Connexion

​​​​​​​​​​​​​Date :

19 novembre 2013

Parrainé par :

  • Institut canadien pour la sécurité des patients
  • Faculté de la Collaboration canadienne des soins intensifs

Conférencière invitée :

Yoanna Skrobik, MD, FRCPC, Intensiviste, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal; membre du Groupe d’experts sur les nouvelles lignes directrices sur la douleur, la sédation et le delirium, Society of Critical Care Medline (SCCM), et membre d’équipes sélectionnées de la Collaboration sur le delirium et le bilan comparatif des médicaments.

En recherche clinique, les intérêts du Dr Skrobik portent principalement sur l’analgésie, la sédation et le delirium dans le domaine des soins intensifs. Elle s’intéresse plus particulièrement à la validation d’un nouvel outil de dépistage du delirium chez les patients sous ventilation mécanique aux soins intensifs; à la description des facteurs de risque de développer le delirium aux soins intensifs; et à la comparaison des modalités de traitement de ce trouble. En outre, elle s’intéresse à la variabilité des pratiques et aux divergences d’évaluation, ainsi qu’aux projets d’enseignement multidisciplinaires (infirmières-infirmiers et médecins) dans le domaine de l’évaluation de la douleur, de la sédation et du delirium; elle travaille en partenariat avec la Collaboration canadienne sur des projets d’amélioration des pratiques. Le Dr Skrobik était membre du groupe de travail de la Society of Critical Care Medicine chargé de l’élaboration maintenant achevée de lignes directrices sur la gestion de la douleur, de l’anxiété et du delirium. L’évaluation pharmacologique des effets des médicaments analgésiques et sédatifs figure parmi ses projets émergents.

Animateur :

  • Bruce Harries, Directeur de la Collaboration canadienne des soins intensifs
  • Paule Bernier Nutritionniste Soins intensifs, Hôpital général juif & Conseillère en amélioration et sécurité, SSPSM (Québec)

But de l’appel :

  1. Comprendre quand délirium peut et ne peut pas être évalué, et comment les sédatifs compliquent cette évaluation
  2. Comprendre pourquoi la génétique, la co-administration de plusieurs médicaments ou la durée de l'administration des sédatifs changent leur effet thérapeutique ; les aspects pertinents aux soins intensifs sont évalués

Ressources​