Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) ont conclu une entente de partenariat pour soutenir divers projets en matière de sécurité des patients, s'engageant ainsi à unir leurs ressources pour l'atteinte des objets communs. Cet accord officialise la relation entre les deux organismes tout en reconnaissant la nécessité d'un leadership et de la coordination des voix à l'échelle pancanadienne. Il démontre également leur intérêt mutuel de promouvoir la sécurité des patients au sein du système de santé canadien, et ce, dans les deux langues officielles, et de faciliter la réalisation des buts visés.

«Désormais, nous miserons d'abord sur nos alliances stratégiques pour accomplir notre mission, affirme  M. Hugh MacLeod, directeur général de l'Institut canadien pour la sécurité des patients.  Nous mettrons l'accent sur le travail de collaboration avec d'autres organismes tels que l'AIIC pour rendre la prestation des soins plus sécuritaires. Cette nouvelle entente de partenariat témoigne de notre volonté commune à instiguer le changement et à propager une nouvelle conception de la sécurité des patients dans le système de santé canadien. » 

« Ce partenariat renforce la vision et la mission de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada et raffermit le rôle du personnel infirmier autorisé en matière de sécurité des patients, déclare Judith Shamian, présidente de l'AIIC. La valorisation des pratiques exemplaires a toujours été une priorité pour l'AIIC et ce partenariat aura l'effet de consolider le point de vue infirmier sur les questions relatives à la sécurité des patients. » 

Aux termes de l'entente, L'ICSP et l'AIIC mettront en valeur les réalisations de l'un et de l'autre tels que les Soins de santé plus sécuritaires maintenant! de l'ICSP et le Guide de ressources en matière de sécurité des patients de l'AIIC.  Ils ont également convenu de continuer leur travail de collaboration sur les projets relatifs au bilan comparatif des médicaments, la recherche (et le financement) sur les pratiques d'avant-garde en soins infirmiers qui ont donné des résultats probants en sécurité des patients, les initiatives nationales qui ont une incidence sur la sécurité des patients, concurremment à d'autres mesures nationales (telles que les lignes directrices nationales sur la divulgation, la qualité de vie au travail et la qualité des soins de santé); les deux partenaires s'engagent également à se réunir sur une base régulière pour discuter des enjeux nationaux et des possibilités de collaboration dans le cadre de projets touchant aux politiques de santé. 

L'entente de deux ans fera l'objet d'une réévaluation en 2013.