Connexion

 CPSI Nouvelles

 

 

UNE ÉTUDE RECHERCHE DES SUJETS BÉNÉVOLES!235498/22/2016 8:14:13 PM Êtes-vous un ou une clinicienne ayant déjà vécu un événement clinique indésirable ? Est-ce que cet événement vous a poussé à réorienter votre carrière et à occuper de nouvelles fonctions ou un autre poste ? Si c'est le cas, nous avons besoin de votre point de vue ! Des chercheurs en soins de santé de l'Université du Missouri et de l'Université du Massachusetts-Boston cherchent des médecins cliniciens pour participer à un court sondage en ligne sur l'impact des événements indésirables sur les réorientations professionnelles. Le sondage a été conçu pour nous aider à mieux comprendre les expériences vécues par ces cliniciens, et il ne prend que 10 à 15 minutes à remplir. Aucun renseignement axé strictement sur l'identité de la personne ne sera demandé, ni lié aux réponses du participant, et toutes les données seront recueillies en toute confidentialité, conformément aux exigences du comité d'éthique institutionnel (CEI). Il s'agit d'une participation volontaire qui peut être interrompue à tout moment. Pour participer au sondage, veuillez cliquer ici. Le sondage se poursuivra jusqu'au début octobre ou la mi-octobre 2016. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Dre Susan Scott scotts@health.missouri.edu au 573 884‐2373 ou avec Dr Jason Rodriquez jason.rodriquez@umb.edu.8/22/2016 8:00:00 PMÊtes-vous un ou une clinicienne ayant déjà vécu un événement clinique indésirable ?   Est-ce que cet événement vous a poussé à8/23/2016 2:26:18 PM13http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
La mesure : historique et nouvelle approche3698/3/2016 3:15:04 PM ​​Ceci est le deuxième d'une série de deux articles sur la mesure et l'équipe responsable des mesures. Cliquez ici pour lire le premier article Mesurer pour assurer la sécurité l'évolution du rôle de l'équipe responsable des mesures. L'historique du Système d'indicateurs de la sécurité des patients L'outil de mesure initial utilisé pour la soumission des données de Soins de santé plus sécuritaires maintenant! développé il y a plus d' une décennie utilisait des feuilles de calcul Excel. Dès 2009, le besoin d'avoir un outil en ligne est devenu apparent. C'est à cette époque qu'un outil en ligne a été créé comme système de soumission de données et de rapports, fournissant aux équipes la possibilité d'agréger et de désagréger les résultats à rapporter par région, établissement ou par échantillons individuels de patients par équipe. Les feuilles de calcul Excel ont été éliminées après le lancement du Système d'indicateurs de la sécurité des patients en janvier 2011. Le Système d'indicateurs de la sécurité des patients a permis aux établissements de suivre et de faire rapport sur plus de 100 indicateurs de processus clés alignés sur les stratégies de Soins de santé plus sécuritaires maintenant! De nombreux appels nationaux ont fourni aux utilisateurs une formation sur la façon de mesurer, quoi mesurer et comment utiliser les outils du Système d'indicateurs de la sécurité des patients. Stephanie Howse, coordonnatrice clinique à Alberta Health, était nouvellement dans son poste lorsque l'un de ses collègues a suggéré qu'elle utilise le Système d'indicateurs de la sécurité des patients pour surveiller le respect du processus de BCM dans la région sanitaire de Northern Lights. Stephanie était surprise de constater que l'outil était intuitif et facile à utiliser. « Le Système d'indicateurs de la sécurité des patients donne une vue d'ensemble de nos progrès », explique Stephanie. « On peut explorer et identifier les tendances grâce aux données. Il y a aussi des modules d'autoapprentissage disponibles pour savoir comment interpréter les données et l'équipe responsable de la mesure est toujours disponible pour nous dépanner et nous aider à mieux comprendre les résultats. »« Le Système d'indicateurs de la sécurité des patients est un outil qui est facile à utiliser et qui fournit les bons rapports qui permettent de faire les comparaisons voulues », explique la Dre Elizabeth MacKay, responsable du service médical, groupe de travail provincial sur l'agrément en thromboprophylaxie, Alberta Health Services. « La capacité à comparer ses résultats à ceux des groupes nationaux permet d'obtenir une analyse de valeur inestimable. » Selon Virginia Flintoft, à part tous ses avantages, le Système d'indicateurs de la sécurité des patients avait un seul défaut. Il a été conçu pour permettre aux équipes d'accéder directement à leurs rapports; toutefois, les équipes appelaient plutôt