Connexion
CPSI partager              
2/7/2019 6:00 AM

Le mois de février 2019 est une période emballante pour l'Institut canadien pour la sécurité des patients! En ce mois le plus court, le plus sombre et le plus froid de l'année, nous réchauffons l'atmosphère en diffusant de l'information sur trois nouvelles initiatives exceptionnelles qui suscitent de l'intérêt partout au pays.

Le mois dernier, je vous ai présenté de mes résolutions pour l'année 2019. L'une d'elles consiste à faire part des initiatives qui fonctionnent bien aux personnes qui sont en mesure d'apporter des changements dans notre système de santé. Vous avez été nombreux à demander d'en faire partie!

À ce jour, plus de 450 personnes se sont inscrites à notre webinaire d'information sur les collaborations d'apprentissage de 18 mois que nous appelons les Projets d'amélioration de la sécurité. Ces professionnels de la santé, employés de soutien clinique et administrateurs souhaitent découvrir des moyens de renforcer la sécurité des patients. Durant ce webinaire, offert à deux reprises à différentes dates, ils apprendront des pratiques basées sur des données probantes qu'ils pourront mettre en œuvre sur le champ pour commencer à améliorer la sécurité des soins sans délai.

Pour les équipes prodiguant des soins après une chirurgie colorectale, le projet Récupération optimisée Canada permettra d'améliorer les résultats et d'accroître l'efficacité du système. Pour nos collègues des établissements de soins actifs, nous avons créé le projet sur la sécurité médicamenteuse aux points de transition des soins, qui met l'accent sur la prévention des préjudices subis par les patients fragiles. Enfin, pour toutes les équipes du domaine de la santé, nous présentons un projet consacré au travail d'équipe et à la communication basé sur le programme encensé et hautement fructueux TeamSTEPPS CanadaMC.

Si vous avez manqué le webinaire du 5 février, nous vous invitons à vous inscrire à la présentation du 12 février. Les gestionnaires de programme responsables de chacun des projets vous renseigneront au sujet des formateurs de renommée internationale ainsi que des espaces collaboratifs virtuels uniques auxquels ils font appel, tout en munissant les participants de plans concrets et mesurables. D'une durée de 18 mois, ces projets basés sur des notions intégrées de transposition des connaissances et de la science de la mise en œuvre seront offerts à coût fixe à des équipes des quatre coins du Canada.

Je tiens à m'assurer que vous ne ratiez pas cette occasion : inscrivez-vous ici à notre webinaire du 12 février et devenez ambassadeur ou ambassadrice de la sécurité des patients dans votre organisation!

Enfin, j'aimerais vous remercier pour vos nombreux commentaires positifs concernant notre travail sur la Loi de Vanessa. En partenariat avec l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments du Canada et l'Organisation de normes en santé, nous soutenons cette initiative, qui oblige certaines organisations de soins de santé du Canada à recenser et à déclarer les réactions indésirables à un médicament (RIM) graves et les incidents relatifs aux instruments médicaux (IIM). La Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses, surnommée la Loi de Vanessa en l'honneur de la regrettée fille de Terence Young, ancien député conservateur, introduit des modifications à la Loi sur les aliments et drogues et raffermit la réglementation des produits thérapeutiques, à savoir les médicaments d'ordonnance et en vente libre, les vaccins, les thérapies génétiques, les cellules, les tissus et les organes ainsi que les instruments médicaux.

Nous ne pouvons pas améliorer ce que nous ne connaissons pas. J'ai été enchantée de constater votre soutien à la Loi de Vanessa.

Si vous décidez d'exprimer votre soutien ligne, que ce soit aux Projets d'amélioration de la sécurité ou à la Loi de Vanessa, pourriez-vous nous le faire savoir? Si vous publiez des messages sur les réseaux sociaux, utilisez le mot-clic #PatientSafetyRightNow. Si vous avez une anecdote à partager sur les préjudices évitables liés aux soins, pourriez-vous en parler sur vos réseaux sociaux et en utilisant aussi ce mot-clic?

Aidez-nous à façonner une année qui compte vraiment. Aidez-nous à améliorer la sécurité des patients et à prévenir les préjudices subis par les patients.

Vous avez des questions ou commentaires? Ma boîte de réception est prête à recevoir vos messages en tout temps au cpower@cpsi-icsp.ca. Aussi, vous pouvez me suivre sur Twitter @ChrisPowerCPSI.

Votre partenaire dans la sécurité des patients,

Chris Power