Connexion

La mesure est essentielle à l'amélioration de la qualité, surtout pour la mise en œuvre de stratégies d'intervention. Les indicateurs choisis aident à déterminer si un impact est réel (résultat principal), si l'intervention est effectivement réalisée (indicateurs de processus) et si des conséquences imprévues en découlent (indicateurs d'équilibrage).

Voici quelques mesures recommandées à utiliser au besoin pour suivre vos progrès. En choisissant vos indicateurs, tenez compte des éléments suivants :

  • Lorsque cela est possible, utiliser des indicateurs que vous utilisez déjà pour d'autres programmes.
  • Évaluez votre choix d'indicateurs selon la pertinence des résultats finaux et des ressources nécessaires pour les obtenir; essayez de maximiser les résultats tout en minimisant les ressources employées.
  • Essayez d'inclure les indicateurs de processus et de résultats dans votre système de mesure.
  • Vous pouvez utiliser différents indicateurs ou modifier les indicateurs décrits ci-dessous pour les rendre plus appropriés et/ou utiles à votre contexte particulier. Cependant, soyez conscient que la modification des indicateurs peut limiter la comparabilité des résultats avec les résultats « d'autres ».
  • L'affichage de vos résultats de mesure dans votre établissement est une excellente façon de garder vos équipes motivées et conscientes des progrès. Essayez d'inclure des indicateurs que votre équipe trouvera pertinents et passionnants (IHI, 2011).

Pour en savoir plus sur la mesure visant l'amélioration, communiquer avec l'équipe responsable des mesures de l'ICSP à measurement@cpsi-icsp.ca.

Indicateurs de résultats

  1. Pourcentage de patients souffrant d'une embolie gazeuse consécutive à une injection thérapeutique, une perfusion et/ou une transfusion.
  2. Pourcentage de patients souffrant d'une phlébite consécutive à un cathétérisme intraveineux.
  3. Pourcentage de patients qui reçoivent une transfusion sanguine et qui ont une réaction d'incompatibilité ABO.
  4. Pourcentage de femmes enceintes qui ont une réaction d'incompatibilité Rh.
  5. Pourcentage de nouveau-nés qui ont une réaction d'incompatibilité Rh.
  6. Pourcentage de patients qui reçoivent une transfusion sanguine et qui ont une réaction d'incompatibilité Rh causée par un sang incompatible.
  7. Pourcentage de patients qui reçoivent une transfusion sanguine et qui ont une anaphylaxie due au sérum.
  8. Pourcentage de patients qui reçoivent une transfusion sanguine et qui développent de l'urticaire due au sérum.

Indicateurs d'amélioration des processus

Prévention de l'embolie gazeuse consécutive à une injection thérapeutique, une perfusion et/ou une transfusion

  1. Pourcentage de patients ayant reçu les mesures appropriées selon les étapes suivantes en lien avec les injections, les perfusions et/ou les transfusions :
    • Retirer entièrement l'air des seringues et des tubes intraveineux.
    • Insérer et retirer les cathéters à l'aide d'une technique qui minimise la possibilité de laisser l'air s'infiltrer dans les vaisseaux sanguins.
    • Les cathéters artériels et veineux et les raccords sont intacts et correctement branchés.
    • Les valves auto scellantes des cathéters artériels et veineux fonctionnent correctement.
    • Utiliser des pompes à perfusion avec détecteurs d'air dans la tubulure pour toutes les perfusions continues.
    • Retirer l'air des sacs à perfusion avant d'injecter des fluides.
    • Vérifier le trajet de la tubulure, faire une double vérification de tous les raccords et prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir le débranchement des tubulures.
    • Inspecter régulièrement le site de l'insertion, le cathéter et tous les raccords pour évaluer la présence de fissures ou d'ouvertures par lesquelles l'air pourrait s'infiltrer dans le système.
  2. Pourcentage de patients avec un cathéter central dont on a vérifié l'intégrité du pansement autour du site d'insertion.