l'équipe responsable des mesures pour exécuter les rapports pour eux. « Ils ne s'occupaient pas de l'exécution du processus - d'habitude, ils étaient tout simplement trop occupés », ajoute Mme Flintoft, gestionnaire de projet de l'équipe responsable des mesures (CMT). « Ce que nous avons trouvé avec le Système d'indicateurs de la sécurité des patients, c'est que les personnes qui entrent les données ne sont pas celles qui vont aller voir les résultats et récupérer les rapports », explique Alex Titeu, coordonnateur de projet de l'équipe responsable des mesures. « L'objectif du Système d'indicateurs de la sécurité des patients était de rendre disponibles les résultats immédiatement à l'individu qui entrait les données. » La sécurité des patients et l'amélioration de la qualité a beaucoup évolué au fil des ans et il en est de même pour l'équipe de mesure. « Il était vraiment temps que les établissements gèrent et surveillent leurs propres données », explique Virginia Flintoft. « La plupart des hôpitaux ont maintenant des talents et ressources à l'interne. » Le volet collecte des données du Système d'indicateurs de la sécurité des patients a été supprimé ce printemps. L'équipe de mesure a la permission de garder les données et tous les dossiers seront conservés dans un endroit sécuritaire pour un maximum de sept ans. Les données ont été renvoyées à leurs propriétaires -les établissements de soins de santé participants. Plus de la moitié des données a depuis été repeuplée. L'équipe de mesure a communiqué avec la direction des autres établissements participants pour qu'ils s'assurent d'avoir téléchargé leurs données ou indiqué où les envoyer. Une nouvelle approche - des solutions qui fonctionnent Suite au lancement de VIREZ en mode sécurité, le rôle de l'équipe de mesure changera également pour devenir celui d'un coach expert et mentor qui exploite la pensée la plus à jour concernant la mesure et la surveillance de la sécurité des patients. « L'équipe de mesure ne soutiendra plus une base de données d'indicateurs », explique Virginia Flintoft, « et dans le cadre de la nouvelle approche, les équipes identifieront des possibilités d'amélioration et l'équipe de mesure sera le coach et les encadrera dans leurs démarches d'amélioration, en mettant l'accent sur la mesure et la surveillance pour assurer la sécurité. » Sous la direction du Dr G. Ross Baker et du Dr Charles Vincent (Oxford University, Royaume-Uni), un programme complet de mesure est en cours d'élaboration sur la base du cadre du Dr Vincent, Measurement and Monitoring Safety. Le cadre précise cinq éléments requis pour mesurer et surveiller la sécurité les préjudices déjà survenus, la fiabilité, la sensibilité concernant les opérations, l'anticipation et la préparation; et l'intégration et l'apprentissage. La plate-forme de mesure aura pour but d'orienter les dirigeants, praticiens, patients, familles et les aidants dans la recherche de réponses localement et au niveau du système concernant les moyens de prévenir les préjudices, de réagir lorsque des préjudices surviennent et de tirer des enseignements des préjudices en appliquant le cadre. « La beauté du nouveau cadre, c'est que peu importe la nature de votre problème » , dit Virginia Flintoft. « Le cadre vous apprend comment trouver la solution au problème; et des solutions qui fonctionnent. C'est très intéressant parce que ça permettra d'économiser du temps aux équipes et de les aider à penser plus globalement. C'est l'apprentissage à propos de changements importants qui est cliniquement significatif. Les équipes peuvent remarquer des changements statistiquement significatifs, mais les changements cliniquement significatifs sont vraiment le résultat essentiel de la mesure. » À l'avenir, l'amélioration comprendra toujours la mesure et l'équipe de mesure continuera à travailler avec le personnel de première ligne dans les services et à l'échelle de la hiérarchie jusqu'aux conseils d'administration, pour les aider à surveiller leurs performances. 8/4/2016 4:00:00 PM Ceci est le deuxième d'une série de deux articles sur la mesure et l'équipe responsable des mesures. Cliquez ici pour lire le8/3/2016 3:40:10 PM21http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Bulletin trimestriel du Consortium national de la sécurité des patients294217/25/2016 8:20:58 PM Les mesures de 2014-2016 du Consortium national de la sécurité des patients sont bien engagées. 