Connexion

La mesure est au cœur de l'amélioration de la qualité, surtout lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre des interventions. Les indicateurs choisis permettront de déterminer s'il y a des retombées (résultat principal), si l'intervention est bel et bien mise en œuvre (indicateurs de processus) et s'il y a des conséquences imprévues (indicateurs d'équilibrage).

Voici quelques indicateurs recommandés que vous pouvez utiliser au besoin pour suivre vos progrès. En choisissant vos indicateurs, envisagez les éléments suivants :

  • Lorsque possible, utilisez des indicateurs dont vous vous servez déjà pour collecter des données pour d'autres programmes.
  • Évaluez votre choix d'indicateurs en fonction de l'utilité des résultats finaux et des ressources nécessaires pour les obtenir; essayez de maximiser l'utilité tout en minimisant les ressources.
  • Essayez d'inclure des indicateurs de processus et de résultats dans votre système de mesure.
  • Vous pouvez utiliser différents indicateurs ou modifier les indicateurs décrits ci-dessous pour les rendre plus appropriés et/ou utiles à votre contexte particulier. Cependant, il faut savoir que la modification des indicateurs peut limiter la comparabilité de vos résultats à d'autres.
  • Afficher vos résultats de mesure dans votre établissement est une excellente façon de garder vos équipes motivées et conscientes des progrès. Essayez d'inclure des indicateurs que votre équipe trouverait pertinents et passionnants (IHI, 2011).

Pour en savoir davantage concernant la mesure visant l'amélioration, consultez la Trousse de départ sur la prévention et la gestion du le déliriumSoins de santé plus sécuritaires maintenant! Pour en savoir plus sur la mesure visant l'amélioration, contacter l'équipe responsable des mesures de l'Institut pour la sécurité des patients : measurement@cpsi-icsp.ca

Indicateurs de résultats

  1. Pourcentage de patients à risque qui développent le délirium (IHI Improvement Map, 2012)

Indicateurs d'amélioration des processus

  1. Pourcentage de patients soumis au dépistage pour le délirium (Des soins de santé plus sécuritaires maintenant ! 2013).
  2. Pourcentage de patients dont le délirium est identifié (Des soins de santé plus sécuritaires maintenant ! 2013).
  3. Pourcentage de patients surveillés quotidiennement pour le délirium (IHI 2012).
  4. Pourcentage de patients atteints de délirium géré par protocole (IHI 2012).
  5. Nombre d'extubations imprévues pour 1 000 jours-ventilation mécaniques (Dessoins de santé plus sécuritaires maintenant ! 2013).
  6. Pourcentage de conformité avec les stratégies non pharmacologiques (Dessoins de santé plus sécuritaires maintenant ! 2015).
    • Mobilité précoce.
    • Optimiser les routines de sommeil.
    • Réévaluation quotidienne des besoins de sédation jumelée à la préparation au sevrage.
    • Impliquer la famille dans la gestion du délirium.
    • Fournir des compléments de communication.
    • Réévaluer les contentions quotidiennement.