Connexion
CPSI partager            
12/14/2014 5:00 PM

​​​​Le recours à la prophylaxie pour prévenir l’apparition de la tromboembolie veineuse (TEV) a augmenté de manière régulière depuis une décennie. Une vérification récente a montré que 86 % des patients des hôpitaux canadiens reçoivent la prophylaxie appropriée pour prévenir l’apparition de la tromboembolie veineuse (TEV) de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de l’embolie pulmonaire (EP). La vérification nationale de la tromboembolie veineuse (TEV) a eu lieu en octobre 2014 afin d’obtenir un portrait national des taux de TEV et pour sensibiliser le milieu aux mesures appropriées de prophylaxie de la TEV.

« La représentativité est très large, autant en termes de régions du pays que de nombre de patients vérifiés pour compiler ce bilan national du recours à la prophylaxie, résume le Dr Bill Geerts, chef d’équipe national de l’intervention en tromboembolie veineuse de Soins de santé plus sécuritaires maintenant! Il est très satisfaisant de constater les progrès accomplis en matière de recours à la prophylaxie; mais il est important de noter que 14 % des patients à risque de TEV ne reçoivent pas la prophylaxie appropriée. »

La vérification nationale de la TEV inclut les données de 3 809 patients de médecine générale et de chirurgie générale provenant de 110 établissements à travers le pays. En 2013, les données analysées couvraient 4 667 patients de médecine générale et de chirurgie générale provenant de 118 établissements à travers le pays, dont 81 % recevaient la prophylaxie appropriée.

Le Southlake Regional Health Centre de Newmarket, en Ontario, a demandé au groupe de pharmacie de recueillir les données de la vérification dans leur établissement. « La procédure a été intégrée au travail des pharmaciens et nous avons choisi une journée comme source de données pour l’outil du Système d’indicateurs de la sécurité des patients, raconte Patti Ferguson, directrice de la pharmacie. Nos résultats sont impressionnants, avec 94 % de conformité. Il s’agit d’une amélioration dans notre cas et je l’attribue à notre solide mise en œuvre d’ordonnances normalisées. »

La vérification nationale de la TEV a analysé l’effet du recours aux ordonnances préimprimées et montre que le trombolytique approprié a été administré pour 94 % des patients lorsqu’on utilisait ces ordonnances, contre 78 % des patients là où l’on ne les utilisait pas. Les ordonnances préimprimées ont été utilisées pour 51 % des patients de chirurgie générale et 46 % des patients de chirurgie générale. « La prophylaxie repose sur des preuves solides et elle est relativement simple à gérer, notre le Dr Geerts. Si vous intégrez les principes de sécurité aux ordonnances, tout le processus devient très simple à gérer. »

La vérification a aussi montré que le genre de prophylaxie le plus souvent utilisé (60 % du temps) est l’héparine prophylactique à faible dose, suivie de l’héparine à faible dose, qui est administrée 27 % du temps. Lorsqu’elles étaient inscrites, les raisons pour ne pas utiliser de prophylaxie étaient l’absence d’ordonnance à cet effet (73 %), un délai de départ (8 %), une mauvaise dose (6 %) et la non-conformité aux recommandations de Soins de santé plus sécuritaires maintenant! (7 %).

Cliquez ici pour consulter les résultats de la vérification de la TEV et les comparaisons entre provinces. Pour plus de renseignements sur la vérification de la TEV, visitez www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca.