Connexion

 CPSI Nouvelles

 

 

Aimer son collègue218335/9/2016 5:56:57 PM Travailler dans le domaine de la santé peut être passionnant, mais difficile. En tant que prestataire, on s'attend à ce que vous soyez résistant et fort, toujours à la hauteur durant des périodes de crise. C'est sans doute ces moments forts qui vous ont fait choisir ce métier au départ. Vous êtes prêt à aider quelqu'un dans le besoin, et vous assumez cette responsabilité. Vous raconterez les récits de vos efforts longtemps après avoir travaillé votre dernier quart. Passionnant! Vous êtes également l'un des premiers à subir le mécontentement (ou bien pire) de quelqu'un lorsque vous n'obtenez pas le résultat de soins que vous espériez. Les pressions et le stress vous viennent de tous les côtés, même à l'interne, et il n'est donc pas toujours facile de garder la tête haute. Ces moments ne sont pas ceux que vous allez chérir, mais ceux qui vous apporteront plutôt des leçons et peut-être ceux dont vous aurez besoin d'aide pour en récupérer. On n'est pas seul, mais on peut parfois se sentir seul. Les établissements de santé sont des lieux incroyablement achalandés, mais on peut tout de même s'y sentir très isolé. Peut-être qu'il est difficile de parler lorsqu'on est en difficulté. C'est justement dans ces situations qu'un collègue de travail attentionné et des relations que vous forgez au travail peuvent faire toute la différence. Vous seriez peut-être plus susceptible de reconnaitre un collègue en difficulté si vous le connaissez davantage. Vous êtes certainement plus susceptible de l'approcher pour lui demander ce qui ne va pas. Il en va de même pour cette personne, si c'est vous qui avez besoin de l'appui d'un collègue de travail quand les choses se corsent. En 1967, John Lennon a signé la célèbre chanson des Beatles « All You Need Is Love », un thème approprié pour Power Play ce mois-ci. Par coïncidence, la face B du disque contenait la chanson « Baby, Baby, You're A Rich Man » - un fait très pertinent étant donné que nous sommes tous plus riches quand nos cœurs sont ouverts à l'amour. Puisque vous lisez ceci, j'aimerais que vous preniez le temps d'améliorer véritablement vos relations avec vos collègues de travail les plus proches. Apprenez à vous connaître et vous commencerez à vous occuper les uns des autres, d'abord comme des êtres humains puis comme des collègues. L'impact que le changement de cette dynamique peut avoir sur le travail vous étonnera. En pensant au passé, les souvenirs que vous chérissez n'évoqueront plus seulement des vies sauvées, mais aussi des liens personnels que vous avez tissés avec les gens les plus proches de vous et le soutien réciproque qui en a découlé. Toutefois, ne me croyez pas simplement sur parole. Je sais qu'il y a d'innombrables exemples qui illustrent exactement ce dont je parle. Partagez-les avec moi à cpower@cpsi-icsp.ca ou @ChrisPowerCPSI​ pour que nous puissions utiliser ces histoires pour encourager les autres, car en fin de compte, tout ce dont on a besoin, c'est de l'amour. Bien à vous dans la sécurité des patients, Chris Power5/9/2016 6:00:00 AMTravailler dans le domaine de la santé peut être passionnant, mais difficile. En tant que prestataire, on s'attend à ce que vous soyez résistant et5/20/2016 8:52:47 PM16http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Dix ans de partenariats au nom des patients – un message des coprésidents de Patients pour la sécurité des patients du Canada216604/7/2016 9:03:47 PM​​Sharon Nettleton​Denice Klavano ​Les partenariats, du moins ceux qui sont gagnants, demandent du temps et de l'énergie pour être établis. Ils se forgent à travers le temps, tout comme la confiance et le respect s'obtiennent. Plusieurs se défont lorsque la tâche est trop difficile, s'il n'existe pas de vision commune ou quand le succès n'est pas au rendez-vous assez rapidement. Les malentendus peuvent créer des fossés suffisamment grands pour détruire les efforts et faire changer le cours des choses. Le négativisme peut triompher. Les systèmes peuvent demeurer les mêmes. Les soins de santé non sécuritaires sont encore présents. C'est inacceptable. Établir de solides partenariats est ce qui définit