Connexion

​Institut canadien p​our la s​écurité des patients

L'Institut canadien pour la sécurité des patients (l’ICSP) a plus de 10 ans d'expérience de leadership en matière de sécurité et de mise en œuvre de programmes visant à améliorer la sécurité dans toutes les parties du continuum de soins de santé.

VIREZ en mode sécurité

Améliorer la sécurité des patients et la qualité des soins au Canada exige la participation de tous – VIREZ en mode sécurité vous offre les outils et les ressources dont vous avez besoin pour garder les patients en toute sécurité, peu importe si vous êtes un membre du public, un prestataire ou un leader.
 

 
md-public.png 
md-public.png 

Nos Programmes

​​​​​​

 Dernières nouvelles de l'ICSP

 

 

L’hôpital Holland Bloorview mise sur le point de vue des clients et des familles 3391 ​L'hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview a récemment donné une conférence informative aux jeunes et aux familles pour permettre à ceux-ci de se familiariser avec les enjeux systémiques favorisant la sécurité des patients et de devenir des partenaires efficaces des cliniciens de manière à créer, avec eux, des systèmes de soins de santé sécuritaires. En partenariat avec l'Institut canadien pour la sécurité des patients, nous avons présenté la conférence Devenir un leader familial/jeunesse en sécurité des patients aux membres du Groupe d'agrément des leaders familiaux et du conseil consultatif des jeunes les 30 septembre et 1er octobre 2016. En tout, 14 leaders familiaux, trois jeunes et un enfant ont reçu la formation. L'équipe de planification du PESP – Canada pour leaders familiaux de l'hôpital Holland Bloorview (de gauche à droite) Nicholas Joachimides (Gérant, Sécurité des patients), Elena Garisto (Coordonatrice, Qualité), Louise Kublick (Directrice intérimaire des soins intégrés aux clients et aux familles), Alifa Khan (Leader familial), Sonia Pagura (Directrice principale, Qualité, sécurité et rendement), et Laura Oxenham-Murphy (Gérante de qualité) « Pour favoriser un engagement et un partenariat significatifs en vue de promouvoir la voix des clients et des familles, nous avons réfléchi à un moyen de faire découvrir à nos leaders familiaux la notion de sécurité des patients du point de vue des familles, afin qu'ils soient sur un pied d'égalité avec notre personnel. Ce concept a toujours fait partie de notre processus d'agrément, affirme Sonia Pagura, directrice principale, Qualité, sécurité et rendement. Nous connaissons bien les points de vue des professionnels de la santé et de l'organisation, mais ce n'est qu'une des facettes dont nous devons tenir compte. Nous devons reconnaître que les familles peuvent elles aussi jouer un rôle actif dans la sécurité des patients et la qualité des soins et ainsi contribuer à opérer le changement de paradigme. » L'hôpital Holland Bloorview s'est allié au Programme d'éducation en sécurité des patients – Canada (PESP – Canada) pour adapter les modules et le programme à la perspective des patients et des familles. L'objectif était double. Tout d'abord, éduquer les leaders familiaux qui entreprenaient la procédure d'agrément. Ces leaders étaient engagés à s'impliquer pendant 18 mois pour provoquer des changements sur la base de l'excellence garantie par l'agrément. Ensuite, sur une période de trois ans, former plus de 200 leaders parmi les familles, les jeunes et les enfants participant aux programmes de l'établissement afin d'accroître les capacités au sein du système. « Déjà, nous donnons des formations au personnel, et en établissant cette masse critique de connaissances dans l'organisation, nous serons à même de comprendre les enjeux ainsi que les forces motrices sur les plans du système et des ressources humaines. Nos familles, nos jeunes et nos enfants deviendront les moteurs du changement en matière de sécurité et de qualité », souligne Mme Pagura. Nous avons formé une équipe et mandaté un leader familial pour adapter le programme PESP – Canada. Lorsqu'ils ont pris connaissance du programme de formation initial, ces intervenants l'ont trouvé axé sur les fournisseurs et les professions plutôt que sur les clients et les familles. Par exemple, dans l'un des modules, l'énoncé « les patients comme partenaires » a été remplacé par « les cliniciens comme partenaires »; on souhaite en effet que les professionnels de la santé s'allient aux familles, mais aussi que les familles s'allient aux professionnels de la santé selon le même modèle et les mêmes connaissances. Le « leadership pour les fournisseurs de soins » est devenu un « leadership pour les familles ». « En établissant un leadership génératif axé sur les solutions, nous avons cherché à élaborer des moyens concrets qui interpellent les familles et les partenaires en faisant appel à des cas réels pour améliorer les compétences et mettre en place une dyade de fournisseurs de soins et de clients et de familles travaillant de concert à un résultat significatif, efficace, efficient, sécuritaire, de qualité », poursuit Mme Pagura. L'hôpital Holland Bloorview s'affaire actuellement à élaborer des plans aux niveaux micro, méso et macro afin d'assurer que les formations prodiguées aux employés et aux leaders familiaux contiennent la même information. Deux leaders familiaux, un jeune leader et un enfant leader ayant suivi la conférence informative animeront prochainement des séances destinées au personnel de l'établissement. Ainsi, un leader de 17 ans, dépendant des soins de santé, a récemment donné une formation sur les principes fondamentaux de la communication avec les patients aux professionnels de la santé. « Ce PESP – Canada aura des retombées sur le système à l'échelle nationale et internationale, soutient Sonia Pagura. Par exemple, en Ontario, la Loi de 2016 donnant la priorité aux patients met de l'avant la coordination, la transition et la sécurité. Le programme est tout indiqué pour accroître les capacités dans ces domaines. Nous avons accès à un potentiel et à des capacités inexploités dans les personnes que nous desservons. Nous espérons que cette initiative inspirera d'autres organisations afin qu'ensemble, nous puissions continuer à bâtir la masse critique nécessaire pour provoquer des changements. Nous n'y parviendrons pas sans l'aide des familles. Ce sont elles qui peuvent juger de l'authenticité et de la pertinence de notre démarche d'amélioration des soins pour tous. Les possibilités que représente ce processus m'enthousiasment au plus haut point », conclut-elle. Pour de plus amples renseignements sur le Programme d'éducation en sécurité des patients, veuillez vous adresser au PESP – Canada en écrivant au psepcanada@cpsi-icsp.ca ou en composant le 1 866 421-6933. Le Groupe d'agrément des leaders familiaux de l'hôpital de réadaptation pour enfants Holland-Bloorview a récemment reçu une mention honorifique lors de la remise des Prix des champions de la sécurité des patients 2016 pour avoir incarné l'esprit de collaboration et mobilisé des patients et des familles autour de la sécurité des patients. Cliquez ici pour en savoir plus.11/29/2016 3:00:00 PML'hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview a récemment donné une conférence informative aux jeunes et aux familles pour permettre à12/1/2016 5:22:08 PM22http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Aidez-nous à prévenir les chutes et à rendre les soins de santé plus sécuritaires : joignez-vous à notre panel d’experts30664 ​L'institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (AIIAO) se sont associés pour réunir une équipe d'experts en matière de prévention des chutes et de prévention des blessures en vue de créer la nouvelle version de la Trousse de départ sur la prévention des chutes. La Trousse de départ est une ressource gratuite conçue pour aider les professionnels de la santé à mettre en œuvre des stratégies efficaces de prévention des chutes et de réduction des blessures fondées sur les preuves afin d'assurer la sécurité de leurs patients, clients ou résidents. Les membres du panel seront appelés à collaborer à la révision et à la diffusion de la nouvelle version de la Trousse de départ sur la prévention des chutes;participer à des activités de transposition des connaissances, comme des webinaires; etprodiguer des conseils d'expert à l'ICSP et à l'AIIAO et, au besoin, répondre aux demandes de professionnels de la santé. Si vous ou une personne de votre entourage êtes intéressé par cette formidable occasion d'améliorer la sécurité des soins grâce à la prévention des