Connexion
CPSI partager              
1/25/2019 6:00 AM

Le SuperSHIFTER Stephen Routledge, un expert des politiques publiques en santé, possède une vaste expertise dans la direction de projets impliquant plusieurs intervenants et dans la création de partenariats à l'échelle régionale, nationale et internationale. Gestionnaire principal de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients, Stephen chapeaute l'évolution de la prochaine édition du programme d'alertes mondiales sur la sécurité des patients.

Que sont les alertes mondiales sur la sécurité des patients?

Véritable collection d'incidents liés à la sécurité des patients accessible en ligne, les alertes mondiales sur la sécurité des patients (AMSP) recensent plus de 1 500 alertes et 7 500 recommandations provenant de 26 organisations du monde entier. Les efforts consentis à l'échelle mondiale pour la déclaration des incidents liés à la sécurité des patients, l'assimilation des leçons et le partage de données reçoivent l'appui de ce programme de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (l'ICSP). L'ICSP a été désigné par l'OMS comme un centre collaborateur pour la sécurité et l'engagement des patients.

Favorisant l'apprentissage pangouvernemental, cet outil encourage la transparence et une culture d'amélioration au sein de la communauté mondiale de la sécurité des patients. Non seulement les organisations participantes communiquent publiquement de l'information sur les risques pour la sécurité des patients, mais elles recommandent des stratégies efficaces pour prévenir leur réapparition et les préjudices pour les patients. Les utilisateurs peuvent consulter des recommandations appuyées sur des données probantes pour mieux analyser et gérer les incidents liés à la sécurité des patients, en tirer des leçons et communiquer avec les organisations qui disposent de stratégies pour éviter les préjudices. La base de données comprend également de l'information sur les risques émergents et les tendances en matière de sécurité des patients, les méthodes d'amélioration de la qualité et les stratégies de communication des risques.

Les alertes mondiales sur la sécurité des patients sont un service gratuit! Les utilisateurs peuvent rechercher cette base de données par mot-clé, consulter divers sujets, comme les médicaments ou les interventions chirurgicales ou accéder aux entrées d'un contributeur en particulier. Rien que pour 2018, l'on dénombre plus de 13 000 consultations de résumés d'AMSP par des utilisateurs de plus de 40 pays.

Qu'est-ce qui fait l'originalité de ce programme?

Les AMSP sont un système d'apprentissage et non un système de signalement qui favorise l'apprentissage et la transparence pangouvernementale. Nous prenons les informations sur des incidents et des préjudices graves que d'autres organisations ont compilées, puis nous les diffusons sur notre plateforme pour que d'autres organisations y aient accès et en tirent des leçons. Je ne connais pas d'autre programme axé sur le partage de ce genre d'informations.

Nul besoin que les préjudices subis par les patients soient récurrents pour que l'information sur la façon de les minimiser ou de les prévenir dépasse le cadre local. Quand les organisations sont disposées à diffuser l'information, elles peuvent apprendre les unes des autres et mettre en œuvre les recommandations découlant des rapports sur la sécurité des patients. Par ces actions, elles démontrent leur engagement envers une culture d'apprentissage et d'amélioration en matière de sécurité des patients.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les contributeurs aux alertes mondiales sur la sécurité des patients?

N'importe quel organisme de sécurité ou de santé des patients peut participer au développement de cette base de données; chaque contributeur a le dernier mot sur les alertes, les avis et l'information qu'il souhaite communiquer à l'échelle mondiale. À l'heure actuelle, nos principaux collaborateurs sont les régies régionales de la santé, les conseils de la qualité et les gouvernements. Nous n'incluons pas les rappels de médicaments et d'instruments médicaux, car les détails à fournir varient grandement d'un pays à l'autre et les organismes de réglementation sont mieux placés pour gérer ce type d'information.

La richesse des informations et le style de présentation varient d'un contributeur à l'autre. Il y a certaines contributions exceptionnelles, comme des analyses à grande échelle de données globales et de tendances portant sur 1 000 incidents. Nous comptons beaucoup de contributions, tout aussi utiles, qui analysent un seul événement. Certains avis de sécurité ou certaines alertes peuvent sembler un peu plus théoriques; d'autres contiennent des images et des animations. Toutefois, l'intention demeure la même, peu importe la présentation. La formule la plus simple consiste à regrouper des événements similaires ou à présenter un événement lié à la sécurité d'un patient.

Comment prenez-vous en considérations les préoccupations relatives à la confidentialité?

Cette préoccupation est omniprésente. Dans le cadre des alertes mondiales sur la sécurité des patients, nous avons mis en place un processus de révision pour garantir qu'aucune donnée sensible, aucune information de nature à identifier un patient ne soit incluse. La protection de la vie privée est un enjeu important. On ne badine pas avec la confidentialité et le respect de la vie privée. Aussi, nous nous engageons à ne rien publier qui puisse compromettre la vie privée des gens.

L'un des obstacles potentiels que nous entrevoyons est la perception négative du public de l'information publiée du simple fait que seuls les événements indésirables survenant dans le système de santé y sont rapportés. Mais, la transparence de l'information témoigne de cette volonté de mieux faire, d'améliorer à la fois la qualité et la sécurité des patients. Nous collaborons avec les organisations participantes pour leur faire comprendre le bien-fondé de la publication des avis et des alertes pour la sécurité des patients et l'effet d'entraînement qu'elles peuvent avoir sur les autres organisations confrontées à des difficultés similaires.

Quels progrès pouvons-nous espérer dans l'évolution des alertes mondiales sur la sécurité des patients?

Nous avons effectué une évaluation l'an dernier qui orientera la prochaine phase du programme. En bref, nous aimerions davantage l'intégrer dans l'ensemble du système de santé et élargir le réseau des utilisateurs et des collaborateurs. Nous avons élaboré un plan de communication et de marketing et nous irons en contact avec les organismes de santé, les organismes de sécurité des patients, les équipes de qualité et d'autres intervenants pour accroître la sensibilisation et l'utilisation des alertes mondiales de sécurité des patients. Nous comptons améliorer certains des aspects analytiques et technologiques de la base de données en collaboration avec notre équipe Web. Soyez à l'affût!

Pour faire progresser les AMSP à l'échelle mondiale, nous conjuguons nos efforts avec ceux du Centre pour la gestion des risques cliniques et la sécurité des patients de Florence, centre collaborateur de l'OMS sur les facteurs humains. Notre but? Intégrer les alertes, les recommandations, les avis et les informations provenant des alertes mondiales sur la sécurité des patients dans la plateforme mondiale de partage de connaissances de l'OMS.

Comment en apprendre davantage sur les alertes mondiales sur la sécurité des patients?

Vous souhaitez contribuer? Visitez notre site Web, visionnez la vidéo d'information ou communiquez avec moi pour que je vous guide dans le processus. Il est très facile d'apporter sa contribution. Nous veillons à épauler chaque organisation qui souhaite le faire pour faciliter le processus. Consultez notre site Web pour plus de renseignements; vous pouvez communiquer avec moi par courriel à sroutledge@cpsi-icsp.ca ou par téléphone au 780-616-5320.