Connexion
CPSI partager              
Fournisseur; Leader
4/3/2019 6:00 PM

Le BCPSLS (British Columbia Patient Safety & Learning System / Système de sécurité des patients et d'apprentissage de la Colombie-Britannique) a mis au point un outil en ligne afin d'aider les régies régionales de la santé à détecter les cas, à appuyer les enquêtes et à suivre les effets des mauvais traitements, de la négligence et de l'auto-négligence chez les adultes.

Le BCPSLS est le système Web utilisé par les professionnels de la santé de toute la Colombie-Britannique pour signaler les événements indésirables, les quasi-événements et les dangers afin d'en tirer des leçons. Sa mission est de rendre les soins de santé plus sécuritaires en favorisant une culture de sécurité, d'apprentissage partagé et d'amélioration continue du système.

De gauche à droite : Tammy Simpson (coordonnatrice provinciale, BCPSLS), Amanda Brown (directrice du programme de protection des adultes ReAct, VCH) et Sherry Lin (analyste/assistante, programme de protection des adultes ReAct, VCH)

De gauche à droite : Tammy Simpson (coordonnatrice provinciale, BCPSLS), Amanda Brown (directrice du programme de protection des adultes ReAct, VCH) et Sherry Lin (analyste/assistante, programme de protection des adultes ReAct, VCH)

L'outil en ligne utilisé pour soutenir les adultes vulnérables s'appelle le BCPSLS re:act. Fruit d'un partenariat entre le BCPSLS et la régie régionale Vancouver Coastal Health (VCH), il a été lancé pour la première fois en 2011 en vue de soutenir le programme de protection des adultes ReAct (Réagir) de la VCH. En 2017, l'outil a été révisé, simplifié et mis à la disposition des régies régionales de la santé de toute la province.

Alors, qu'avons-nous appris jusqu'à présent?

Premièrement, nous avons appris que l'outil BCPSLS re:act est devenu une pratique exemplaire au Canada.

En 2018, l'Institut canadien pour la sécurité des patients, SoinsSantéCAN et l'Organisation des normes en santé, avec le soutien de Patients pour la sécurité des patients du Canada, reconnaissaient le BCPSLS re:act en tant que pratique exemplaire dans le cadre de son programme de reconnaissance Excellence en matière de participation des patients pour la sécurité des patients.

Deuxièmement, nous avons appris que le type de violence et de négligence envers les adultes le plus souvent signalé était l'auto-négligence.

Les signes d'auto-négligence peuvent comprendre une mauvaise hygiène personnelle, un milieu familial perturbé, des interactions multiples avec les services ambulanciers en peu de temps ou un changement imprévu dans la capacité d'un client à gérer lui-même une maladie chronique comme le diabète. Un client dans cette situation peut avoir besoin de mesures de soutien supplémentaires, comme un plan de soins révisé, une surveillance plus poussée ou une admission à l'hôpital.

La mauvaise gestion financière est un autre grand problème auquel fait face la population adulte vulnérable de la Colombie-Britannique. Bien qu'elle ne soit pas signalée aussi souvent que l'auto-négligence, elle peut avoir une énorme incidence. En plus des pertes financières qu'elle entraîne, elle peut affecter l'accès de l'adulte aux nécessités de base, l'utilisation des ressources de santé ainsi que la liberté et les droits individuels à la prise de décision quand une évaluation est nécessaire pour déterminer l'inaptitude de l'adulte. 

Mais la chose la plus importante que nous avons apprise sur le BCPSLS re:act est la différence positive qu'il peut faire dans la vie des gens.

L'utilisation de cet outil encourage les professionnels de la santé à mettre leur « chapeau de tuteur pour adultes », à se familiariser avec le dépistage des cas et à prendre des mesures pour aider les personnes qui souffrent.

À titre d'exemple, citons le cas d'un service d'urgence de la Colombie-Britannique. L'an dernier, un clinicien a remarqué des signes d'abus et s'est immédiatement mis en contact avec un intervenant désigné. Ce dernier a été en mesure d'examiner les dossiers contenus dans l'outil BCPSLS re:act et de relever une situation de violence de longue date. Les enquêteurs ont alors pu terminer leur enquête et protéger l'adulte contre d'autres mauvais traitements. Sans une ressource comme re:act, ce patient n'aurait peut-être pas reçu le soutien dont il avait besoin.

Selon Susan Barr, spécialiste de la protection des adultes vulnérables et inaptes à la régie de la santé de l'île de Vancouver, si on intervient rapidement, les gens peuvent rester en sécurité et nécessiter moins de services par la suite.

« La tutelle d'un adulte est une vision holistique du patient », explique Susan. « Plutôt que de se concentrer uniquement sur un malaise ou une blessure, comme une fracture de la hanche, elle aide à déterminer d'autres soutiens pour les patients qui ont de la difficulté à obtenir de l'aide pour eux-mêmes. Lorsque des intervenants désignés sont sollicités, leur différent point de vue peut aider à prioriser les besoins des patients et à documenter la planification du congé. »

L'un des aspects les plus précieux du BCPSLS re:act est sa capacité de saisir les rapports de tous les niveaux de soins de santé dans un seul référentiel sécurisé. Les dossiers demeurent centralisés pendant qu'ils sont consultés, examinés et mis à jour par les intervenants désignés dans l'ensemble des programmes et des établissements. De plus, les utilisateurs peuvent télécharger de la documentation, comme les plans de soins, qui peut être partagée et mise à jour par les enquêteurs au besoin.

Meghan McMenamie dirige les services sociaux pour les hôpitaux Mount Saint Joseph et Holy Family de Providence Health Care (PHC). Elle estime que le BCPSLS re:act est particulièrement important pour PHC parce qu'il facilite la communication entre ses services hospitaliers et la communauté.

« Re:act nous offre un forum où nous pouvons échanger des informations avec la communauté », explique Meghan. « Lorsque nous devons protéger des adultes à haut risque, il est extrêmement avantageux pour nous de pouvoir cibler nos partenaires au sein des services communautaires afin que les patients et leurs renseignements ne soient pas perdus. »

Le BCPSLS re:act aide également à fournir aux clients des soins axés sur la dignité et la personne, car les intervenants désignés sont en mesure d'offrir des programmes appropriés dans tout le continuum afin de s'assurer que les fournisseurs de soins soient sur la même longueur d'onde. « La continuité et la constance sont si importantes », ajoute Meghan. « Les soins de santé sont plus vulnérables aux points de transition, donc tout ce que nous pouvons faire pour atténuer les risques nous aide à offrir de meilleurs soins à nos patients. »

Alors que le recours à BCPSLS re:act se répand dans toute la province, il est intéressant de voir comment les régies de la santé de Colombie-Britannique utilisent cet outil pour appuyer leurs programmes de protection des adultes.

Félicitations, encore une fois, à tous ceux et celles qui ont contribué à la réussite de BCPSLS re:act pour soutenir les adultes vulnérables!