Connexion
CPSI partager              
10/17/2019 6:00 PM
Virgina Flintoft
Virginia Flintoft, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients, dirige le projet d'amélioration de la sécurité médicamenteuse aux points de transition des soins.

Une contribution de Virginia Flintoft

#vaincrelesilence est une campagne menée par l'Institut canadien pour la sécurité des patients afin de détecter les erreurs avant qu'elles ne se produisent. Nous voulons que les Canadiens sachent que si quelque chose cloche ou leur paraît incorrect, ils doivent en parler.

Un Canadien sur trois subit des préjudices évitables en recevant des soins de santé1, mais la plupart des gens ignorent que ce problème existe. C'est une épidémie silencieuse. Le silence règne entre les patients et les prestataires de soins, entre les collègues des établissements de santé, entre les administrateurs des différentes régions et entre le public et les décideurs politiques. Si nous ne faisons rien, 1,2 million de Canadiens mourront des suites de préjudices évitables causés aux patients au cours des 30 prochaines années2. Nous pouvons combattre collectivement ce silence systémique pour réduire les préjudices aux patients.

Au Canada, les incidents préjudiciables associés aux médicaments sont parmi les causes les plus fréquentes d'incidents liés à la sécurité des patients. Les 5 questions à poser au sujet de vos médicaments est un outil utilisé par les professionnels de la santé pour aider les patients et leurs défenseurs à s'exprimer. L'Institut canadien pour la sécurité des patients s'est associé à l'Institut pour la sécurité des médicaments aux patients du Canada, Patients pour la sécurité des patients du Canada, l'Association des pharmaciens du Canada et la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux afin de créer une liste de questions importantes pour aider les patients et leurs soignants à discuter des médicaments avec leur prestataire de soins. Lorsque les prestataires de soins changent, les doses changent ou les médicaments changent, c'est le signal qu'il vous faut, en tant que patient ou défenseur de ses droits, prendre la parole et poser des questions sur vos médicaments. L'outil des 5 questions est disponible en 25 langues différentes.

Au début de 2019, l'Institut canadien pour la sécurité des patients a lancé un projet d'amélioration de la sécurité médicamenteuse d'une durée de 18 mois visant à assurer l'innocuité des médicaments lors des transitions des soins aux personnes âgées fragiles. Cinq équipes participent à cette collaboration, deux équipes de soins ambulatoires et trois équipes de soins actifs en milieu hospitalier, soit : la Régie de la santé des Premières Nations de Colombie-Britannique (Klemtu, C.-B.); Action Cancer Manitoba; le Réseau universitaire de santé (Toronto, Ont.), le Système de santé de Niagara (complexe de St. Catharines); et le Bureau de santé de Middlesex-London (site de l'Hôpital Strathroy). Chaque équipe aborde son projet d'amélioration de la sécurité différemment, mais toujours avec l'objectif commun de réduire les préjudices. Les équipes ont élaboré un énoncé d'objectif et mettent en œuvre des interventions et des données de surveillance pour évaluer leurs progrès dans l'atteinte de leurs objectifs, tout en étant guidées par cette conception de l'apprentissage par la transmission des connaissances et l'amélioration de la qualité. Les équipes soumettront un rapport sur leurs projets et partageront leurs apprentissages en avril 2020.

Jusqu'à présent, le travail a entraîné des changements systémiques visant à améliorer le flux des patients, et des pratiques normalisées de revue et de bilan comparatif des médicaments sont intégrées dans les projets d'amélioration. Des idées novatrices de changement sont introduites, comme un suivi de routine des pharmaciens auprès des patients sur une période allant jusqu'à trois mois et la distribution de sacs en tissu pour les médicaments et les suppléments de chaque patient qui pénètre sur place afin que l'on effectue une revue complète des médicaments avec le pharmacien de l'hôpital. L'outil des 5 questions est également utilisé par les prestataires de soins en guise de document éducatif pour aider les patients à parler de leurs médicaments.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour vous exprimer en faveur de la sécurité médicamenteuse, veuillez visiter le www.vaincrelesilence.ca.

Virginia Flintoft, gestionnaire principale de programme à l'Institut canadien pour la sécurité des patients, dirige le projet d'amélioration de la sécurité médicamenteuse aux points de transition des soins.

Références

  1. La sécurité des patients au Canada, Ipsos Affaires publiques, 2018
  2. Le bien-fondé d'investir dans la sécurité des patient au Canada, RiskAnalytica, 2017.