Connexion
CPSI partager              
Fournisseur
4/10/2019 6:00 PM

Les SuperSHIFTERS Alice Watt, spécialiste de la sécurité des médicaments à l’Institut pour la sécurité des médicaments au Canada (ISMP Canada) et Mike Cass, gestionnaire de programme principal à l’Institut canadien pour la sécurité des patients, ont joué un rôle clé dans l’élaboration et la diffusion à grande échelle des 5 Questions à poser à propos de vos médicaments. Ces 5 questions créent un tremplin pour la participation des patients et favorisent une gestion des médicaments sécuritaire.

Quelles sont les 5 questions à poser à propos de vos médicaments?

Ces 5 questions constituent un point de départ pour encourager des conversations entre patients et prestataires de soins de santé. Selon Jill Adophe, défenseure des droits des patients, « les patients veulent un dialogue, pas un monologue. Ils veulent un choix et une voix. » L'outil des 5 questions favorise la réflexion chez les patients qui se préparent pour ces conversations.

5 Questions to Ask about your medications

Alice watt
Alice Watt
Mike Cass
Mike Cass

Comment avez-vous choisi ces questions pour l'outil des 5 Questions?

En 2014, un sommet sur la sécurité des médicaments a conclu qu'une liste de vérification inciterait les patients à favoriser la sécurité des médicaments. L'Institut canadien pour la sécurité des patients a demandé à l’ISMP Canada de prendre en charge ce mandat et de travailler avec des patients et des spécialistes de la sécurité des patients et des médicaments. Créé en partenariat avec des représentants de Patients pour la sécurité des patients du Canada (PPSPC), le groupe de travail adopta une approche collaborative, en veillant à ce que la voix du patient serve à déterminer les questions.

Une première analyse environnementale de la littérature et des outils liés à la sécurité des médicaments a produit une liste de questions à envisager. Les outils de sécurité examinés comprenaient des éléments du bilan comparatif des médicaments élaborés à la suite d'analyses d'incidents médicamenteux survenus lors de transitions dans les soins (et consignés dans le Système canadien de déclaration et de prévention des incidents médicamenteux). Ces questions furent triées pour en arriver aux 5 questions finales les plus susceptibles d’intéresser le public cible.

Le résultat obtenu a dépassé de loin nos attentes!

Que pensent les patients et les prestataires des 5 questions?

Un récent sondage effectué durant la Semaine nationale de la sécurité des patients a révélé que 63 % des prestataires de soins de santé avaient répondu que les patients posaient davantage de questions à propos de leurs médicaments, et que 60 % des patients avaient répondu qu’ils posaient davantage de questions à propos de leurs médicaments. Les prestataires de soins ont indiqué qu’ils distribuaient les 5 questions aux patients, les affichant dans les salles d'examen et les cliniques et qu’ils se servent de l'outil pour guider des conversations entre patients et prestataires.

Que fait-on pour répandre l'utilisation des 5 questions?

Nous avons mené plusieurs enquêtes auprès de patients et de prestataires de soins de santé afin de valider les 5 questions. Les gens nous ont demandé de les rendre disponibles en plusieurs langues. Ce fut un autre élément fascinant du projet. Aujourd'hui, l’outil des 5 Questions est disponible en 25 langues, de l'albanais au coréen en passant par l'ukrainien. On nous demande encore de produire les 5 questions en d’autres langues et nous y travaillons!

Une autre caractéristique des 5 questions est que les établissements de soins de santé peuvent ajouter leur logo à l'outil, qui a été personnalisé par plus de 200 établissements à ce jour.

Plus de cinq millions de patients peuvent découvrir les 5 questions grâce à une campagne d’affiche digitale accrocheuse dans les cabinets de médecins et les salles d’attente d’hôpitaux en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique et au Québec.

L'outil des 5 questions a également été partagé avec des organisations dans d'autres secteurs grâce à des initiatives comme le projet collaboratif sur les soins à domicile et le projet d'amélioration de la sécurité des médicaments lors des transitions dans les soins.

Pouvez-vous partager des surprises intéressantes ou des enseignements clés relevés durant l’élaboration des 5 questions?

L'enthousiasme des patients à l’égard de la diffusion des 5 questions dans leurs collectivités a été très gratifiant. Ils ont demandé des exemplaires des questions et les ont distribués dans le cadre d'initiatives locales. Des secteurs autres que les soins de courte durée ont manifesté leur intérêt aussi, notamment les soins de longue durée, les soins à domicile et les soins primaires. De plus, les 5 Questions se sont révélées utiles lors de transitions dans les soins. Nous avons été ravis de l’intérêt international suscité par cet outil et du fait qu’il soit maintenant disponible en plusieurs langues à travers le monde.

Nous savons que la collaboration avec les patients et leur participation à la conception conjointe étaient essentielles et continueront de l’être à mesure que nous créons de nouveaux outils.

Il est toujours possible d’apporter des améliorations, mais à leur stade actuel, les 5 questions sont devenues un point de départ efficace pour amorcer une conversation. Nous avons répondu à un besoin et le résultat créé est devenu très populaire.

Avez-vous élargi l'outil des 5 questions original?

Un nouveau document sur les 5 questions a été élaboré conjointement avec le Réseau canadien pour la déprescription et le programme Choisir avec soin, dans le but de réduire l'utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur après la chirurgie. Les principaux messages du document portent sur le stockage et l'élimination sécuritaires des opioïdes. Nous étudions actuellement la possibilité de mettre au point un outil comportant 5 questions sur l'utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur à court terme et de la douleur dentaire.

est-ce que nos lecteurs peuvent aller pour se procurer un exemplaire des 5 questions ou en savoir davantage?

Cliquez sur le lien suivant pour télécharger l'affiche des 5 questions à poser à propos de vos médicaments.

Pour en savoir plus, contactez alice.watt@ismpcanada.ca ou mcass@cpsi-icsp.ca