Connexion

​Lorsqu'un patient contracte une infection à la suite d'une opération, cela retarde la guérison, prolonge la durée de séjour et accroît le risque de préjudice et de réadmission. En mettant en œuvre des interventions appropriées, les patients sont davantage en sécurité et rentrent chez eux plus rapidement (Improvement map du Institute for Healthcare Improvement [IHI]). La plupart des patients opérés s'en sortent bien, mais environ trois patients sur cent contractent une infection. Cela peut entraîner d'autres problèmes, comme une prolongation de l'hospitalisation et, rarement, un décès d'origine infectieuse (IHI, Prevent surgical site infections, 2012).

Récit de patient

L'histoire de Ginny (Health Care For All, 2008)

Une infection nosocomiale évitable a changé à tout jamais la vie de Ginny.

Un cas, c'est déjà trop : perspective du patient sur les données sur les infections (IHI)

Une patiente opérée ayant contracté une infection due au SARM après une arthroplastie du genou décrit les répercussions de l'infection du site opératoire sur sa vie et comment son expérience a incité ses fournisseurs de soins de santé à effectuer des changements afin de prévenir les infections du site opératoire.