Connexion
CPSI partager              

Le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) est une bactérie que l'on retrouve couramment dans les hôpitaux canadiens et dans la communauté. Celui-ci peut avoir des conséquences allant d'une colonisation asymptomatique jusqu'au choc septique et à la mort.

Le Staphylococcus aureus (S. aureus) est un organisme bactérien qui peut coloniser sans symptôme la peau et les surfaces de muqueuses d'humains en bonne santé et qui peut également causer des infections dans certaines parties du corps, telles que les voies urinaires, le sang, les os, les jointures, les valves cardiaques, les poumons et les plaies chirurgicales. Depuis la première utilisation des antibiotiques dans les années 1940, des souches résistantes de S. aureus ont fait leur apparition.

Le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) est un S. aureus qui a développé une résistance aux antibiotiques. L'on distingue deux types de SARM : le SARM d'origine nosocomiale et le SARM d'origine communautaire (Agence de la santé publique du Canada, Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, 2014).

Vous pouvez réussir à juguler la propagation du SARM en appliquant ces six mesures de contrôle des infections fondées sur des données probantes :

  • établir un programme d'hygiène des mains intensif;
  • procéder au nettoyage et à la décontamination systématique de l'environnement et de l`équipement;
  • instaurer des mesures de précaution de contact avec tout patient colonisé ou infecté par une superbactérie;
  • procéder à des cultures sélectives de dépistage du SARM et de l'ERV à l'admission et à d'autres moments au cours de l'hospitalisation;
  • faire un compte-rendu régulier des taux d'infection aux intervenants de première ligne et à la direction de l'hôpital;

élaborer et mettre en œuvre un programme de gestion antimicrobienne.​


Il n’y a aucun événement pour Staphylocoque aureus résistant à la méthicilline en ce moment. Cliquer ici pour tout afficher