Patients pour la sécurité des patients du Canada. Cela fait partie de notre ADN. En tant que membres, nous collaborons les uns avec les autres afin d'accomplir quelque chose de plus grand que ce nous aurions atteint seuls. En tant que patients et membres de la famille, plusieurs d'entre nous ont connu la perte et la douleur à la suite d'une erreur dans les soins de santé, et nous collaborons avec les systèmes de santé afin d'apporter des améliorations. Nous sommes des bénévoles. Nous faisons le choix de cette tâche et celui de faire partie de cette incroyable équipe; une équipe qui s'applique à porter des actions incroyables afin de rendre les soins plus sécuritaires pour tous. Non seulement nous nous engageons dans notre cause, nous nous engageons aussi les uns envers les autres. Malgré qu'il ait pu être plus facile de choisir d'autres activités, et que la reconnaissance ait pu être plus rapidement obtenue ailleurs, plusieurs de nos membres initiaux sont restés. En cours de route, plusieurs se sont joints à notre aventure. Nos partisans nous rappellent que « le changement de culture se fait en une décennie » . Ils nous encouragent à « rester dans la course ». Faire du bénévolat afin de faire naître une culture de sécurité dans les soins de santé est une chose extraordinaire. Il s'agit de l'une des plus singulières expériences de bénévolat que la plupart d'entre nous avons vécues. Nous avons assisté à des changements remarquables dans la culture de la sécurité des patients au fil des 10 dernières années. Les fournisseurs de service et les dirigeants nous invitent désormais à collaborer dans la mise en œuvre des communications, de l'éducation, du développement des ressources et de la sécurité. Ces invitations vont plus loin que de simplement écouter nos témoignages ; nos collaborateurs nous demandent d'être impliqués de manière directe dans la création d'améliorations. Nous avons pris le temps d'obtenir la confiance et le respect, et maintenant nous profitons de partenariats qui nous permettent de faire une vraie différence. Pour plusieurs d'entre nous, l'expression « Tous à bord » commence à prendre tout son sens. Nous avons confiance que les 10 années à venir seront très différentes – une progression à vitesse accélérée. Avec une vision commune, une compréhension de l'objectif et de solides partenariats, nous croyons qu'une avancée remarquable nous attend. En fait, nous en apercevons déjà les lignes des temps d'attente plus courts, la mesure des résultats et des expériences, la transparence des résultats – qu'ils soient bons ou mauvais –, afin que des actions rapides puissent être entreprises pour conserver nos acquis. Nous avons besoin de constater ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Nous avons besoin de savoir que les ressources ne sont pas gaspillées et qu'on ne porte pas nécessairement atteinte à la vie ; que le système de soins de santé prend réellement « soin » de ses patients. La sécurité des patients, l'expérience des patients, les conséquences sur la santé et la participation des patients sont toutes reliées. Nous sommes peut-être des patients, mais la « patience » n'est pas notre plus grande qualité. Comme volontaires, nous n'espérons plus être impliqués dans la transformation des soins de santé, nous nous attendons à l'être. Notre objectif est la sécurité des soins de santé. Notre vision est « la sécurité de chaque patient ». Cordialement, Denice Klavano et Sharon NettletonCoprésidentes de Patients pour la sécurité des patients du Canada4/7/2016 6:00:00 AM Sharon Nettleton Denice Klavano Les partenariats, du moins ceux qui sont gagnants, demandent du temps et de l'énergie pour être4/8/2016 2:26:54 PM56http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Message de Martin Hatlie, directeur général de Project Patient Care218464/8/2016 2:12:15 AM ​Félicitations à Patients pour la sécurité des patients du Canada, pour ses accomplissements des 10 dernières années, depuis sa création à Vancouver en 2006 ! La riche histoire de dévouement de Patients pour la sécurité des patients du Canada, tant par sa mission de prévention des blessures que par celle de compassion envers les patients et les familles touchées, est un exemple pour les représentants des patients partout dans le monde. Votre engagement du cœur et de l'esprit, votre organisation minutieuse, votre collaboration sincère et votre capacité à obtenir des résultats sont autant de vos qualités. Ce fut un honneur de travailler avec Patients pour la sécurité des patients du Canada lorsque j'en ai eu l'occasion, et j'ai été impressionné de constater votre croissance et votre collaboration si efficace avec les fournisseurs de soins et les directions de politiques en soins de santé. Poursuivez votre avancée, Patients pour la sécurité des patients du Canada ! 