Connexion
CPSI partager              
Leader; Fournisseur
11/24/2019 5:00 PM

Photo of Chris PowerCette année, j'ai discuté de nos nouvelles campagnes d'engagement du public à plusieurs reprises depuis que notre mandat à l'Institut canadien pour la sécurité des patients évolue. Nous continuons à rechercher et à fournir aux organisations de soins de santé des outils efficaces pour la sécurité des patients; nous continuons d'encourager une politique forte en matière de sécurité des patients pour les dirigeants; et maintenant, nous nous attachons également à sensibiliser le public et les patients à cette épidémie silencieuse - et à ce que nous pouvons tous faire pour rester en sécurité.

Nous avons eu de très bons résultats dans nos efforts pour établir des liens. Au cours des derniers mois, nous avons organisé quatre tables rondes avec des ministres et des sous-ministres de la Santé des provinces. Organisés par des membres de Patients pour la sécurité des patients Canada, nous nous sommes réunis à Winnipeg, à St. John’s, à Halifax et à Fredericton pour donner aux patients partenaires locaux l’occasion de raconter leurs torts et demander aux gouvernements provinciaux de s’engager à rendre les soins plus sûrs.

Des soins plus sûrs ont certainement attiré l’attention du public. Le 6 novembre, l'Institut canadien d'information sur la santé a publié une comparaison biannuelle du rendement des soins de santé dans plus de 30 pays du monde. Comparé à d'autres pays, le Canada fait un bon travail en matière de documentation, de rapport et d'action sur les problèmes de sécurité des patients. Cependant, il reste encore beaucoup à faire, car le rapport indique que les patients sont deux fois plus susceptibles de ressentir des déchirures pendant l'accouchement et de développer des caillots au poumon après une chirurgie de la hanche et du genou, mais que le Canada a également signalé le plus grand nombre d'articles laissés à l'intérieur. patients après la chirurgie.

En réponse aux demandes des médias, l'ICSP a souligné que le public ne savait pas grand-chose des incidents liés à la sécurité des patients. Nous avons appelé à un engagement accru en faveur de la sécurité des soins, non pas en blâmant mais en invitant toutes les personnes concernées à en apprendre davantage sur les préjudices liés aux soins de santé et à en faire une priorité. Nous devons travailler ensemble pour identifier les lacunes en matière de sécurité des patients, partager les moyens de les résoudre et créer une culture de la sécurité des patients au Canada.

Les messages que nous avons partagés en réponse au rapport étaient similaires à ceux déclarés lors de la Semaine canadienne de la sécurité des patients de cette année. Nous avons lancé notre campagne #VaincreLeSilence pour améliorer la communication dans le système de santé afin de réduire les dommages évitables causés aux patients au Canada. Nous avons mobilisé des publics nouveaux et existants, établi des partenariats fondés sur la sécurité des patients et entendu de nombreuses personnes parler de la popularité de #VaincreLeSilence.

Cette popularité nous a assuré que nous allions dans la bonne direction, car #VaincreLeSilence ne s'est pas terminé avec la Semaine nationale de la sécurité des patients: il s'agit également de notre première campagne d'engagement public à long terme. Nous avons construit une plate-forme qui résistera au silence et créera une dynamique au fil du temps. Nous continuerons d'encourager les membres du public, les fournisseurs de soins de santé et les dirigeants du secteur de la santé à enregistrer et écouter anonymement des récits et des conseils sur les dommages évitables sur le site www.vaincrelesilence.ca.

#VaincreLeSilence présentera différents problèmes de sécurité des patients tout au long de l'année, ainsi que des ressources pour aider le public et les fournisseurs de soins de santé à lutter contre le silence systémique. La première question à laquelle nous nous attaquons est l'innocuité des médicaments. Elle contient des documents expliquant comment prendre la parole lorsque des problèmes surviennent avec les médicaments. Parmi les autres problèmes que nous aborderons dans le cadre de la campagne, citons les erreurs de diagnostic et les problèmes de communication, les traumatismes, les infections, les plaies de pression et la détérioration de l'état du patient.

Je suis ravi que vous vous soyez joints à nous pour continuer à faire de la santé en toute sécurité une priorité.

Des questions? Des commentaires? Écrivez-moi à l'adresse cpower@cpsi-icsp.ca ; suivez-moi sur Twitter @ChrisPowerCPSI.

Votre partenaire dévouée en sécurité des patients,

Chris Power