Connexion

​Institut canadien p​our la s​écurité des patients

L'Institut canadien pour la sécurité des patients (l’ICSP) a plus de 10 ans d'expérience de leadership en matière de sécurité et de mise en œuvre de programmes visant à améliorer la sécurité dans toutes les parties du continuum de soins de santé.

VIREZ en mode sécurité

Améliorer la sécurité des patients et la qualité des soins au Canada exige la participation de tous – VIREZ en mode sécurité vous offre les outils et les ressources dont vous avez besoin pour garder les patients en toute sécurité, peu importe si vous êtes un membre du public, un prestataire ou un leader.
 

 
md-public.png 
md-public.png 

Nos Programmes

​​​​​​

 Dernières nouvelles de l'ICSP

 

 

Jeu de puissance en sécurité des patients : Notre système de soins de santé a besoin de chacun de nous25625 Je suis sûre que je ne suis pas la seule à me retrouver subitement débordée quand arrive le mois de septembre. Les enfants et les petits-enfants retournent à l’école; les collègues de travail reviennent de vacances. Après ces chauds mois d’été, je retrouve l’air plus frais de l’automne avec beaucoup d’enthousiasme et d’énergie. Je me sens prête au changement. Pour faire suite au rapport de synthèse sur l’examen des organisations pancanadiennes de santé, et avec l’appui de notre conseil d’administration, nous avons rencontré les autres organisations afin de discuter des moyens qui nous permettraient d’accroître davantage notre influence sur le système de soins de santé, en répondant mieux aux priorités actuelles et émergentes. Tout au long de ce processus, Santé Canada nous a encouragés à poursuivre le cours normal de nos activités, mais nous avons réfléchi aux possibilités futures. Je tiendrai mon équipe et nos partenaires au courant des progrès de cet examen cet automne. Je suis convaincue que cette prochaine étape dans l’évolution de notre système de soins de santé – peu importe ce dont il aura l’air en bout de ligne – accordera une plus grande importance à la sécurité des patients. D’ici la fin du mois, je vais me rendre à Kuala Lumpur pour participer à la conférence annuelle de la Société internationale pour la qualité des soins médicaux (ISQua). Il s’agira de la plus importante conférence de l’ISQua à ce jour, avec plus de 180 conférenciers invités, 1 500 délégués attendus et 400 affiches. Alors que nous nous rencontrerons pour discuter du « Tissage de la toile de la sécurité et de la qualité », j’y présenterai notre « Ensemble pour la culture de la sécurité des patients à l’intention des cadres supérieurs ». Grâce à l’analyse documentaire de plus de 60 ressources, cet Ensemble se compose d’une série de pratiques fondées sur des données probantes qui doivent toutes être observées pour fournir de bons soins aux patients. Je crois que les représentants des autres organisations de soins venus du monde entier lui réserveront un accueil des plus chaleureux. Toutefois, le moment que j’attendais le plus ce mois-ci était celui de l’assemblée générale annuelle de l’Institut canadien pour la sécurité des patients. Avec les membres du conseil, mes collègues de l’ICSP, des représentants de Santé Canada et des membres du public, j’ai pris le temps de célébrer une autre année de réalisations extraordinaires en matière de sécurité des patients. Vous verrez plusieurs de ces faits saillants en consultant notre rapport annuel ou en vous adressant à l’une des nombreuses personnes et organisations qui ont contribué à nos efforts cette année. En fait, je vous suggère plutôt de prendre contact avec l’un de mes collègues de l’ICSP une fois que vous aurez lu notre rapport annuel. Parce que tout en exerçant un rôle pour assurer la sécurité des patients dans notre système de santé, je suis fière de dire que je fais partie d’une équipe fantastique. Nous travaillons tous ensemble pour offrir des programmes et des campagnes qui font avancer notre cause. Consultez notre magazine électronique pour en apprendre davantage sur notre partenariat avec l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières, qui a servi à l’élaboration des résultats d’apprentissage sur la sécurité des patients dans les programmes de sciences infirmières de premier cycle. Nous participons également à la campagne « Les médicaments sans les méfaits » de l’Organisation mondiale de la Santé et nous nous sommes joints au Centre universitaire de santé McGill pour organiser le forum de novembre sur la Récupération améliorée après la chirurgie. Alors que je passe plusieurs jours ce mois-ci à me concentrer sur ce que nous avons accompli, notre équipe s’affaire déjà à organiser nos campagnes pour les nouveaux projets d’amélioration de la sécurité des patients inscrivez-vous pour rester bien informés. J’assume la direction