4/7/2016 6:00:00 AMFélicitations à Patients pour la sécurité des patients du Canada , pour ses accomplissements des 10 dernières années, depuis sa création à4/8/2016 2:30:03 PM28http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Patients pour la sécurité des patients du Canada – 10 années d’efforts218984/7/2016 8:51:49 PM Premièrement, permettez-moi de vous offrir mes félicitations sincères pour le 10e anniversaire de Patients pour la sécurité des patients du Canada (PPSPC). Je partage votre fierté, qui est entièrement méritée, de célébrer l'incroyable travail accompli et la voix influente que vous avez donnée aux patients et à leurs familles. À l'ICSP, nous entamons chaque réunion du conseil d'administration par la vidéo de l'une de vos inspirantes histoires. Ces vidéos nous rappellent vraiment l'importance de poursuivre votre importante mission. Au départ, vous étiez quelques personnes qui se sont réunies, et maintenant votre travail sera reconnu partout dans le monde, étant désormais des Champions de l'Organisation mondiale de la santé. Beau travail ! Les Canadiens reconnaissent que notre système de santé ne peut continuer à s'améliorer sans l'apport des patients et de leurs familles. Ce message avait déjà du sens pour moi au cours de ma carrière d'infirmière, et aussi lorsque j'ai quitté les soins de première ligne pour occuper des postes de direction. Ce fut encore plus vrai lors de mon combat contre le cancer, lorsque je me suis retrouvée de l'autre côté de la relation patient/fournisseur de soins de santé. Tout au long de ce parcours, il n'y avait rien que je souhaitais plus que d'être active et de m'impliquer dans mes propres soins, et d'être considérée comme une partenaire par les fournisseurs de soins qui s'occupaient de moi. La visée de l'ICSP est la collaboration – travailler avec les autres pour créer des changements positifs. J'admire la façon dont PPSPC a démontré l'efficacité de cette collaboration depuis maintenant 10 ans. En partageant leurs histoires personnelles, les membres de PPSPC Canada transforment la douleur en guérison et travaillent avec le système de santé pour une amélioration à l'échelle nationale. Je vous remercie d'avoir le courage de rendre ceci possible. Chers membres de Patients pour la sécurité des patients du Canada, merci encore pour votre incroyable travail. Et même si nous revoyons les 10 dernières années avec fierté, il est temps de regarder vers l'avenir. Bâtissons-le sur les succès passés, et menons réellement la voix des patients au premier plan de l'amélioration de la sécurité. J'envisage avec enthousiasme nos 10 prochaines années ensemble, et plus loin encore. Soyez à l'aise de me joindre personnellement à cpower@cpsi-icsp.ca afin de discuter de toute problématique visant la sécurité des patients que vous avez en tête. Avec vous pour la sécurité des patients,Chris Power4/7/2016 6:00:00 AMPremièrement, permettez-moi de vous offrir mes félicitations sincères pour le 10 e  anniversaire de Patients pour la sécurité des patients du4/8/2016 2:32:33 PM37http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx
Du préjudice à la guérison, les dix années de lutte pour la mobilisation des patients de Patients pour la sécurité des patients du Canada218994/4/2016 2:56:42 PM Donna Davis milite depuis neuf ans pour faire entendre la voix des patients, puisant à même son profond chagrin et convaincue avec une égale profondeur qu'elle contribue à améliorer la qualité des soins au pays. En tant que membre de Patients pour la sécurité des patients du Canada depuis 2007 et de coprésident du groupe pendant huit de ces années, Donna Davis a observé des changements positifs dans la façon dont le personnel soignant collabore avec les patients et leurs familles. « À nos débuts, nous devions essentiellement nous inviter nous-mêmes, raconte-t-elle à propos du petit groupe initial de champions de la sécurité des patients. Nous cherchions les occasions de dire, hé, voulez-vous que nous venions parler de sécurité des patients à votre groupe? Nous avons parcouru un long chemin depuis cette époque. Maintenant, nous recevons tant de demandes que nous ne pouvons pas répondre à toutes. » Elle se souvient avoir approché l'école de médecine de l'Université de la Saskatchewan à l'époque et d'y demander si un conférencier y avait déjà abordé l'enjeu de la sécurité des patients. Ce n'était jamais arrivé. « Et j'ai répondu, très bien, je pense avoir une histoire que vos élèves ont besoin d'entendre. » Il y a quatorze ans, Vance, son fils de 19 ans, est décédé dans un hôpital de la Saskatchewan trois jours après avoir perdu le contrôle de son camion sur une route rurale. Les médecins avaient conclu que la blessure à la tête de Vance était mineure, rien de plus qu'une commotion cérébrale. Madame Davis, une infirmière de métier, croyait le contraire, mais ses préoccupations relatives à l'état de santé de son fils, qui se dégradait, ont été rejetées et l'épreuve de la famille a été compliquée un peu plus par une série de malentendus survenus avec le personnel soignant. Cinq années de colère et de frustration ont passé avant qu'elle ne soit contactée par l'employée de l'hôpital qui s'est penché sur le cas Vance. « Elle m'a donné un coup de fil et elle a dit Donna, nous avons échoué à prendre soin de Vance et nous avons aussi échoué à vous écouter comme famille, se souvient-elle. J'ai donc enfin eu confirmation que ce que je croyais en mon fors intérieur était vrai. J'ai alors senti que je devais faire quelque chose pour corriger le tir, pour faire en sorte qu'aucune autre famille ne traverse l'épreuve que nous avons vécue. » Madame Davis raconte depuis l'histoire de Vance et estime que ce point de vue très personnel, tout comme les témoignages poignants des quelque 70 autres bénévoles de Patients pour la sécurité des patients du Canada, constitue l'une des principales raisons motivant les améliorations du système de santé. Elle souligne qu'elle est fière du rôle qu'a joué PPSPC ces dernières années dans l'adoption d'une méthode normalisée d'enquête, de divulgation et de diffusion d'informations sur des préjudices accidentels rejoignant autant les professionnels de la santé que le public. Elle est heureuse que la sécurité des patients et l'interaction avec les patients et leurs familles fassent maintenant partie du programme d'études normalisé de nombreux professionnels de la santé. Elle est aussi fière du statut de son groupe, qui compte parmi les promoteurs les plus actifs et les plus crédibles de la sécurité des patients dans le monde. « Je pense que chaque fois que nous parlons aux étudiants, nous franchissons un important jalon. En leur racontant nos témoignages, nous espérons influencer et façonner le genre de praticien et de prestataires de soins qu'ils sont appelés à devenir, ainsi que la manière dont ils vont écouter les patients et les familles, bien avant qu'ils n'arrivent dans le système et deviennent blasés. » « Je sais qu'un certain nombre de fois où j'ai témoigné devant les étudiants, la manière dont ça a été perçu et le nombre de courriels et de cartes que j'ai reçus ont été incroyables. Ils disent `peu près tous qu'ils vont porter ce témoignage tout le long de leur carrière, qu'ils n'oublieront jamais - c'est énorme! » Quand elle a commencé à militer en faveur des patients, Donna Davis n'avait aucune idée à quel point ce travail lui apporterait une guérison. « Mais c'est pourtant la manière dont je le décrirais, dit-elle. Cela soulagé une partie de mon cœur qui était restée brisée et je pense que cette guérison découle du fait que je rends hommage à la vie de Vance et que je donne un sens à son décès. » Elle pense que les anciennes attitudes paternalistes du système de santé, où le point de vue des patients et de la famille est