Connexion

​A l'exception de la PVA, il y a très peu de données et de données probantes concernant les PN. Le niveau de preuve dans de nombreux cas est faible en raison de la méthodologie, des questions liées à la généralisation à partir d'autres milieux ou populations de patients et d'autres enjeux. Dans certains cas, la preuve peut être améliorée en fonction du faible coût et de la faisabilité de l'intervention. Les suggestions suivantes constituent donc des pratiques éclairées par des probantes.

Précautions de base — Tous les patients

Pratiques de base et précautions additionnelles pour prévenir la transmission des infections dans les milieux de soins (Agence de la santé publique du Canada, 2012).

Pneumonie associée aux soins de santé

(Tablan et al., 2003; Davis, 2012);

  1. Formation et implication du personnel dans la prévention des infections.
  2. Surveillance infectiologique et microbiologique avec données sur les agents pathogènes locaux résistants aux médicaments.
  3. Nettoyage, stérilisation ou désinfection et entretien appropriés de l'équipement, des dispositifs et de l'environnement.
  4. Vaccination du personnel et des patients à haut risque (c.-à-d. vaccin antigrippal).
  5. Exercices de respiration profonde et ambulatoires.
  6. Isolement des patients infectés tel qu'indiqué.
  7. Dépistage rapide avec isolement tel qu'indiqué.
  8. Restriction de l'accès du personnel et des visiteurs symptomatiques.
  9. Maintien des muqueuses bucco-orales intactes, humides et saines.
  10. Surveillance et retrait précoce des dispositifs invasifs.
  11. Programme de gestion antimicrobien.
  12. Écrans protecteurs (déglutition).
  13. Expansion/mobilisation pulmonaire.
  14. Nutrition adéquate.
  15. Maintien du glucose sérique dans la plage cible.
  16. Consultation des stratégies de prévention pour la pneumonie d'aspiration.

Pneumonie sous ventilation assistée

(Des soins de santé plus sécuritaires maintenant! 2012)

  1. Élévation de la tête du lit à 45° lorsque cela est possible, sinon envisager le maintien de la tête du lit à plus de 30° par d'autres moyens.
  2. Évaluation quotidienne de l'opportunité d'extuber.
  3. Utilisation de tubes endotrachéaux avec drainage des sécrétions sous-glottiques.
  4. Soins bucco-dentaires et décontamination avec chlorhexidine.
  5. Initiation de la nutrition entérale sécuritaire dans les 24-48 h suivant l'admission aux soins intensifs.

  Rotstein et al. 2008

  Quinn et al. 2014

Vérification des procédures cliniques et systémiques (voir détails ci-dessous)

Étant donné la grande diversité de causes potentielles de complications ce groupe clinique, en plus des recommandations mentionnées plus haut, nous recommandons de procéder à des vérifications cliniques et systémiques afin d'identifier les causes latentes et de déterminer les recommandations appropriées.

Analyses cliniques et systémiques, analyse des incidents

La survenance des incidents préjudiciables est souvent complexe, avec de nombreux facteurs contributifs.

Les établissements doivent :

  1. mesurer et faire le suivi des types et de la fréquence de ces incidents.
  2. utiliser des méthodes d'analyse appropriées pour comprendre les facteurs contributifs sous-jacents.
  3. élaborer et mettre en œuvre des solutions ou des stratégies visant à prévenir la récurrence de tels incidents et à réduire le risque de préjudice.
  4. mettre en place des mécanismes visant à atténuer les conséquences de l'incident.

Pour acquérir une meilleure compréhension des soins prodigués aux patients, l'étude de dossiers, l'analyse des incidents ainsi que des analyses prospectives peuvent être fort utiles pour reconnaître et saisir les opportunités d'améliorer la qualité. Des liens vers des ressources sur les méthodes d'analyse sont fournis sous la rubrique des ressources pour l'analyse des incidents et/ou l'analyse prospective du document de présentation de la   Ressource d'amélioration pour les préjudices à l'hôpital.

Les vérifications de dossiers sont recommandées comme moyen de développer une compréhension plus approfondie des soins prodigués aux patients identifiés par la mesure des préjudices à l'hôpital. L'étude de dossiers permet de reconnaître les secteurs nécessitant des améliorations.

Ressources utiles pour effectuer des analyses cliniques et systémiques :