Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​La campagne Healthy Hands du Hamilton Health Sciences Centre

La campagne/programme Healthy Hands qu’a présenté(e) le Hamilton Health Sciences Centre (HHSC) à l’épreuve Quel est votre coup de main? lors de la Journée ARRÊT! Nettoyez-vous les mains, est le fruit d’un véritable travail d’équipe.  La campagne d’affichage est née de l’inspiration du comité des soins infirmiers de l’unité des soins intensifs pédiatriques (USIP) de l’Hôpital pour enfants McMaster du HHSC.

« La campagne s’est distinguée par son approche non hiérarchisée de l’hygiène des mains, affirme Cindy O’Neill, directrice, contrôle et prévention des infections. Le personnel a avancé l’idée, en a pris l’initiative et l’a concrétisée. La campagne était axée sur l’individu et ce qui le motive.  Résultat, nous voyons s’installer un changement de culture où le travail d’équipe prend de l’importance et où chacun s’implique avec enthousiasme dans le programme. » 

La campagne/programme Healthy Hands à l’intention du personnel et des familles a été conçu(e) pour accroître la sensibilisation et la conformité à l’hygiène des mains optimale à l’USIP. Ce programme donne aux familles l’occasion de participer aux soins de l’enfant et la capacité de discuter d’hygiène des mains avec l’équipe de soins tout en encourageant les pratiques optimales. 

Une affiche personnalisée (où figurent les enfants du personnel de l’USIP pris en photo par des photographes improvisés du HHSC) portant le message « S’il-vous-plaît, lavez-vous les mains » et donnant le pourquoi du message, est incluse dans la trousse d’admission de chaque patient. L’infirmière préposée à l’admission inscrit le prénom du patient sur l’affiche, laquelle est ensuite installée à la tête du lit ou du berceau ou dans un endroit bien en vue de tous les membres du personnel. De plus, un immense collage (environ 8 x 5 pieds) de photos de l’affiche de l’hygiène des mains (représentant les enfants du personnel de l’USIP) a été installé à la salle des visiteurs/parents pour faire la promotion des bonnes pratiques d’hygiène des mains. Dans chaque chambre, une autre affiche comportant des photos des enfants a été placée au-dessus du lavabo, disant « Merci de vous laver les mains ». 

Chacun des patients admis et sa famille reçoivent de l’information. « On encourage les proches à se servir de l’affiche personnalisée pour rappeler aux membres du personnel de se nettoyer les mains, dit Cheryl Munroe, infirmière autorisée.  Le programme s’étend même à la communauté, puisque des familles ont apporté leur affiche à la maison qu’ils posent à l’entrée de la chambre de leur enfant pour rappeler aux prestataires de soins à domicile de se nettoyer les mains avant de prodiguer leurs soins. »

Afin de mieux cerner les 4 moments de l’hygiène des mains, le responsable du contrôle des infections a pris le temps de faire des observations et des vérifications individuelles auprès de chacun des membres du personnel infirmier à l’aide d’un outil électronique pour répertorier les entorses à l’hygiène des mains les plus fréquemment commises. Cette compréhension a donné lieu à l’autorisation et à la promotion d’un « modèle de vigie » pour améliorer les pratiques d’hygiène des mains et soutenir une culture de sécurité des patients.

« Nous avons fait beaucoup de formation sur l’utilisation de l’outil de vérification et sur la façon dont les membres du personnel peuvent exercer une surveillance entre pairs, ajoute Connie Gittens Webber, responsable du contrôle des infections. Cela a permis à tout le monde de se sentir plus en confiance vis-à-vis de cette question et de mieux comprendre ce qu’il fallait faire. »

Avant même que six mois se soient écoulés après la mise en œuvre, les taux de conformité à l’hygiène des mains avaient grimpé de 42 % pour le moment 1 (avant le contact avec le patient/l’environnement du patient), et de 47 % pour le moment 4 (après le contact avec le patient/l’environnement du patient). Depuis l’intégration du programme en mars 2012, l’unité a réussi à maintenir des taux de 85 pour cent et plus pour les moments 1 et 2.

La rétroaction positive tirée de la carte « Quality Counts » (la qualité compte) (sondage sur le degré de satisfaction des patients), a également connu une hausse, particulièrement en ce qui a trait à la question « Avez-vous reçu suffisamment d’information sur l’importance de l’hygiène des mains? ». Comme le précise Barb Jennings, directrice : « Les familles font partie de notre équipe et nous les impliquons dans ce que nous faisons.  Le fait de solliciter leur rétroaction sur l’information qu’elles ont reçue contribue à consolider notre partenariat avec elles. » 

« Le programme a permis d’éliminer les traditionnels « vases clos » que l’on trouve dans les grandes organisations, renchérit madame Jennings. Tout le monde s’implique et tout le monde participe. Le programme Healthy Hands n’est pas confiné à l’USIP, même s’il y a fait ses premières armes; d’autres unités travaillent actuellement ensemble pour l’intégrer. » Un site Sharepoint a été créé pour compiler les idées inspirantes et les données de mesure que les autres unités peuvent utiliser pour promouvoir l’hygiène des mains. 

Cindy Rogers, coordonnatrice de l’hygiène des mains, se fait convaincante : « Implanter un tel programme prend du temps, mais cela en vaut largement l’effort. Le fait d’être reconnu pour notre travail en hygiène des mains en témoigne, et nous voulons étendre notre programme à la grandeur du pays. »