Prévention de l'embolie gazeuse consécutive à l'insertion d'un dispositif d'accès veineux central

  1. Pourcentage de patients ayant reçu les soins appropriées selon les étapes suivantes en lien avec l'insertion d'un dispositif d'accès veineux central :
    • Le patient est placé en position de Trendelenburg avec une inclinaison vers le bas de 10 à 30 degrés durant l'insertion du cathéter central.
    • L'insertion est pratiquée pendant que le patient retient son souffle.
    • Hydrater le patient pour corriger l'hypovolémie avant l'insertion, dans la mesure du possible.
    • S'assurer que tous les cathéters et les raccords soient intacts et branchés correctement.
    • Occlure l'embase du cathéter et/ou de l'aiguille.
    • S'assurer que toutes les valves auto scellantes fonctionnent correctement.

Prévention de la phlébite consécutive à un cathétérisme intraveineux

  1. Pourcentage de patients qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir les phlébites :
    • Choix approprié du site.
    • Hygiène des mains appropriée avant l'insertion ou l'entretien du cathéter.
    • Technique d'aseptie appropriée pendant la manipulation du cathéter.
    • Utilisation de filtres dans la tubulure pour réduire l'incidence de phlébites liées à la perfusion.

Prévention de la réaction d'incompatibilité ABO

  1. Pourcentage de patients qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir une réaction d'incompatibilité ABO :
    • Prêter une attention toute particulière à l'identification du patient et à l'étiquetage des tubes lors du prélèvement de l'échantillon.
    • Vérifier l'identité du patient et sa date de naissance (DDN) en vérifiant son bracelet d'identification avant de procéder à la transfusion.
    • Demander au patient de dire son nom et sa date de naissance (DDN), s'il est conscient.

Prévention d'une réaction d'incompatibilité Rh chez les femmes enceintes

  1. Pourcentage de femmes enceintes qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir une réaction d'incompatibilité Rh :
  1. Faire passer des tests pour connaître le groupe Rh.
  2. Si la mère est de type Rh négatif, faire passer des tests au père de l'enfant. Si le père est de type Rh positif, ou si on ne connaît pas son groupe sanguin, la mère Rh négatif doit recevoir une injection d'immunoglobuline anti Rh au cours du deuxième trimestre.
  3. Si le bébé est de type Rh positif, la mère doit recevoir une deuxième injection d'immunoglobuline anti Rh au cours des quelques jours qui suivent l'accouchement.

Prévention de l'incompatibilité Rh causée par une transfusion de sang incompatible

  1. Pourcentage de patients qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir une incompatibilité Rh causée par une transfusion de sang incompatible :
    • Prêter une attention toute particulière à l'identification du patient et à l'étiquetage des tubes lors du prélèvement de l'échantillon.
    • Vérifier l'identité du patient et sa date de naissance (DDN) en vérifiant son bracelet d'identification avant de procéder à la transfusion.
    • Demander au patient de dire son nom et sa date de naissance (DDN), s'il est conscient.

Pour prévenir un choc anaphylactique dû au sérum: prévention de l'anaphylaxie récurrente

  1. Pourcentage de patients qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir une anaphylaxie récurrente :
    1. Administrer par voie intraveineuse une prémédication de stéroïdes et de diphenhydramine.
    2. Si un patient souffre d'une carence en IgA avec des anticorps anti-IgA, les produits suivants sont recommandés :
      • Produits sanguins dépourvus d'IgA provenant de donneurs déficients en IgA, par l'entremise de la Société canadienne du sang.
      • GR lavés (2 L de solution saline normale en 6 cycles de lavage) ou plaquettes lavées.

Réaction allergique mineure : la prévention de l'urticaire récurrente

  1. Pourcentage de patients qui reçoivent les étapes suivantes en vue de prévenir une urticaire récurrente :
    • Administrer une prémédication de diphenhydramine, ou autres antihistaminiques et/ou corticostéroïdes sans somnolence.
    • Envisager la déplétion du plasma des GR ou des plaquettes.
    • Envisager l'utilisation de plaquettes ou de GR lavés.