centre. « L'emploi de protocoles normalisés, comme la liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire, favorise la communication et la collaboration au sein de l'équipe chirurgicale ainsi que la prévention des incidents liés à la sécurité des patients. L'emploi de la liste permet d'éviter les préjudices aux patients en favorisant la mise sur pied d'équipes chirurgicales hautement fiables qui collaborent plus efficacement pour obtenir les meilleurs résultats possible. La liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire est un outil de communication périopératoire essentiel aux équipes chirurgicales dans tout le Canada. »

Un énoncé de position commune pour la promotion et le soutien de l'utilisation d'une liste de vérification d'une chirurgie sécuritaire a été adopté par les organismes suivants : l'Institut canadien pour la sécurité des patients, Alberta Health Services (AHS), la Société canadienne des anesthésiologistes (SCA) et l'Association des infirmières et infirmiers de salles d'opération du Canada (AIISOC). Cet énoncé communique l'engagement de ces organisations à miser avant tout sur la sécurité des patients en période périopératoire au moyen d'un environnement propice à l'adoption et à l'utilisation efficace d'une liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire. Il s'agit d'un appel à l'action, d'une invitation à l'utilisation généralisée de la liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire fondée sur la transformation de la mentalité des intervenants en première ligne, des dirigeants, des patients et des défenseurs de la sécurité des patients.

L'énoncé de position commune recueille une large adhésion. Plusieurs associations chirurgicales ont adopté l'énoncé de position commune, notamment : l'Association canadienne d'orthopédie, la Société canadienne de neurochirurgie, la Société canadienne de cardiologie, la Société canadienne de chirurgie vasculaire, la Société canadienne d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale, l'Association canadienne des chirurgiens généraux, l'Association canadienne de chirurgie pédiatrique, l'Association canadienne de chirurgie thoracique et la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. La Société canadienne d'ophtalmologie et la Société canadienne de thoracologie appuient également cet énoncé.

L'énoncé de position commune traite des « événements qui ne devraient jamais arriver » – c'est-à-dire des incidents graves liés à la sécurité des patients qui ne surviendraient pas si les systèmes de soins de santé soutenaient et responsabilisaient les professionnels de la santé dans leur utilisation des mesures de prévention disponibles. Ces incidents préjudiciables sapent la confiance des patients envers le système de santé. Aussi, l'utilisation de la liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire peut faciliter la communication entre les équipes et prévenir l'apparition de ces « événements qui ne devraient jamais arriver ».

Une première liste de vérification pour une chirurgie plus sécuritaire a été établie par l'Organisation mondiale de la santé en 2008. L'Institut canadien pour la sécurité des patients a ensuite adapté la liste de vérification pour tenir compte du contexte canadien. La liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire a été introduite en mai 2009. Depuis près d'une dizaine d'années, les équipes chirurgicales du Canada se servent de cette liste pour prodiguer d'excellents soins aux patients grâce à l'amélioration de la communication et du travail d'équipe.

Pour en savoir davantage sur la liste de vérification pour une chirurgie sécuritaire et sur l'énoncé de position commune pour la promotion et le soutien de l'utilisation d'une telle liste, visitez le www.securitedespatients.ca