essentiellement considéré comme sans conséquence, changent lentement, bien qu'il reste encore beaucoup de travail à faire. L'ego des gens demeure un obstacle. « Les mots ne pèsent pas lourd. Il est facile de dire oui, nos soins sont centrés sur la famille du patient et oui, le point de vue de la famille du patient est important pour nous, mais quand vient le temps de s'y mettre, de passer de la théorie à la pratique, il est très facile de retomber dans ses anciens travers, et ce que je constate assez souvent », résume Donna Davis, qui travaille comme infirmière gestionnaire d'un établissement intégré de soins de longue durée dans le sud de la Saskatchewan. « Il suffit de garder le cap. Il nous faut comprendre que la culture ne se change pas du jour au lendemain. Nous devons souligner les succès que nous marquons et nous réunir les gens autour de nous, même s'il faut aller les chercher un à la fois. Nous devons continuer votre action, qui consiste à tendre la main à nos partenaires de la communauté des soins de santé dans un esprit positif. »4/4/2016 6:00:00 AMDonna Davis milite depuis neuf ans pour faire entendre la voix des patients, puisant à même son profond chagrin et convaincue avec une égale4/4/2016 4:03:57 PM44http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/NewsAlerts/News/Pages/Forms/newfrench_default.aspxhtmlFalseaspx

 Dernier Alertes

 

 

Atypical Presentation of Diabetic Ketoacidosis with Sodium Glucose Co-transporter 2 (SGLT2) Inhibitors9272Présentation atypique d'acidocétose diabétique avec les inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT-2)Cette alerte porte sur les incidents liés à la sécurité des patients relatifs à l'acidocétose diabétique chez des patients traités avec un certain type d'hypoglycémiants administrés par voie orale, une incidence observée dans des cas de taux de glycémie même augmentés de façon modérée. De graves cas d'acidocétose diabétique (ACD) ont été rapportés chez des patients traités au moyen d'inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT-2), des agents hypoglycémiants oraux approuvés pour le diabète de type 2. L'apparition de symptômes d'ACD peut survenir dans le cas de taux de glycémie même modérément élevés, soit inférieurs à 11 mmol/L. Une présentation si atypique peut retarder le diagnostic et le traitement. L'alerte fournit des recommandations pour prévenir, évaluer et traiter l'ACD chez les patients prenant des hypoglycémiants oraux de type SGLT-2.Services de santé de l'Alberta338110/8/2015 6:00:00 AMMedicationAlberta Health ServicesThis alert discusses the patient safety incident of diabetic ketoacidosis in patients treated with a specific type of oral hypoglycemic which may be observed in the presence of only moderately increased blood glucose levels. Serious cases of diabetic ketoacidosis (DKA) have been reported in patients treated with sodium glucose co-transporter 2 (SGLT2) inhibitors which are oral hypoglycemic agents approved for type 2 diabetes. The onset of DKA symptoms can occur with only moderately increased blood glucose levels observed of less than 11 mmol/L. Such atypical presentation can delay diagnosis and treatment. The alert provides recommendations for preventing, assessing and treating DKA in patients taking SGLT2 type of oral hypoglycemics.3/17/2016 4:51:24 PM9http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Safe Insulin Pump Therapy in Acute Care9273Thérapie sécuritaire par pompe à insuline en soins aigusCette alerte examine le risque important d'incidents liés à la sécurité des patients en rapport avec l'utilisation inappropriée d'une pompe à insuline. Les pompes à insuline, utilisées pour les patients souffrant de diabète de type 1, libèrent l'insuline à action rapide par perfusion continue sous-cutanée. Les patients ne reçoivent pas une insuline à action intermédiaire ou prolongée. Une grave hyperglycémie et/ou acidocétose diabétique (ACD) peut survenir si la thérapie par pompe à insuline est interrompue, voire seulement de 2 à 4 heures, sans qu'une insuline de remplacement soit administrée, même si les valeurs du glucose sont normales ou basses au moment de l'arrêt de la pompe. L'alerte fournit des recommandations