Connexion

Normes d'Agrément Canada

Les normes sur la gestion des médicaments favorisent une approche collaborative visant à prévenir et à réduire les incidents médicamenteux en abordant tous les aspects du processus de gestion des médicaments, des ordonnances, de la sélection, de la préparation et de la distribution jusqu'à l'administration du médicament au patient et à la surveillance continue de ce dernier. Les normes sur la gestion des médicaments renferment également un certain nombre de pratiques organisationnelles requises visant à prévenir les incidents médicamenteux.

Pratiques organisationnelles requises d'Agrément Canada

  1. Électrolytes concentrés : Les organismes sont tenus d'évaluer et de limiter la disponibilité des électrolytes concentrés afin de s'assurer que les doses pouvant causer des incidents nocifs liés aux médicaments ne sont pas entreposées dans les unités de soins.
  2. Sécurité liée l'héparine : Les organismes sont tenus d'évaluer et de limiter la disponibilité des produits à l'héparine afin de s'assurer que les doses pouvant causer des incidents nocifs liés aux médicaments ne sont pas entreposées dans les unités de soins.
  3. Médicaments de niveau d'alerte élevé : Les organismes sont tenus de mettre en œuvre une stratégie complète de gestion des médicaments de niveau d'alerte élevé, en fonction de la liste des médicaments de niveau d'alerte élevé de l'ISMP.
  4. Sécurité liée aux narcotiques : Les organismes sont tenus de vérifier et de retirer des unités de soin tous les produits narcotiques (opioïdes) qui peuvent causer des incidents nocifs liés aux médicaments.
  5. Liste d'abréviations qui ne doivent pas être utilisées (appelée autrefois Abréviations dangereuses) : Les organismes sont tenus d'établir et de mettre en œuvre une liste d'abréviations, de symboles et d'inscriptions numériques qui ne doivent pas être utilisés au sein de l'organisme. Cette liste doit être conforme à la liste « Ne pas utiliser : Abréviations, symboles et inscriptions numériques dangereuses » de l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments aux patients du Canada (ISMP).
  6. Bilan comparatif des médicaments (BCM) aux points de transition des soins : Un BCM est nécessaire lors de la prestation des services suivants : soins aigus, soins ambulatoires, service d'urgence, soins à domicile et soins communautaires, soins de longue durée et abus de substances. Les organismes sont tenus d'enclencher ou d'effectuer un BCM pour tous les patients ou pour un groupe cible, selon l'établissement et la population desservie.

Autres POR, non spécifiques aux médicaments, qui portent sur les incidents médicamenteux ou qui permettent de les prévenir :

  • Gestion des incidents liés à la sécurité des usagers est une POR se trouvant dans les normes sur le leadership qui exige que les organismes signalent les incidents à la sécurité des usagers, en tirent des leçons et les corrigent, y compris ceux liés aux médicaments.
  • Identification des usagers (appelée autrefois Deux identificateurs de l'usager) exige que les équipes de soins aient recours à au moins deux identificateurs uniques à la personne avant de prodiguer les soins (y compris l'administration de médicaments).
  • Transfert de l'information aux points de transition des soins exige que les équipes de soins communiquent l'information de manière efficace aux points de transition des soins.
  • Sécurité liée aux pompes à perfusion (appelée autrefois Formation sur les pompes à perfusion) exige que les équipes de soins formées à l'utilisation des pompes à perfusion, que leurs compétences soient évaluées et que les problèmes liés aux pompes à perfusion soient signalés et réglés.