générale de l’ICSP parce que je crois qu’aucun patient ne devrait subir de préjudices évitables quand il a besoin de soins. Je suis tellement fière de l’équipe qui m’entoure, ainsi que de nos organismes partenaires, pour leur apport à l’avancement de cette cause. Notre système de soins de santé a besoin de tous nos efforts, partout au pays et à travers le monde, pour être le plus sécuritaire qui soit. Que faites-vous pour rendre les soins de santé plus sécuritaires ? J’aimerais avoir de vos nouvelles et vous remercier encore de prôner avec ferveur la sécurité des patients au Canada. Vous avez des questions ou des commentaires ? Ma messagerie vous est toujours ouverte au cpower@cpsi-icsp.ca. Suivez-moi sur Twitter @ChrisPowerCPSI. Avec vous pour la sécurité des patients, Chris Power 9/21/2018 6:00:00 AMJe suis sûre que je ne suis pas la seule à me retrouver subitement débordée quand arrive le mois de septembre. Les enfants et les petits-enfants9/21/2018 7:05:09 PM7http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Médicaments sans préjudice – participation du Canada à un effort mondial visant à réduire les erreurs de médication5508 Les médicaments dangereux sont une cause majeure de préjudices dans les systèmes de santé du monde entier et la plupart évitables. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un troisième défi mondial pour la sécurité des patients sur la sécurité des médicaments (Global Patient Safety Challenge on Medication Safety) en vue d'améliorer la sécurité des médicaments en renforçant les systèmes de réduction des erreurs de médication et les préjudices évitables liés aux médicaments. L'objectif global sur cinq ans est de réduire de 50 % le nombre de préjudices graves évitables liés aux médicaments. Les problèmes liés à la sécurité des médicaments peuvent affecter les résultats de santé, la durée du séjour dans un établissement de santé, les taux de réadmission et les coûts globaux dans le système de santé canadien. Les hospitalisations évitables liées aux médicaments représentent plus de 140 millions de dollars canadiens en coûts de santé directs et indirects, alors que la perte de productivité et les arrêts de travail ajoutent 12 millions de dollars de plus à ces coûts. À l'échelle mondiale, les coûts associés aux erreurs de médication sont estimés à plus de 55 milliards de dollars. Le défi vise à apporter des améliorations à l'ensemble des processus liés aux médicaments la prescription, la distribution, l'administration, la surveillance et l'utilisation. L'Institut canadien pour la sécurité des patients mène la campagne Medication Without Harm (médicaments sans préjudice) au Canada. Durant les cinq prochaines années, en collaboration avec des patients et des partenaires, l'Institut canadien pour la sécurité des patients élaborera et exécutera un plan de mise en œuvre, suivra et évaluera les progrès réalisés et travaillera en étroite collaboration avec l'OMS pour assurer la viabilité à long terme des stratégies mises en œuvre au cours de la campagne. Le plan stratégique de l'Institut canadien pour la sécurité des patients, LA SÉCURITÉ DES PATIENTS, MAINTENANT, prévoit une réduction de 50 % des erreurs de médication d'ici cinq ans. La Semaine nationale de la sécurité des patients, qui se déroulera du 29 octobre au 2 novembre 2018, mettra l'accent sur la sécurité des médicaments en vue de réduire les erreurs médicamenteuses partout au Canada. Le thème de l'année, Not All All Meds Get Along (Les médicaments ne font PAS tous bon ménage), vise à inciter les patients et les professionnels de la santé à obtenir des évaluations de médicaments pour les populations à risque. Les patients âgés de plus de 65 ans courent un risque plus élevé de subir des complications médicamenteuses. Deux Canadiens sur trois qui sont âgés de plus de 65 ans prennent au moins cinq médicaments d'ordonnance différents alors que 27 % d'entre eux prennent au moins 10 médicaments d'ordonnance différents. On estime que 37 % des personnes âgées dans neuf provinces reçoivent des ordonnances pour des médicaments qui ne devraient pas être pris par cette population. En 2016, une personne âgée canadienne sur 143 a été hospitalisée à cause des effets préjudiciables de ses médicaments. L'évaluation des médicaments est conseillée pour toute personne prenant cinq médicaments ou plus, les patients qui ont récemment quitté l'hôpital et toute personne qui s'inquiète des effets secondaires qu'elle subit ou que ses proches subissent. L'évaluation des médicaments peut être effectuée par votre prestataire de soins de santé ou votre pharmacien. En collaboration avec l'Institut pour la sécurité des médicaments au Canada (ISMP Canada), l'Institut canadien pour la sécurité des patients, Patients pour la sécurité des patients