et des mesures à prendre pour assurer l'utilisation sécuritaire des pompes à insuline dans le traitement des personnes diabétiques en établissements de soins aigus. Services de santé de l'Alberta33808/13/2015 6:00:00 AMDeviceAlberta Health ServicesThis alert discusses the potential of significant patient safety incidents when an insulin pump is not used appropriately. Insulin pumps deliver continuous subcutaneous rapid acting insulin and are used in the care of patients with type 1 diabetes. Patients do not receive intermediate or long acting insulin. Severe hyperglycemia and/or diabetic ketoacidosis (DKA) can result when insulin pump therapy is stopped for as little as 2-4 hours and insulin is not replaced, even if glucose values are normal or low when the pump is stopped. The alert provides recommendations / actions to be taken to ensure safe use of an insulin pump in diabetic care in the acute care setting.3/17/2016 4:51:27 PM20http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Prevention of upper extremity injuries to clients during assisted transfers and repositioning9274Prévention des blessures aux membres supérieurs lors du transfert assisté ou du repositionnement des clientsCette alerte porte sur les incidents liés à la sécurité des patients impliquant des blessures occasionnées aux membres supérieurs lors de transferts assistés ou de repositionnements de patients. De tels incidents se sont produits dans différents contextes de soins. La probabilité de telles blessures semble augmenter lorsqu'il s'agit de patients atteints de troubles cognitifs, sensoriels ou de motricité. Par conséquent, il est nécessaire d'effectuer des évaluations des capacités fonctionnelles dans un but préventif. Des mesures sont proposées pour prévenir le risque de blessures aux membres supérieurs lors du transfert assisté ou du repositionnement de clients. Services de santé de l'Alberta33798/10/2015 6:00:00 AMCare ManagementAlberta Health ServicesThis alert addresses the patient safety incidents of injuries to upper extremities which may occur during assisted transfers or repositioning of clients. Such incidents have occurred in a variety of care settings. Likelihood of injury may be increased with impairments in cognition, motor control and sensation. Hence functional assessments are necessary to mitigate risk. Actions to prevent injuries to upper extremities during client transfer or repositioning are provided.3/17/2016 4:51:29 PM9http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Cerebrospinal Fluid (CSF) Sample Transport9275Transport des échantillons de liquide céphalorachidien (LCR)Cette alerte porte sur la nécessité d'acheminer sur-le-champ les spécimens critiques au laboratoire et de procéder rapidement à leur analyse afin d'assurer que le patient bénéficie de résultats optimaux. Il s'agit en l'occurrence d'un échantillon de liquide céphalorachidien (LCR). Le LCR est prélevé au moyen d'une ponction lombaire chez le patient possiblement atteint d'une méningite, une maladie associée à un taux élevé de morbidité et de mortalité. La précocité de la thérapie antimicrobienne appropriée joue un rôle prépondérant dans l'amélioration des résultats cliniques pour le patient. Les facteurs contributifs au traitement sous-optimal des échantillons de LCR comprennent les suivants : -L'intervalle entre le prélèvement des échantilllons de LCR et la réception de ceux-ci par le laboratoire est trop long pour obtenir des résultats optimaux pour le traitement du patient. -Les échantillons de LCR doivent être acheminés au laboratoire immédiatement (dans les 15 minutes) après le prélèvement afin de s'assurer de l'intégrité de l'échantillon, d'une analyse diligente et efficace et de l'obtention rapide des résultats initiaux (c.