chutes, cliquez sur le bouton ci-dessous ou écrivez-nous un courriel au info@cpsi-icsp.ca pour en savoir plus. En savoir plus 11/18/2016 4:00:00 PML'institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (AIIAO) se sont11/18/2016 4:52:47 PM20http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Des questions sauvent des vies : Combien de questions faut-il pour sauver une vie?30605 ​Lorsque j'ai commencé cette chronique mensuelle appelée Jeux de puissance en sécurité des patients, son objectif était d'offrir un lieu de réflexion sur certains efforts importants et succès réalisés en matière de sécurité des patients par ceux qui sont sur le terrain. Ça prend une concentration de compétences, d'engagement et de passion. En d'autres termes, le jeu de puissance est l'avantage qui mène à la réussite. Si tel est le critère, alors je crois que le jeu de puissance de ce mois-ci remonte la barre à des hauteurs astronomiques. Comme vous le savez probablement, la Semaine nationale de la sécurité des patients a été célébrée du 24 au 28 octobre, et dans le cadre de cet événement, nous avons lancé la campagne Des questions sauvent des vies. Le concept était simple distribuer des cadres vierges Des questions sauvent des vies à travers le pays, demander à des patients et à des prestataires d'y inscrire leurs questions qui sauvent des vies, de prendre une photo et de la tweeter. Même si notre équipe de communication m'avait assuré que ce serait une réussite, je ne savais pas à quoi m'attendre, mais le résultat est épatant! Des centaines de tweets, mettant en valeur plus d'un millier de questions! Tous ces gens réfléchissant à la sécurité des patients et partageant leurs pensées devant le monde entier. J'ai des frissons juste à y penser! La cerise sur le gâteau, c'est que chaque tweet unique est consigné et constitue maintenant notre propre répertoire de questions pour sauver des vies. Cliquez ici pour les voir et préparez-vous à être époustouflé! Bien entendu, je ne vous ai donné qu'un aperçu de ce qui s'est passé durant la semaine! Voici d'autres faits saillants Plus de 6 000 personnes ont répondu aux jeux-questionnaire de la Semaine nationale de la sécurité des patients154 participants ont pris part à notre causerie Des questions sauvent des vies sur Twitter avec le Dr Joshua TepperLes ressources pour la mesure des préjudices à l'hôpital ont été couvertes par CTV National, Global News, The Globe and Mail et La Presse CanadienneLa ministre fédérale de la Santé, l'honorable Jane Philpott, a endossé la Semaine nationale de la sécurité des patients par une annonce parue sur le site Web du gouvernement du CanadaDes patients et des prestataires courageux ont raconté leurs histoires personnelles de préjudices afin d'encourager l'amélioration de la sécurité Quelle semaine! Merci à tous ceux qui en ont fait un succès retentissant! Si vous avez des commentaires à nous transmettre, veuillez compléter notre sondage sur la Semaine nationale de la sécurité des patients. Selon vous, quels étaient les points forts de la semaine? Envoyez-moi un courriel à cpower@cpsi-icsp.ca ou partagez sur Twitter @CPowerCPSI. Votre partenaire en sécurité des patients, Chris Power11/4/2016 5:00:00 PMLorsque j'ai commencé cette chronique mensuelle appelée Jeux de puissance en sécurité des patients, son objectif était d'offrir un lieu de11/29/2016 4:52:08 PM28http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Avec Is your mom on drugs?, Johanna Trimble s’attaque aux dangers de la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées et reçoit le Prix de la championne individuelle bénévole de la sécurité des patients 201630556 ​Félicitations à la Championne individuelle bénévole de la sécurité des patients de 2016, Johanna Trimble du Réseau de consultation publique de la Vancouver Coastal Health, qui s'est vouée avec passion à apporter des changements au sein du système de santé et à conscientiser les gens au sujet de la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées. Comme plusieurs autres, Johanna Trimble a vécu une expérience éprouvante avec un membre de sa famille dans le système de soins de santé et a cherché à provoquer des changements favorables, non seulement pour sa famille, mais pour beaucoup d'autres. C'est en 2010 que Johanna a commencé à partager l'histoire éloquente de sa belle-mère, Fervid Trimble. Le récit prenant d'une patiente, Is Your Mom on Drugs (Votre mère prend-elle des médicaments ?), a suscité l'intérêt de plusieurs personnes travaillant ou étant liés aux soins de santé, et depuis, Johanna a tiré parti de cet intérêt en prenant l'initiative d'apporter des changements pour créer de nouveaux outils et ainsi conscientiser davantage la population. Dans un élan de passion indéfectible, Johanna a cherché différents mécanismes pour se faire entendre et pour encourager les autres à protéger les personnes âgées des dangers de la surconsommation de médicaments. Johanna s'est jointe récemment à un nouvel organisme, le Réseau canadien sur la déprescription (ReCaD), pour sensibiliser davantage les professionnels de la santé ainsi que la population en général aux dangers de la surconsommation de médicaments. Elle agit également en tant que membre du public à l'élaboration de MedStopper, une nouvelle ressource de déprescription qui aide aussi bien les médecins traitants que les patients à prendre des décisions concernant l'utilisation des médicaments. Quand on entre la liste de médicaments dans la base de données servant d'outil en ligne, cette dernière classe les médicaments du moins efficace et moins sécuritaire aux meilleurs et aux plus sécuritaires, et donne tous les détails à prendre en considération quand on les évalue ou qu'on les interrompt momentanément ou définitivement. « Medstopper.com est un outil reconnu conçu pour les professionnels de la santé. La population en général peut aussi l'utiliser pour faire une vérification préliminaire des médicaments et savoir ceux qui sont le plus nécessaires et ceux qui pourraient poser problème », explique Johanna. « On peut ensuite imprimer la liste pour l'examiner avec notre médecin. La plupart des gens se font une fausse idée de la sécurité des médicaments. Ce n'est pas seulement parce qu'un médicament a été approuvé par un organisme de réglementation pharmaceutique qu'il est nécessairement sans danger. Tous les médicaments ont des effets secondaires, que vous pouvez éprouver ou non. Quand on vieillit et qu'on prend plusieurs médicaments, il y a beaucoup plus de chance de ressentir des effets secondaires ou de subir des interactions entre les médicaments. » La volonté de Johanna de transmettre son message au plus grand nombre a attiré l'attention et lui a donné l'occasion de partager son histoire et de promouvoir le changement dans plusieurs conférences et colloques à travers le monde. Elle a récemment assisté à une conférence internationale à Barcelone où une journée complète était consacrée aux problèmes de la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées. « J'ai été vraiment surprise et impressionnée de voir qu'il y avait autant de pays qui constataient aujourd'hui qu'il existe vraiment un problème urgent à régler. Je fais tout en mon pouvoir pour alerter l'opinion publique et pour remédier à la situation de façon pratique », souligne Johanna. Au cours de cette conférence, Johanna a repris contact avec un médecin suédois qui a conçu un guide précisant les classes de médicaments et tout ce qu'il faut savoir pour amener les gens à cesser de les consommer en toute sécurité. Chaque prescripteur suédois en reçoit un, et il est utilisé dans toute la Scandinavie. Il vient d'être traduit en allemand, et c'est ce qui lui a donné l'idée de s'engager personnellement à rassembler un consortium pour procéder à sa traduction anglaise. « Ce guide suédois contient toute l'information nécessaire, alors ce serait fou de vouloir réinventer la roue », ajoute Johanna. « L'information est détaillée, et la traduction doit être faite soigneusement et correctement. J'en appelle aux collègues que j'ai rencontrés en Australie, au Royaume-Uni et au Canada pour voir s'il n'y a pas moyen de trouver le financement nécessaire pour publier une version anglaise. » Johanna est membre bénévole du Réseau de consultation publique de la Vancouver Coastal Health (VCH) et du BC Patient Voices Network. Membre important de Patients pour la sécurité des patients du Canada, elle a été désignée Patiente championne de la sécurité des patients par l'Organisation mondiale de la Santé. Elle siège sur de nombreux comités provinciaux et nationaux qui travaillent à résoudre les problèmes de polypharmacie chez les personnes âgées, dont le Comité directeur de l'Initiative de réduction des risques associés à la polypharmacie de C.-B. Elle a récemment été nommée membre du Conseil sur la sécurité des patients et la qualité de la Colombie-Britannique. Johanna est maître de conférences honoraire à l'unité de Gériatrie communautaire du Département de médecine familiale de la Faculté de médecine de l'Université de Colombie-Britannique. « Je veux influencer les étudiants en première année de médecine qui font leur entrée dans le système de soins de santé et bien faire comprendre qu'il faut intégrer la famille aux soins des personnes âgées », précise Johanna. « Les patients et les familles doivent participer davantage à la conception des soins de santé, et ce, des premières étapes de leur planification à leur mise en œuvre et à leur évaluation », explique Johanna. « Il arrive trop souvent qu'on fasse appel aux patients après coup. Le point de vue du patient diffère tellement de celui des personnes qui travaillent dans le système de santé. Nous devons travailler ensemble; c'est la seule façon d'améliorer les choses. » Belinda Boyd, leader de l'engagement communautaire à la Vancouver Coastal Health, a soumis la candidature de Johanna aux Prix des champions. « Quand Johanna a commencé à nous raconter son histoire, elle l'a fait d'une manière si directe et honnête qu'elle en a inspiré d'autres à transmettre aussi le message que la surconsommation de médicaments est préjudiciable, dangereuse et qu'elle doit être réduite », nous dit Belinda. « Johanna inspire sans cesse les autres à participer à la planification et à l'amélioration des soins de santé, et elle défend avec vigueur la sécurité des patients. » SoinsSantéCAN et l'Institut canadien pour la sécurité des patients s'associent pour décerner les Prix des champions qui soulignent la contribution de champions en matière de sécurité des patients, c'est-à-dire des patients/membres des familles bénévoles et des équipes/organisations qui, grâce à leur leadership et à leur travail de collaboration exemplaires, ont suscité des changements et permis d'accroître la sécurité des soins de santé en mobilisant les patients et les familles. Le Prix du champion individuel bénévole souligne la contribution d'un patient ou d'un membre bénévole d'une famille qui, grâce à son dévouement et à son travail dignes de mention, a réussi à concrétiser un projet ou une initiative ayant généré une amélioration notable des résultats en matière de sécurité des patients.11/2/2016 7:00:00 PM Félicitations à la Championne individuelle bénévole de la sécurité des patients de 2016, Johanna Trimble du Réseau de consultation publique de la11/29/2016 4:56:11 PM39http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
L’Ambassadeur des services bénévoles Charles Pharand a une incidence positive sur l’expérience des patients 30559 ​Félicitations à Charles Pharand, l'un des Ambassadeurs des services bénévoles aux Soins continus Bruyère de l'Hôpital Saint-Vincent, pour la mention d'honneur qu'il a obtenue dans le cadre du Prix du champion individuel bénévole de 2016, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle pour que les patients et les familles se sentent en sécurité et bien accueillis. L'Hôpital Saint-Vincent est un établissement de 336 lits et constitue le seul fournisseur de soins continus complexes à Ottawa, en Ontario. Son programme spécialisé s'adresse aux patients aux prises avec des problèmes de santé complexes, qui ont besoin sur place d'évaluations et de soins médicaux et infirmiers réguliers et d'une prise en charge par du personnel spécialisé. Le programme vise à améliorer et à maintenir les fonctions des patients ayant besoin de soins médicaux complexes en leur offrant les services et le soutien nécessaires et la possibilité de retourner dans la communauté. Parmi les plus de 200 bénévoles de l'Hôpital Saint-Vincent, celui qui se démarque des autres est l'octogénaire Charles Pharand. Il joue un rôle primordial dans l'expérience positive que vivent les patients et les familles à Bruyère. Au cours de la dernière année, il a consacré plus de 950 heures aux patients et aux familles au cours de leur processus d'admission et tout au long de leur séjour. M. Pharand porte plusieurs chapeaux en supervisant le programme des Ambassadeurs, en répondant aux appels dans le bureau des bénévoles, en collaborant aux événements spéciaux, en amenant les patients à la messe, en leur rendant une visite amicale pour dire bonjour ou pour souligner une étape importante de leur vie en leur chantant Bonne fête. Ancien consultant, M. Pharand a toujours fait des dons aux organismes de bienfaisance. Lorsqu'il a pris sa retraite, il ne disposait plus d'un revenu suffisant pour appuyer les causes qui le passionnaient. Sa femme l'a alors encouragé a donné de son temps au lieu de son argent. Soins continus Bruyère est à deux rues de chez-lui, et depuis six ans, M. Pharand prend cette petite marche de santé, cinq jours par semaine, pour aller offrir son aide. Habituellement, il gère les appels du bureau des bénévoles les lundis, mardis et jeudis; accorde des visites aux patients en faisant sa ronde le mercredi; et aide les patients à se rendre à la chapelle pour la messe du dimanche. « Je suis un gars bien ordinaire qui rend tout simplement service », nous dit ce bénévole extraordinaire. « Je suis en grande forme et je viendrai ici aussi longtemps que je pourrai marcher, parler, et que j'aurai toute ma tête. J'aime les patients, et tout ce que je fais, je le fais avec le sourire. C'est très gratifiant de voir que nos services sont aussi appréciés. » Les Ambassadeurs des services bénévoles jouent un rôle vital dans l'hôpital, en s'assurant que les patients et les familles se sentent bien accueillis et bien soignés. L'ambassadeur oriente le patient et sa famille en passant en revue la trousse d'accueil avec eux, en répondant aux questions relatives aux services non médicaux de l'hôpital, en leur présentant le programme de soutien des services thérapeutiques qui leur est offert durant leur séjour et en leur faisant faire le tour des endroits importants à connaître dans l'unité et l'hôpital. Toutes les questions des patients et des familles qui ont trait à des soins particuliers sont communiquées au responsable clinique, qui en assure le suivi. Heidi Duhaime, la coordonnatrice des bénévoles de l'Hôpital Saint-Vincent, a soumis la candidature de M. Pharand pour le Prix des champions 2016. « Plus de 350 patients ont été accueilli à l'Hôpital Saint-Vincent depuis que le programme des Ambassadeurs des services bénévoles a débuté, et plusieurs d'entre eux continuent à bénéficier de ce programme novateur », nous dit-elle. « Agrément Canada a reconnu l'excellence de ce programme d'ambassadeurs, qui s'est avéré un modèle efficace et durable pour mettre l'accent sur le patient. M. Pharand est un bénévole exceptionnel qui contribue constamment à améliorer le succès général du programme et à augmenter les membres de notre équipe d'ambassadeurs bénévoles. » Le programme des ambassadeurs se déploie maintenant à l'extérieur de l'Hôpital Saint-Vincent. En plus d'être offert dans chacune des unités, sa version modifiée a été mise en place à l'Institut de soins palliatifs de l'Hôpital Élisabeth Bruyère afin de répondre aux besoins spécifiques de cette population de patients. SoinsSantéCAN et l'Institut canadien pour la sécurité des patients s'associent pour décerner les Prix des champions qui soulignent la contribution de champions en matière de sécurité des patients, c'est-à-dire des patients/membres des familles bénévoles et des équipes/organisations qui, grâce à leur leadership et à leur travail de collaboration exemplaires, ont suscité des changements et permis d'accroître la sécurité des soins de santé en mobilisant les patients et les familles. Le Prix du champion individuel bénévole souligne la contribution d'un patient ou d'un membre bénévole d'une famille qui, grâce à son dévouement et à son travail dignes de mention, a réussi à concrétiser un projet ou une initiative ayant généré une amélioration notable des résultats en matière de sécurité des patients.11/2/2016 7:00:00 PM Félicitations à Charles Pharand, l'un des Ambassadeurs des services bénévoles aux Soins continus Bruyère de l'Hôpital Saint-Vincent, pour la mention11/29/2016 5:03:17 PM60http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx

 Calendrier des événements

 

 

Mesurer les préjudices dans les hôpitaux canadiens et faire avancer les travaux d’amélioration : Comment la collaboration ICSP-ICIS sur les préjudices à l'hôpital peut soutenir les stratégies de sécurité des patients dans votre établissement30655http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/events/pages/measuring-patient-harm-in-canadian-hospitals-and-driving-improvement-2016-11.aspx12/6/2016 5:00:00 PM12/6/2016 6:30:00 PMLa plupart des patients dans les hôpitaux canadiens reçoivent des soins sécuritaires, mais lorsque des préjudices se produisent, il y a un impact significatif sur les patients et leurs familles, l'équipe de soins de santé et le système de santé en général. Jusqu'à présent, il n'y a pas eu d’approche standardisée pour mesurer et suivre les préjudices subis par les patients à l'hôpital. L’ICSP et l'ICIS collaborent sur un corps de travail concernant les préjudices à l'hôpital. Le résultat est un nouvel indicateur des préjudices subis dans les hôpitaux de soins de courte durée qui lie les efforts de mesure directement à des ressources d'amélioration pratiques. Rejoignez-nous le 6 décembre à 10h MT / 12h ET, pour explorer la façon dont les éléments de la collaboration ICIS/ICSP peuvent soutenir des stratégies de sécurité des patients dans votre établissement.11/14/2016 5:03:39 PM3http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseWebdiffusion
Projet collaboratif pour l’amélioration de la sécurité en soins à domicile 30790http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/home-care-safety-falls-collaborative/pages/default.aspx12/6/2016 5:00:00 PM12/6/2016 6:00:00 PMParticipez à un webinaire d'information le 6 décembre 2016. Joignez-vous aux équipes de soins à domicile de partout au Canada pour apprendre et appliquer des méthodes d'amélioration et pour faire progresser vos priorités en matière de sécurité des patients. Vous aurez accès à un encadrement personnalisé et à des experts reconnus en science de l'amélioration, en données et en mesure, en travail d'équipe, en communication et en sécurité des patients. Pour en savoir plus sur la Collaboration pour l'amélioration de la prévention des chutes en soins à domicile.12/1/2016 9:25:01 PMhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseCollaboration
Vous plaisantez, non? Régler le problème de la résistance aux antimicrobiens avec l’aide des patients? 30609http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/events/pages/you-are-kidding-right-patients-to-help-with-antimicrobial-resistance-2016-11.aspx12/8/2016 12:00:00 AM12/8/2016 11:59:00 PMLa résistance aux antimicrobiens, l'une des plus grandes menaces pour la santé humaine, est en croissance vers des niveaux dangereusement élevés dans toutes les régions du monde. Toute personne, de tout âge, dans tout pays, peut être affectée. Alors qu'il est normal pour les microbes de développer une résistance aux médicaments, la façon dont les antimicrobiens sont actuellement utilisés accélère le processus, et par conséquent, les infections et les blessures mineures ordinaires sont devenues une plus grande menace pour notre bien-être. Des établissements dans le monde entier prennent des mesures et font des progrès sur ce problème, mais est-ce qu'il y a quelque chose que les patients, leurs familles et les représentants des patients peuvent faire pour aider cette situation?11/4/2016 9:49:56 PM4http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseWebdiffusion
Comment ont-ils collaboré avec les patients pour améliorer la sécurité? Un webinaire avec les finalistes des Prix des champions de la sécurité des patients 30599http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Pages/How-did-they-partner-with-patients-for-safety-2016-11.aspx12/13/2016 5:00:00 PM12/13/2016 6:30:00 PMJoignez-vous aux finalistes des Prix des champions de la sécurité des patients 2016 pour apprendre comment ils ont rendu les soins plus sécuritaires en créant des partenariats avec les patients. Merci d'inscrire vos questions ou objectifs d'apprentissage dans le formulaire d'inscription afin que VOUS puissiez partir de la séance avec en mains au moins une idée pratique pour améliorer la sécurité des patients.11/3/2016 10:06:55 PM3http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseWebdiffusion
Date limite du tarif lève-tôt : Cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients6742Ottawa, ONhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/education/psoc/pages/default.aspx12/31/2016 12:00:00 AM12/31/2016 11:59:00 PMLa formation est destinée aux professionnels de la santé et aux dirigeants formellement responsables de la diffusion des principes et des programmes de sécurité des patients dans toute l’organisation, dont les agents de sécurité des patients, les gestionnaires cliniques, les infirmières, les médecins, les éducateurs et les professionnels de la santé. 10/11/2016 7:34:18 PMhttp://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/Events/Lists/Events/calendar.aspxFalseAtelier