du Canada, l'Association des pharmaciens du Canada et la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux ont créé une série de cinq questions visant à aider les patients et les soignants à discuter des médicaments afin d'améliorer les communications avec le personnel soignant. Pour en augmenter la diffusion et l'adoption, ces 5 questions à poser à propos de vos médicaments ont été officiellement approuvées par plus de 70 organismes et autorités sanitaires régionales pour l'utilisation avec leur clientèle, et l'outil a été traduit dans 22 langues. Dans le cadre d'un autre partenariat avec l'ISMP Canada, une série nationale de webinaires interactifs a été créée pour faciliter l'apprentissage partagé à partir d'analyses d'incidents médicamenteux et d'initiatives de sécurité. Med Safety Exchange est une série de webinaires d'une heure où des praticiens de première ligne rattachés à des établissements de santé canadiens partagent des enseignements clés pour encourager les participants à identifier des vulnérabilités similaires et des occasions d'amélioration de la sécurité dans leurs propres systèmes. Par la suite, ils proposent leurs propres stratégies pour traiter des problèmes de sécurité des médicaments signalés. La série de webinaires bimensuels se poursuivra en 2019. En décembre 2017, Patients pour la sécurité des patients du Canada a organisé un webinaire sur l'engagement des patients envers la sécurité des médicaments. Cette série de webinaires à portée mondiale a été conçue et animée par des patients partenaires. Pour prendre en charge le problème de la sécurité et de la gestion prudente des opioïdes, l'Institut canadien pour la sécurité des patients, l'ISMP Canada et Patients pour la sécurité des patients du Canada travaillent à autonomiser les patients et à améliorer leurs connaissances en matière d'utilisation des opioïdes et des traitements alternatifs de la douleur sans l'utilisation de médicaments. Deux nouveaux outils sont maintenant disponibles une fiche d'information fournissant des conseils sur le stockage et l'élimination des opioïdes en toute sécurité à domicile; et un document visant à aider les patients à qui on a récemment prescrit un opioïde après une chirurgie. Des questions fréquentes sont proposées pour s'assurer que les patients, les familles et les soignants ont une compréhension approfondie de la manière de prendre ces médicaments correctement et en toute sécurité. Les efforts d'intégration des outils et des ressources en matière de sécurité pour les opioïdes continueront afin de permettre aux patients de mieux connaître et de mieux les utiliser, notamment en mettant en œuvre des stratégies et des tactiques de diffusion d'information sur les précautions liées aux d'opioïdes inutilisés et périmés à domicile. Plusieurs autres stratégies sont en cours pour soutenir le défi. Celles-ci comprennent l'élaboration d'une auto-évaluation de la sécurité des médicaments pour les médicaments à niveau d'alerte élevée afin d'aider les organismes de santé canadiens à évaluer leurs mesures de protection et leurs processus de gestion de ces médicaments; et un projet d'amélioration de la sécurité, Medication Safety at Transitions of Care. D'autres projets en cours liés au défi comprennent également le soutien à la sensibilisation, à l'éducation et à la rétroaction liées à la mise en œuvre de la Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses (Loi de Vanessa); l'appui des travaux en cours de Santé Canada sur un Tableau d'information sur les médicaments vendus sans ordonnance; l'orientation et le soutien stratégiques continus fournis au Système canadien de déclaration et de prévention des incidents de médiation (SCDPIM) et à nos partenaires – l'ISMP Canada, l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) et Santé Canada. Pour en savoir davantage, veuillez contacter info@cpsi-icsp.ca ou medrec@ismp-canada.org 9/14/2018 6:00:00 AMLes médicaments dangereux sont une cause majeure de préjudices dans les systèmes de santé du monde entier et la plupart évitables. L'Organisation9/14/2018 4:29:03 PM224http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