60 % des plan sont complétées depuis le 31 mars 2016 (voir le tableau ci-dessous). L'équipe d'évaluation des interventions continue à se réunir pour élaborer le plan d'évaluation du Consortium national de la sécurité des patients et le Plan d'action intégré en sécurité des patients. Les réunions se tiennent chaque mois et sont coprésidées par Dre Lianne Jeffs et l'Institut canadien pour la sécurité des patients. Le Comité directeur se réunit aussi régulièrement et prévoit se réunir au mois d'août. Le Consortium national de la sécurité des patients se rencontrera face à face pour la quatrième fois en septembre à Ottawa. Le Consortium national de la sécurité des patients est enchanté de ce progrès et veut souligner les deux événements ci-dessous, qui ont eu lieu au cours de la Conférence nationale sur le leadership dans les soins de santé qui se tenait à Ottawa les 6 et 7 juin L'Institut canadien pour la sécurité des patients a organisé une présentation de 90 minutes d'un groupe d'experts pour partager le travail réalisé pour le Consortium national de la sécurité des patients et le Plan d'action intégré en sécurité des patients. L'événement a témoigné des contributions essentielles de partenaires tels que Qualité des services de santé Ontario et Patients pour la sécurité des patients du Canada (un programme dirigé par les patients et parrainé par l'Institut canadien pour la sécurité des patients). Cette rencontre a permis un dialogue en profondeur avec les dirigeants du milieu de la santé autour de ce projet de réforme dont l'impact collectif se répercute à grande échelle. Nous étions ravis de faire connaître cette vaste initiative de changement aux participants. La présence d'Helen Bevan à cette présentation a également donné lieu à des échanges fructueux. La motion « Public Reporting of the 15 Never Events » (Rapport public des 15 événements qui ne devraient jamais arriver), parrainée par l'Institut canadien pour la sécurité des patients, avec le soutien de Qualité des services de santé Ontario, a été sélectionnée comme l'une des cinq meilleures motions parmi environ 40 soumissions au Grand débat national sur les soins de santé au Canada présentées par des dirigeants du milieu de la santé de partout au pays et, suite à un vote des participants à la conférence, s'est ensuite hissée parmi les trois meilleures propositions. Les événements qui ne devraient jamais arriver sont des accidents liés à la sécurité des patients qui donnent lieu à de graves préjudices, parfois même à la mort, et qui peuvent être évités à l'aide de contrôles et de vérifications appropriés. Le rapport Les événements qui ne devraient jamais arriver dans les soins hospitaliers au Canada a été préparé par l'Institut canadien pour la sécurité des patients et Qualité des services de santé Ontario, de même que la Collaboration sur la qualité des soins et la sécurité des patients de l'Atlantique, le British Columbia Patient Safety and Quality Council, le Conseil de la qualité des services de santé de l'Alberta, l'Institut pour la sécurité des patients du Manitoba, le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick, le Newfoundland and Labrador Provincial Safety and Quality Committee et Patients pour la sécurité des patients du Canada (un programme dirigé par les patients et parrainé par l'Institut canadien pour la sécurité des patients) pour le Consortium national de la sécurité des patients. 8/3/2016 4:00:00 PMLes mesures de 2014-2016 du Consortium national de la sécurité des patients sont bien engagées. 60 % des plan sont complétées depuis le 31 mars 20168/4/2016 7:09:26 PM38http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Mise à jour trimestrielle - sécurité des soins à domicile 294387/26/2016 3:47:00 PM L'encadrement de la première vague d'équipes de la Collaboration pour l'amélioration de la prévention des chutes en soins à domicile est en cours. Les enseignements tirés de ces travaux orienteront la deuxième vague de la collaboration. L'évaluation de la collaboration a commencé et est sur la bonne voie; le rapport préliminaire est prévu pour le 1er juillet. Un rapport final sera livré après le Sommet sur les soins à domicile cet automne. Les organismes partenaires (Canadienne de soins et services à domicile, Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé et l'ICSP) se sont réunis en avril pour passer en revue la première vague et commencer à planifier la deuxième vague. La planification de la deuxième vague comprendra la mise à profit du contenu TeamSTEPPS® si possible pour autonomiser les patients et les familles, ainsi que l'utilisation des meilleures pratiques dans la prévention des chutes identifiées par l'ISMP Canada et l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario. Les