-à-d. coloration de Gram). Des recommandations sont fournies pour réduire les risques d'un traitement sous-optimal de l'échantillon de LCR et éviter que le patient en soit désavantagé sur le plan thérapeutique.Services de santé de l'Alberta33787/13/2015 6:00:00 AMSpecimen/LaboratoryAlberta Health ServicesThis alert discusses the need to provide expedited transport and processing of a critical laboratory specimen to ensure an optimal patient outcome. The specimen discussed is a cerebrospinal fluid (CSF) sample. CSF is obtained from a lumbar puncture from a patient suspected of meningitis. Meningitis is a disease associated with a high morbidity and mortality. Rapid initiation of appropriate antimicrobial therapy is essential to improved clinical outcome. The factors that contribute to sub-optimal processing of the CSF sample include the following: - Transport of CSF samples from collection to receipt in the laboratory does not meet the turnaround time required to provide optimal results for patient care. - CSF samples must be sent to the laboratory immediately (within 15 minutes) after collection to ensure sample integrity and not delay efficient laboratory processing and rapid reporting of initial results (i.e. gram stain). Recommendations are provided to reduce the risk of sub-optimal processing of the CSF sample and a negative impact on patient care.3/17/2016 4:51:30 PM6http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse
Identifying & Responding to Poisoning from illegally manufactured Non-Pharmaceutical Fentanyl9276Reconnaissance d'un empoisonnement causé par le fentanyl non pharmaceutique de fabrication illégale et traitementCette alerte concerne les incidents liés à la sécurité des patients relatifs aux empoisonnements et aux décès occasionnés par l'usage de drogues de rue contenant du fentanyl non pharmaceutique fabriqué illégalement. Alberta Health Services a observé une aggravation, par ailleurs anticipée, du problème, faisant face à un nombre croissant de patients ayant recours aux services d'urgence après une ingestion de fentanyl non pharmaceutique de fabrication illégale. Les signes précoces d'une surdose au fentanyl se manifestent entre autres par une dépression respiratoire, la peau froide et moite, un état modifié de conscience, les pupilles contractées et l'insensibilité à la douleur. Le fentanyl illicite non pharmaceutique est considérablement plus toxique que d'autres opioïdes; même en petites quantités, il peut s'avérer particulièrement délétère pour les usagers naïfs aux opiacés. Les personnes peuvent en avoir consommé sans le savoir en ayant pris de l'oxycodone ou de l'héroïne. Souvent de couleur verte, les produits de fentanyl illicite non pharmaceutique sont communément appelés « greenies », « fèves vertes » ou « pommes vertes », ou encore «oxy », bien que les comprimés d'oxycodone pharmaceutique soient généralement blancs. L'alerte fournit plusieurs recommandations de traitement et d'intervention en cas d'ingestion de fentanyl illicite non pharmaceutique. Services de santé de l'Alberta33775/14/2015 6:00:00 AMMedicationAlberta Health ServicesThis alert addresses the patient safety incidents of poisoning and death due to street drug use of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl. The Alberta Health Services have observed an increase in the incidence of this issue with an anticipated increase of patients presenting to EMS and/or Emergency Departments following ingestion of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl. Early signs of illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl overdose include respiratory depression, cold, clammy skin, altered level of consciousness, constricted pupils, and unresponsiveness to pain. Illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl is considerably more toxic than other opioids and even in small quantities it can be particularly harmful to opioid-naïve users. Individuals may not know that they have consumed illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl when they have taken it along with oxycodone or heroin. Illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl products are often green in color contributing to the slang used to name these products; “greenies”, “green beans”, or “green apples” are common names. Another slang name is “oxy” although pharmaceutical oxycodone tablets are usually white. The alert provides several recommendations for treatment and response to illegally manufactured non-pharmaceutical fentanyl ingestion.3/17/2016 4:51:32 PM10http://www.patientsafetyinstitute.ca/en/NewsAlerts/Alerts/Lists/Alerts/AllItems.aspxFalse