#SHIFTTalks Une survivante du cancer crée un réseau de soutien5654 ​Par Chelsea Campbell Chelsea Campbell est la fondatrice de Take Care, une jeune entreprise de soins de santé lancée en automne 2017. Mme Campbell a été récompensée pour son travail et a reçu du financement par l’entremise de GreenHouse, un incubateur à impact social, et de la Spark Initiative. Elle est inscrite au programme d’études du développement social de l’Université de Waterloo et aspire à devenir spécialiste de l’enfance dans un avenir rapproché. Pour en apprendre davantage sur Take Care, visitez le site www.takecare-organization.com En 2016, j’entamais mon deuxième semestre à l’Université de Waterloo, lorsque j’ai soudainement reçu un diagnostic de cancer de la thyroïde. J’avais 19 ans. Je venais tout juste de quitter le foyer de mes parents et de gagner de l’indépendance. Je commençais à peine à m’accoutumer au rythme de la vie universitaire et voilà que je me retrouvais devant un grave problème de santé. J’ai décidé de continuer à aller à l’école tout au long de mon parcours de cancer, et bien que les soins médicaux qui m’ont été administrés aient été exceptionnels, les services sociaux laissaient beaucoup à désirer. Ce fut un défi de trouver le soutien dont j’avais besoin, et même de reconnaître que j’avais besoin de soutien au départ. Près d’un an plus tard, j’ai fait la rencontre d’un autre jeune adulte atteint de cancer de la thyroïde, et la connexion instantanée ressentie était incroyable. Je me sentais comprise et appuyée d’une manière qui jusque-là m’avait échappée. Quelques mois plus tard, j’ai découvert qu’il existait un centre de soutien du cancer au sein de ma région que j’aurais pu fréquenter. Ces réalisations ont lancé tout un processus de réflexion. Pourquoi ne m’a-t-on pas mise en contact avec d’autres personnes atteintes de cancer? Pourquoi n’étais-je pas au courant des programmes offerts au sein de ma propre ville? Dans un monde où la technologie est aussi avancée, pourquoi ces informations n’étaient-elles pas relayées? Ma curiosité m’a menée à réaliser des entrevues auprès de 72 individus ayant reçu un diagnostic de cancer au début de leur vie adulte dont j’ai fait la rencontre au cours de mon cheminement; et les résultats ont été significatifs. 92 % de ces individus ont ressenti des sentiments de solitude au cours de leur expérience de cancer, alors que 64 % d’entre eux ont ressenti de l’isolement. Seulement 8 % des personnes interrogées connaissaient plus de trois individus de leur âge atteints de cancer; une statistique entraînant à elle seule de la solitude et de l’aliénation. Lorsque j’ai demandé à ces patients d’indiquer la chose qui leur manquait au cours de leur parcours de cancer, 97 % de leurs réponses étaient liées à l’interaction avec autrui. Les patients ressentent un profond besoin de connexion et de soutien, et ils ne savent tout simplement pas où se tourner pour obtenir cette interaction et cet appui. Grâce à ces entrevues, à des recherches et à de nombreuses conversations, j’ai été en mesure de reconnaître trois problèmes distincts qui ont eu des répercussions négatives sur mon expérience de cancer en tant que jeune adulte, et celle des paires qui m’entourent. Le premier problème est qu’il existe un manque de connexion conséquente et de soutien social au sein de la communauté de jeunes adultes atteints de cancer. Il existe des ressources et des programmes destinés aux enfants et aux adultes atteints de cancer que l’on peut trouver assez facilement, mais il y a un fossé important là où les soins de soutien destinés aux jeunes adultes devraient se trouver. Le deuxième problème est que les programmes existants n’offrent pas suffisamment d’occasions d’interaction, soit, car les personnes qui en ont besoin ne savent pas qu’ils existent ou ils n’y ont pas accès à cause de certains facteurs, comme la géographie. Le troisième problème est que les difficultés liées à la santé mentale sont très courantes au sein de cette communauté précise de jeunes adultes atteints de cancer. Ces problématiques peuvent sembler difficiles à régler, mais selon moi, on devrait pouvoir y remédier de manière simple dans une certaine mesure. Au mois de septembre 2017, j’ai entamé un programme d’entrepreneuriat social appelé GreenHouse, qui est présenté par le biais de l’Université de Waterloo. C’est alors que je me suis donné l’objectif de résoudre ces problèmes et d’ainsi changer l’expérience de cancer des jeunes adultes. Je voulais avoir recours à la technologie pour tisser des liens profonds au sein de cette communauté, grâce à une connexion personnelle et adaptable, et à des méthodes visant à autonomiser les jeunes adultes, à combler le fossé entre ce qui existe présentement et les besoins réels des individus, et à faciliter la navigation des ressources et des programmes offerts à cette population de patients. C’est alors que le concept Take Care a vu le jour! Take Care constitue une application consistant d’une plateforme destinée aux jeunes adultes atteints de cancer et aux jeunes adultes survivants, conçue pour leur permettre d’interagir et d’obtenir du soutien. Take Care offre surtout à ses jeunes utilisateurs la chance d’interagir avec des paires qui comprennent la réalité du cancer, d’accéder à des programmes qui leur sont offerts au sein de leur communauté, de consulter des ressources utiles et pratiques et de fréquenter un espace