membres experts en sécurité des soins à domicile ont exprimé leur intérêt à soutenir la deuxième vague et ont identifié des axes prioritaires sur lesquels bâtir. L'ICSP collabore avec l'Association canadienne de soins et services à domicile pour trouver des outils et ressources pour orienter les conversations de sécurité entre prestataires de soins de santé et patients lors de la prestation de services à domicile. Le résultat de la première phase du travail est le rapport Suis-je en sécurité?. Suis-je en sécurité? cherche à aider les prestataires de soins de santé, les patients et les aidants à travailler ensemble pour évaluer et gérer les risques lors de la prestation de soins à domicile. Si vous connaissez d'autres outils ou ressources qui pourraient faciliter les conversations au sujet de la gestion de la sécurité à domicile, veuillez nous contacter à amIsafe@cpsi-icsp.ca 8/3/2016 4:00:00 PML'encadrement de la première vague d'équipes de la Collaboration pour l'amélioration de la prévention des chutes en soins à domicile est en8/3/2016 9:49:50 PM46http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Bulletin trimestriel sur la prévention et le contrôle des infections 294397/26/2016 4:18:53 PM Au cours de la dernière année, les équipes de prévention et de contrôle des infections (PCI) ont progressé au niveau de trois mesures du Plan d'action de la PCI la conduite d'une analyse de l'environnement, la création d'un ensemble pancanadien de définitions de cas destinées à la surveillance des infections nosocomiales, ainsi que l'amélioration de la prévention et du contrôle des infections à l'aide de stratégies éprouvées pour améliorer le comportement et la culture. Depuis la dernière mise à jour, l'ICSP a retenu les services d'un expert en vue de fournir une orientation et des lignes directrices stratégiques à l'ICSP pour intégrer un changement de comportement aux campagnes existantes et éventuelles. Au cours de la prochaine année, le chef de la stratégie travaillera avec l'ICSP au recrutement et à la sélection du groupe de spécialistes bénévoles qui veillera à la mise en œuvre de ce changement de comportement. Ce tout nouveau groupe d'experts dirigera les travaux sur le changement de comportement associés au Plan d'action intégré de la PCI. 8/3/2016 4:00:00 PMAu cours de la dernière année, les équipes de prévention et de contrôle des infections (PCI) ont progressé au niveau de trois mesures du Plan8/3/2016 9:50:14 PM35http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx

 Dernier Alertes

 

 

Atypical Presentation of Diabetic Ketoacidosis with Sodium Glucose Co-transporter 2 (SGLT2) Inhibitors11138Présentation atypique d'acidocétose diabétique avec les inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT-2)Cette alerte porte sur les incidents liés à la sécurité des patients relatifs à l'acidocétose diabétique chez des patients traités avec un certain type d'hypoglycémiants administrés par voie orale, une incidence observée dans des cas de taux de glycémie même augmentés de façon modérée. De graves cas d'acidocétose diabétique (ACD) ont été rapportés chez des patients traités au moyen d'inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT-2), des agents hypoglycémiants oraux approuvés pour le diabète de type 2. L'apparition de symptômes d'ACD peut survenir dans le cas de taux de glycémie même modérément élevés, soit inférieurs à 11 mmol/L. Une présentation si atypique peut retarder le diagnostic et le traitement. L'alerte fournit des recommandations pour prévenir, évaluer et traiter l'ACD chez les patients prenant des hypoglycémiants oraux de type SGLT-2.Services de santé de l'Alberta338110/8/2015 6:00:00 AMMedicationAlberta Health ServicesThis alert discusses the patient safety incident of diabetic ketoacidosis in patients treated with a specific type of oral hypoglycemic which may be observed in the presence of only moderately increased blood glucose levels. Serious cases of diabetic ketoacidosis (DKA) have been reported in patients treated with sodium glucose co-transporter 2 (SGLT2) inhibitors which are oral hypoglycemic agents approved for type 2 diabetes. The onset of DKA symptoms can occur with only moderately increased blood glucose levels observed of less than 11 mmol/L. Such atypical presentation can delay diagnosis and treatment. The alert provides recommendations for preventing, assessing and treating DKA in patients taking SGLT2 type of oral hypoglycemics.3/17/2016 4:51:24 PM9http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Safe Insulin Pump Therapy in Acute Care11139Thérapie sécuritaire par pompe à insuline en soins aigusCette alerte examine le risque important d'incidents liés à la sécurité des patients en rapport avec l'utilisation inappropriée d'une pompe à insuline. Les pompes à insuline, utilisées pour les patients souffrant de diabète de type 1, libèrent l'insuline à action rapide par perfusion continue sous-cutanée. Les patients ne reçoivent pas une insuline à action intermédiaire ou prolongée. Une grave hyperglycémie et/ou acidocétose diabétique (ACD) peut survenir si la thérapie par pompe à insuline est interrompue, voire seulement de 2 à 4 heures, sans qu'une insuline de remplacement soit administrée, même si les valeurs du glucose sont normales ou basses au moment de l'arrêt de la pompe. L'alerte fournit des recommandations et des mesures à prendre pour assurer l'utilisation sécuritaire des pompes à insuline dans le traitement des personnes diabétiques en établissements de soins aigus. Services de santé de l'Alberta33808/13/2015 6:00:00 AMDeviceAlberta Health ServicesThis alert discusses the potential of significant patient safety incidents when an insulin pump is not used appropriately. Insulin pumps deliver continuous subcutaneous rapid acting insulin and are used in the care of patients with type 1 diabetes. Patients do not receive intermediate or long acting insulin. Severe hyperglycemia and/or diabetic ketoacidosis (DKA) can result when insulin pump therapy is stopped for as little as 2-4 hours and insulin is not replaced, even if glucose values are normal or low when the pump is stopped. The alert provides recommendations / actions to be taken to ensure safe use of an insulin pump in diabetic care in the acute care setting.3/17/2016 4:51:27 PM20http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Prevention of upper extremity injuries to clients during assisted transfers and repositioning11140Prévention des blessures aux membres supérieurs lors du transfert assisté ou du repositionnement des clientsCette alerte porte sur les incidents liés à la sécurité des patients impliquant des blessures occasionnées aux membres supérieurs lors de transferts assistés ou de repositionnements de patients. De tels incidents se sont produits dans différents contextes de soins. La probabilité de telles blessures semble augmenter lorsqu'il s'agit de patients atteints de troubles cognitifs, sensoriels ou de motricité. Par conséquent, il est nécessaire d'effectuer des évaluations des capacités fonctionnelles dans un but préventif. Des mesures sont proposées pour prévenir le risque de blessures aux membres supérieurs lors du transfert assisté ou du repositionnement de clients. Services de santé de l'Alberta33798/10/2015 6:00:00 AMCare ManagementAlberta Health ServicesThis alert addresses the patient safety incidents of injuries to upper extremities which may occur during assisted transfers or repositioning of clients. Such incidents have occurred in a variety of care settings. Likelihood of injury may be increased with impairments in cognition, motor control and sensation. Hence functional assessments are necessary to mitigate risk. Actions to prevent injuries to upper extremities during client transfer or repositioning are provided.3/17/2016 4:51:29 PM9http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Cerebrospinal Fluid (CSF) Sample Transport11141Transport des échantillons de liquide céphalorachidien (LCR)Cette alerte porte sur la nécessité d'acheminer sur-le-champ les spécimens critiques au laboratoire et de procéder rapidement à leur analyse afin d'assurer que le patient bénéficie de résultats optimaux. Il s'agit en l'occurrence d'un échantillon de liquide céphalorachidien (LCR). Le LCR est prélevé au moyen d'une ponction lombaire chez le patient possiblement atteint d'une méningite, une maladie associée à un taux élevé de morbidité et de mortalité. La précocité de la thérapie antimicrobienne appropriée joue un rôle prépondérant dans l'amélioration des résultats cliniques pour le patient. Les facteurs contributifs au traitement sous-optimal des échantillons de LCR comprennent les suivants : -L'intervalle entre le prélèvement des échantilllons de LCR et la réception de ceux-ci par le laboratoire est trop long pour obtenir des résultats optimaux pour le traitement du patient. -Les échantillons de LCR doivent être acheminés au laboratoire immédiatement (dans les 15 minutes) après le prélèvement afin de s'assurer de l'intégrité de l'échantillon, d'une analyse diligente et efficace et de l'obtention rapide des résultats initiaux (c.-à-d. coloration de Gram). Des recommandations sont fournies pour réduire les risques d'un traitement sous-optimal de l'échantillon de LCR et éviter que le patient en soit désavantagé sur le plan thérapeutique.Services de santé de l'Alberta33787/13/2015 6:00:00 AMSpecimen/LaboratoryAlberta Health ServicesThis alert discusses the need to provide expedited transport and processing of a critical laboratory specimen to ensure an optimal patient outcome. The specimen discussed is a cerebrospinal fluid (CSF) sample. CSF is obtained from a lumbar puncture from a patient suspected of meningitis. Meningitis is a disease associated with a high morbidity and mortality. Rapid initiation of appropriate antimicrobial therapy is essential to improved clinical outcome. The factors that contribute to sub-optimal processing of the CSF sample include the following: - Transport of CSF samples from collection to receipt in the laboratory does not meet the turnaround time required to provide optimal results for patient care. - CSF samples must be sent to the laboratory immediately (within 15 minutes) after collection to ensure sample integrity and not delay efficient laboratory processing and rapid reporting of initial results (i.e. gram stain). Recommendations are provided to reduce the risk of sub-optimal processing of the CSF sample and a negative impact on patient care.3/17/2016 4:51:30 PM6http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Identifying & Responding to Poisoning from illegally manufactured Non-Pharmaceutical Fentanyl11142Reconnaissance d'un empoisonnement causé par le fentanyl non pharmaceutique de fabrication illégale et traitementCette alerte concerne les incidents liés à la sécurité des patients relatifs aux empoisonnements et aux décès occasionnés par l'usage de drogues de rue contenant du fentanyl non pharmaceutique fabriqué illégalement. Alberta Health Services a observé une aggravation, par ailleurs anticipée, du problème, faisant face à un nombre croissant de patients ayant recours aux services d'urgence après une ingestion de fentanyl non pharmaceutique de fabrication illégale. Les signes précoces d'une surdose au fentanyl se manifestent entre autres par une dépression respiratoire, la peau froide et moite, un état modifié de conscience, les pupilles contractées et l'insensibilité à la douleur. Le fentanyl illicite non pharmaceutique est considérablement plus toxique que d'autres opioïdes; même en petites quantités, il peut s'avérer particulièrement délétère pour les usagers naïfs aux opiacés. Les personnes peuvent en avoir consommé sans le savoir en ayant pris de l'oxycodone ou de l'héroïne. Souvent de couleur verte, les produits de fentanyl illicite non pharmaceutique sont communément appelés « greenies », « fèves vertes » ou « pommes vertes », ou encore «oxy », bien que les comprimés d'oxycodone pharmaceutique soient généralement blancs. L'alerte fournit plusieurs recommandations de traitement et d'intervention en cas d'ingestion de fentanyl illicite non pharmaceutique. Services de santé de l'Alberta33775/14/2015 6:00:00 AMMedicationAlberta Health ServicesThis alert addresses the patient safety incidents of poisoning and death due to street drug use of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl. The Alberta Health Services have observed an increase in the incidence of this issue with an anticipated increase of patients presenting to EMS and/or Emergency Departments following ingestion of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl. Early signs of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl overdose include respiratory depression, cold, clammy skin, altered level of consciousness, constricted pupils, and unresponsiveness to pain. Illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl is considerably more toxic than other opioids and even in small quantities it can be particularly harmful to opioid-naïve users. Individuals may not know that they have consumed illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl when they have taken it along with oxycodone or heroin. Illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl products are often green in color contributing to the slang used to name these products; “greenies”, “green beans”, or “green apples” are common names. Another slang name is “oxy” although pharmaceutical oxycodone tablets are usually white. The alert provides several recommendations for treatment and response to illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl ingestion.3/17/2016 4:51:32 PM10http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse