Connexion

​Prévention des IU (non ITUAUS)

(Saskatchewan 2013)

  1. Assurer une hydratation et une nutrition appropriées.
  2. Assurer une bonne hygiène périnéale.
  3. Promouvoir des habitudes de miction saines.

Prévention des ITUAUS

(APIC 2014, Meddings et al, 2014, IHI 2011, Gould et al, 2010, Lo et al, 2014)

Évaluation des risques d'ITUAUS

  • Évaluer si un programme organisationnel efficace existe.
  • Évaluer la population à risque.
  • Évaluer les données de référence.

Mesure / surveillance : programme de suivi et de rapports en place avec définitions normalisées

Insertion : utiliser une technique appropriée pour l'insertion du cathéter

  • Seules des personnes formées doivent insérer et entretenir les cathéters.
  • Insérer des cathéters urinaires seulement si requis par les soins aux patients et laisser en place uniquement le temps requis par les exigences cliniques.
  • Envisager d'autres méthodes de gestion de la vessie, comme le cathétérisme intermittent, s'il y a lieu.
  • Utiliser de bonnes pratiques de routine d'hygiène des mains.
  • Utiliser une technique aseptique et du matériel stérile pour l'insertion du cathéte.
  • Utiliser des gants stériles, draps et éponges; une solution stérile ou antiseptique pour le nettoyage du tissu urétral; et un sachet stérile de gelée lubrifiante à usage unique pour l'insertion.
  • Utiliser un cathéter aussi petit que possible, compatible avec un bon drainage, afin de minimiser le traumatisme urétral.

Entretien : assurer l'entretien approprié des cathéters

  • Correctement fixer les cathéters à demeure après l'insertion pour empêcher le mouvement et la traction sur l'urètre.
  • Maintenir un système de drainage stérile et à fermeture permanente.
  • Remplacer le cathéter et le système de collecte en utilisant une technique aseptique lorsqu'il se produit des ruptures dans la technique aseptique, des déconnexions ou des fuites.
  • Pour l'examen de l'urine fraîche, prélever un petit échantillon d'urine par aspiration depuis l'orifice d'échantillonnage sans aiguille avec un adaptateur à seringue / canule stérile après le nettoyage de l'orifice par désinfectant. Obtenir aseptiquement de plus grands volumes d'urine pour des analyses spéciales du sac de drainage.
  • Employer l'hygiène de routine; le nettoyage de la zone méatale avec des solutions antiseptiques n'est pas requis.
  • Ne pas changer les cathéters à demeure ou les sacs de drainage urinaire à des intervalles fixés arbitrairement.

Assurer un écoulement d'urine sans obstruction :

  • Maintenir le sac de collecte en dessous du niveau de la vessie en tout temps; ne pas placer le sac sur le sol.
  • S'assurer que le cathéter et le tube de collecte n'ont pas de plis.
  • Vider le sac de collecte régulièrement en utilisant un contenant distinct de collecte pour chaque patient. Éviter de toucher le robinet de vidange du contenant de collecte.

Retrait : revoir la nécessité du cathéter quotidiennement par rapport aux critères préétablis

  • Rappels concernant les cathéters urinaires.
  • Ordonnances d'arrêt automatique des cathéters urinaires.
  • Directives médicales pour le retrait du cathéter urinaire dirigé par l'infirmière.

Soins post-cathéter

  • Élaborer un protocole pour la gestion de la rétention urinaire postopératoire, y compris l'utilisation dirigée par l'infirmière du cathétérisme intermittent et des scanneurs de la vessie.

Considérations particulières pour les IU récurrentes durant la grossesse

(Epp et al, 2010)

  1. Détection précoce, identification et gestion des IU.
  2. Prophylaxie dans les cas suivants :
  • Toute femme qui a des antécédents d'infections urinaires récurrentes prégrossesse.
  • Bactériurie symptomatique ou asymptomatique persistante après deux traitements antibiotiques.
  • Après seulement une IU pour une femme qui a d'autres conditions qui augmentent potentiellement le risque de complications urinaires lors de l'épisode d'IU (par exemple, le diabète ou le trait drépanocytaire).

Considérations particulières pour la prévention d'IU post-partum

(Leach 2011)

  1. Détection précoce, identification et gestion de la rétention urinaire.
  2. Mesures pour éviter et gérer la rétention urinaire.
  • Demander aux femmes d'uriner fréquemment avec de bonnes quantités d'urine.
  • Déambulation précoce après accouchement.
  • Gestion de la douleur.
  • Offrir de l'intimité pour la miction.

Considérations particulières pour la prévention des ITUAUS chez les enfants

(APIC 2014)

La prévention des ITUAUS chez les enfants, en particulier les infections nosocomiales, ne présente pas des défis procéduraux différents comparativement aux patients adultes. En pédiatrie, la justification de l'insertion du cathéter, la taille du cathéter, la précision de la technique aseptique lors de l'insertion et le recours à une stratégie de « trousse » pour assurer la qualité des soins dans la gestion de l'appareil sont tous nécessaires pour prévenir ces infections. Toutefois, les défis supplémentaires inhérents aux soins des enfants comprennent, mais ne sont pas limités à :

  • L'âge de l'enfant et l'utilisation d'approches appropriées aux soins selon leur stade de développement
  • L'attention aux soins centrés sur la famille, à la compétence culturelle des cliniciens et aux connaissances de la famille en matière de santé.
  • La confort émotionnel (présence de parents, objets réconfortants, musique, distractions positives).
  • Soins quotidiens et évaluation pour les allergies, les sensibilités de la peau, en particulier dans le choix des produits de nettoyage et concernant les questions de fixation de cathéters.

Considérations particulières pour la prévention des ITUAUS chez les nouveau-nés (0-28 jours)

  • Comme pour les enfants plus âgés et les adultes, un cathéter est un facteur de risque et doit être minimisé autant que possible.
  • La circoncision peut être envisagée pour les nourrissons non circoncis plus à risque d'IU, notamment ceux qui ont des infections récurrentes (Sorokan et al., 2015).
  • Les stratégies de prophylaxie antibactérienne pour la prévention des infections urinaires récurrentes changent, car les avantages de cette approche ne sont pas encore prouvés par des données probantes (Beetz, 2012). Il fut un temps où la plupart des nourrissons atteints d'IU fébriles et tout grade de reflux / d'hydronéphrose étaient candidats pour une prophylaxie, mais il y a un mouvement maintenant vers un traitement prophylactique seulement pour des cas de reflux de haut grade / d'hydronéphrose significative avec infections urinaires fébriles récurrentes (Herz et al, 2014, Braga et al, 2015, Tullus, 2015).