créatif où l’on peut s’exprimer de différentes façons en ligne. Cette solution simple a le potentiel de créer un impact énorme. L’application Take Care sera téléchargeable à l’aide de téléphones intelligents Apple et Android dès cet automne. Pour l’instant, Take Care se concentre sur la région de l’Ontario, mais nous avons pour but d'en faire un outil utile à l’échelle du Canada dans un futur rapproché, dans le but de veiller à ce que tous les jeunes adultes touchés par le cancer reçoivent l’aide et les soins qu’ils méritent! À mon avis, l’aspect le plus intéressant de l’application Take Care est que cet outil a été créé à cause d’un problème dont j’ai fait l’expérience en tant que patiente naviguant à travers le système de santé. Notre parcours en tant que patient atteint de cancer nous permet de mieux comprendre les défis qui s’y rattachent et de créer des changements permettant aux prochaines personnes touchées par le cancer de vivre une expérience différente. J’espère que l’application Take Care permettra de créer une communauté de jeunes adultes atteints de cancer plus solide, plus serrée et mieux encadrée, pour que ces derniers n’aient qu’à se concentrer à retrouver la santé! 9/14/2018 6:00:00 AM Par : Chelsea Campbell Chelsea Campbell est la fondatrice de Take Care, une jeune entreprise de soins de santé lancée9/14/2018 4:47:41 PM105http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Jeu de puissance en sécurité des patients : Nouveaux projets d'amélioration de la sécurité29783 Alors que l'été se termine et que nous commençons tous à planifier pour les prochains mois, je suis ravi de vous annoncer que l'Institut canadien pour la sécurité des patients lancera de nouveaux projets d'amélioration de la sécurité conçus avec l'apprentissage intégrée d'amélioration de la qualité et d'application des connaissances. Tout ce que nous vous demandons aujourd'hui, c'est de vous inscrire pour plus d'informations ou d'envoyer cette note à la personne responsible chez vous. L'Institut canadien pour la sécurité des patients a une nouvelle orientation appelée Sécurité des patients maintenant. Vous pouvez entendre l'urgence dans notre appel à agir pour démontrer ce qui fonctionne et renforcer l'engagement envers la sécurité des patients au Canada … maintenant! Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, l'ICSP souhaite collaborer avec vous, notre partenaire engagé, pour mettre en œuvre et évaluer des projets d'amélioration de la sécurité mesurables et durables, conformes aux priorités pancanadiennes. Nous espérons que vous vous inscrivez pour en savoir plus sur chacun de ces projets et envisagez de les intégrer à votre organisation dans le but de soutenir des normes de sécurité des patients plus élevées au sein de votre organisation et à travers le pays. Les nouveaux projets d'amélioration de la sécurité sont les suivants La mesure et la surveillance de la sécurité créeront une culture de la sécurité et réduiront les dommages dans votre organisation. Il y aura une webinaire pour des renseignements le 5 septembre pour repondre à vos questions. Enrégistrez ici. Le travail d'équipe et la communication permettront d'améliorer la culture de la sécurité des patients et les résultats positifs pour les patients. La sécurité des médicaments lors des soins transitions améliorera la sécurité des médicaments à la sortie des patients fragiles ou âgés présentant une poly-morbidité. La récupération améliorée au Canada permettra d'améliorer les résultats et l'efficacité du système pour les patients ayant subi une chirurgie colorectale. Chaque projet d'amélioration de la sécurité dure 18 mois et utilise les principes de la série de percées de l'Institute for Healthcare Improvement et du cadre Knowledge to Action. En adoptant ces projets, vous et votre organisation jouerez un rôle de premier plan dans la prestation des soins de santé. Les avantages pour votre organisation sont énormes Soutien de professeurs et d'entraîneurs spécialisés qui connaissent les preuves les plus connues, ainsi que des idées pratiques, des conseils et des outils d'application. Utilisation d'un espace virtuel collaboratif pour la mise en réseau avec d'autres équipes et enseignants participants, et soutien continu fourni par le biais de contacts virtuels et en personne avec les entraîneurs. Possibilité de démontrer, de présenter et de partager les pratiques qui permettent d'atteindre les objectifs stratégiques et opérationnels lors d'un événement du congrès. Je vous demade de vous inscriviez pour plus d'informations ou d'envoyer cette note à la personne responsible chez vous. Si vous avez des questions, veuillez envoyer un courriel à SafetyImprovementProjects@cpsi-icsp.ca. Merci d'être un défenseur passionné de la sécurité des patients au Canada. Des questions? Des commentaires? Ma boîte de messagerie est ouverte pour vous en tout temps à cpower@cpsi-icsp.ca Suivez-moi sur Twitter @ChrisPowerCPSI. Votre partenaire dévouée en sécurité des patients, Chris Power 8/28/2018 6:00:00 AMAlors que l'été se termine et que nous commençons tous à planifier pour les prochains mois, je suis ravi de vous annoncer que l'Institut canadien8/28/2018 8:11:04 PM22http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Jeu de puissance en sécurité des patients : Que cet été soit mémorable!31243 Au Canada, les étés sont parmi les plus courts, et les journées d'été parmi les plus longues. Pendant que je profite du beau temps avec mes amis et ma famille, je ne peux m'empêcher de penser à tout le chemin que nous avons parcouru cette année. C'est comme si, en me remémorant et en célébrant les jalons franchis, je pouvais étirer ses merveilleuses journées et savourer d'autant plus le temps clément! J'aimerais d'abord remercier tous nos membres œuvrant dans le milieu de la santé canadien, qui ont travaillé ferme pour assurer ce succès. Je salue comme toujours les prodigieux efforts que vous avez déployés, et ce, au nom des milliers de personnes dont vous prenez soin chaque jour. Que vous travailliez en première ligne, en coulisse, à l'élaboration de politiques, en soins à domicile ou à l'orientation future des soins, une carrière dans le milieu de la santé est on ne peut plus accaparante, mais combien gratifiante. Par définition, vous pensez aux autres avant de penser à vous-mêmes. Je prie instamment chacun de vous de passer du temps en famille et entre amis cet été, et de prendre soin de vous afin que vous puissiez continuer à prendre soin des autres. Je veux également vous remercier, tous autant que vous êtes, pour nous avoir aidés dans la poursuite de notre mission de rendre les soins plus sécuritaires pour les patients. Nos infatigables bénévoles de Patients pour la sécurité des patients du Canada partagent leurs expériences et consacrent leurs efforts à rendre le système de santé imputable. Ceux d'entre vous qui participent à nos campagnes annuelles, notamment la Journée ARRÊT! Nettoyez-vous les mains et la Semaine nationale de la sécurité des patients, contribuent à améliorer la sécurité des patients pour chacun d'entre nous. Les professionnels, les formateurs et les gestionnaires du milieu de la santé qui s'impliquent dans les programmes de l'ICSP font aussi leur part pour nous aider à concrétiser notre vision fournir aux Canadiens les soins les plus sécuritaires qui soient. Enfin, je tiens à souligner la contribution de nos organismes partenaires, sans qui la tâche qui nous attend serait plus colossale. Nos membres votants consistent en des organismes nationaux, des ministères fédéraux et des organismes gouvernementaux locaux qui travaillent de concert dans le but d'accroître la sécurité des patients partout au Canada. En tant que représentants de ces groupes, nos dévoués membres du conseil portent le flambeau de nos efforts. Grâce aux partenariats et au soutien dont il bénéficie, l'ICSP a pu lancer une nouvelle offensive, La sécurité des patients, maintenant!, qui consiste en une nouvelle direction stratégique et un urgent appel à l'action. Appuyés par les efforts convergents du personnel et des partenaires de l'Institut canadien pour la sécurité des patients, nous allons démontrer ce qui fonctionne et renforcer l'engagement envers la sécurité des patients au Canada… maintenant! Nos précieux mois d'été sont souvent le moment de prédilection pour s'offrir un repos bien mérité. Les succès récoltés au cours de la dernière année nous permettront d'apprécier d'autant plus ces agréables longues soirées. Je vous invite à célébrer ces succès avec moi – et à me dire comment nous pouvons travailler ensemble durant la prochaine année pour honorer notre engagement collectif à améliorer la sécurité des patients. D'ici là, profitez du soleil et pensez à la façon dont vous et votre organisation pourriez répondre à l'enjeu de la polymédication dans le cadre de la Semaine nationale de la sécurité des patients qui se tiendra à la fin d'octobre. Veuillez jeter un coup d'œil sur les formidables ressources et les conférenciers de la Semaine qui se déroulera du 29 octobre au 2 novembre visitez le www.asklistentalk.ca Des questions? Des commentaires? Ma boîte de messagerie est ouverte pour vous en tout temps à cpower@cpsi-icsp.ca Suivez-moi sur Twitter @ChrisPowerCPSI. Votre partenaire dévouée en sécurité des patients, Chris Power7/30/2018 6:00:00 AMAu Canada, les étés sont parmi les plus courts, et les journées d'été parmi les plus longues. Pendant que je profite du beau temps avec mes amis et7/30/2018 7:02:21 PM14http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx

 Calendrier des événements

 

 

6th Annual National Forum on Patient Experience7360Toronto, ONhttps://www.patientexperiencesummit.com/?utm_source=CPSI_EventListing&utm_medium=referral&utm_campaign=EventListing9/24/2018 12:00:00 AM9/25/2018 11:59:00 PML’institut canadien pour la sécurité des patients est fier d’appuyer cet événement. Cet événement est organisé par The Strategy Institute6/26/2018 5:25:43 PM3http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseConférence
Première séance d'apprentissage (Toronto) : Collaboration sur la mesure et la surveillance de la sécurité au Canada 32569Torontohttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/measure-patient-safety/mms-collaborative/pages/default.aspx10/23/2018 12:00:00 AM10/24/2018 11:59:00 PMLe 23 octobre 2018, l'ICSP lancera une nouvelle collaboration de 18 mois sur la sécurité fondée sur le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité (2013). Cette collaboration fait suite au succès d'un projet de démonstration de 12 mois dirigé par Ross Baker de l'Université de Toronto. Au cours de cette nouvelle collaboration de 18 mois, les équipes participantes bénéficieront d'un soutien pour repenser leur façon d'envisager la sécurité des patients et de travailler au sein de leur organisme afin de favoriser une nouvelle approche en matière de sécurité. 8/21/2018 8:14:31 PMhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseCollaboration
Semaine nationale de la sécurité des patients24907http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/events/cpsw/pages/default.aspx10/29/2018 12:00:00 AM11/2/2018 11:59:00 PMCette année, la Semaine nationale de la sécurité des patients se tiendra du 29 octobre au 2 novembre 2018. Nous viserons particulièrement la sécurité médicamenteuse, dans le but de réduire les erreurs médicamenteuses à travers le Canada. Nous encouragerons les personnes du public qui consomment plusieurs médicaments, ainsi que le personnel soignant devant gérer des pharmacothérapies complexes chez leurs patients, à obtenir ou à fournir une revue des médicaments pour en assurer une utilisation sécuritaire. 6/5/2018 2:25:00 PM7http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseCampagne
Risky Business - Embracing Uncertainty 27894Toronto, ONhttps://www.riskybusiness.events/conf-toronto.php11/5/2018 12:00:00 AM11/6/2018 11:59:00 PML’institut canadien pour la sécurité des patients est fier d’appuyer cet événement. Cet événement est organisé par Risky Business 8/15/2018 3:39:08 PMhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseConférence
The 6th health and wellbeing in children, youth, and adults with developmental disabilities conference29778Sheraton Vancouver Airport, Richmond BChttp://interprofessional.ubc.ca/files/2018/06/HW2018_Brochure.pdf11/7/2018 12:00:00 AM11/9/2018 11:59:00 PML’institut canadien pour la sécurité des patients est fier d’appuyer cet événement. Cet événement est organisé par The University British Columbia 7/20/2018 7:37:21 PMhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseConférence