Connexion

​La mesure est au cœur de l'amélioration de la qualité, surtout lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre des interventions. Les indicateurs choisis permettront de déterminer s'il y a des retombées (résultat principal), si l'intervention est bel et bien mise en œuvre (indicateurs de processus) et s'il y a des conséquences imprévues (indicateurs d'équilibrage).

Voici quelques indicateurs recommandés que vous pouvez utiliser au besoin pour suivre vos progrès. En choisissant vos indicateurs, envisagez les éléments suivants :

  • Lorsque possible, utilisez des indicateurs dont vous vous servez déjà pour collecter des données pour d'autres programmes.
  • Évaluez votre choix d'indicateurs en fonction de l'utilité des résultats finaux et des ressources nécessaires pour les obtenir; essayez de maximiser l'utilité tout en minimisant les ressources.
  • Essayez d'inclure des indicateurs de processus et de résultats dans votre système de mesure.
  • Vous pouvez utiliser différents indicateurs ou modifier les indicateurs décrits ci-dessous pour les rendre plus appropriés et/ou utiles à votre contexte particulier. Cependant, il faut savoir que la modification des indicateurs peut limiter la comparabilité de vos résultats à d'autres.
  • Afficher vos résultats de mesure dans votre établissement est une excellente façon de garder vos équipes motivées et conscientes des progrès. Essayez d'inclure des indicateurs que votre équipe trouverait pertinents et passionnants (IHI, 2012).

Pour en savoir plus sur la mesure visant l'amélioration, contacter l'équipe responsable des mesures de l'Institut pour la sécurité des patients : measurement@cpsi-icsp.ca

Indicateurs de résultats

  • Incidence de pneumothorax iatrogène.
  • Pourcentage de patients avec un pneumothorax qui développent un pneumothorax suffocant.

Indicateurs d'amélioration des processus

  • Pourcentage de patients aux soins intensifs qui ont eu une évaluation des risques pour un pneumothorax.
  • Pourcentage de patients qui ne nécessitent pas de soins urgents et qui subissent une insertion de ligne centrale et/ou une thoracentèse pour lesquels l'évaluation des risques de pneumothorax a été effectuée
  • Pourcentage de patients à haut risque ayant un plan individualisé de réduction des risques qui a été mis en œuvre. (Exemple : un patient agité devra recevoir une certaine forme de sédation procédurale pour l'insertion de la ligne centrale.)
  • Pourcentage de prestataires performant des procédures liées à un pneumothorax qui ont suivi une formation appropriée.
  • Pourcentage de patients à haut risque sujets à une surveillance post procédurale de routine pour un pneumothorax. (Exemple : surveillance postopératoire par échographie de la paroi thoracique après l'insertion d'un DVAC difficile chez un patient ventilé mécaniquement pour SDRA sur PEP de 15cmH20.)