Connexion
CPSI partager              
Fournisseur; Leader
6/19/2018 6:00 PM

​Huit équipes rattachées à sept organismes de soins de santé participant à un projet de démonstration d'une durée de 11 mois ont signalé une amélioration de leur culture de la sécurité des patients liée à l'utilisation du Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité. Ces équipes affirment que la sécurité a pris un tout nouveau sens et que leur vision de la sécurité a évolué. Avant de participer à la collaboration, plusieurs intervenants avaient signalé que leur personnel soulevait des problèmes, mais attendait que d'autres trouvent des solutions. Maintenant, ils sont motivés à trouver des solutions qu'ils veulent eux-mêmes mettre en œuvre.

« Le Cadre représente une façon rafraîchissante d'évaluer les préjudices passés et la situation actuelle et de prédire ce qui se passera à l'avenir », a déclaré Chris Power, directrice générale de l'Institut canadien pour la sécurité des patients. « Les participants étaient très motivés par leurs efforts et voulaient s'assurer qu'ils soient durables. »

L'Institut canadien pour la sécurité des patients a chargé le Dr G. Ross Baker et son équipe de l'Institut de gestion et d'évaluation des programmes de santé de l'Université de Toronto d'évaluer la mise en œuvre du Cadre dans le contexte des soins de santé au Canada et son impact sur la mesure et la surveillance de la sécurité. Le projet de démonstration a été appuyé par l'Institut canadien pour la sécurité des patients, le British Columbia Patient Safety and Quality Council (BCPSQC) et l'Institut canadien d'information sur la santé.

« Le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité aide les gens à réévaluer leur compréhension de la sécurité dans leur propre contexte clinique », explique le Dr Baker. « Nous constatons que les membres du personnel sont vraiment engagés grâce à l'idée qu'ils peuvent jouer un rôle actif dans la promotion et le maintien de la sécurité. »

Le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité élaboré par Charles Vincent et ses collègues de la Health Foundation comprend cinq domaines qui invitent le participant à répondre à une série de questions clés pour résoudre de manière conceptuelle tout problème de sécurité. Le Cadre aborde les volets suivants :

PRÉJUDICES PASSÉS : est-ce que les soins étaient sécuritaires dans le passé?

  • Identifiez les différents types de préjudices qui peuvent survenir dans votre contexte de soins
  • Utilisez une gamme d'indicateurs de mesure de la sécurité en vous assurant de bien comprendre leurs forces et leurs contraintes
  • Assurez-vous que les indicateurs de mesure sont valides, fiables et spécifiques

FIABILITÉ : nos systèmes et processus cliniques sont-ils fiables?

  • Précisez le niveau de fiabilité auquel vous vous attendez dans les domaines de pratique normalisée
  • Effectuez des vérifications et des stratégies locales et nationales pour surveiller la fiabilité
  • Assurez-vous de comprendre ce qui contribue à la mauvaise fiabilité

SENSIBILITÉ AUX OPÉRATIONS : les soins sont-ils sécuritaires aujourd'hui?

  • Choisissez un ensemble approprié de mécanismes de surveillance de la sécurité formels et informels
  • Utilisez cette information pour mettre en œuvre des actions ponctuelles pour éviter les problèmes de sécurité
  • Demandez-vous si les structures et les comités actuels permettent de mettre en œuvre des actions ponctuelles

ANTICIPATION ET PRÉPARATION : les soins seront-ils plus sécuritaires à l'avenir?

  • N'attendez pas que les choses tournent mal avant d'essayer d'améliorer la sécurité
  • Explorez de nouvelles occasions de développer des moyens systématiques d'anticiper les risques futurs
  • Utilisez une variété d'outils et de techniques pour façonner une compréhension des facteurs qui causent des problèmes de sécurité

INTÉGRATION ET APPRENTISSAGE : est-ce que nous arrivons à prendre en charge les défis et à nous améliorer?

  • Utilisez l'analyse d'incidents comme point de départ pour découvrir les problèmes plus généraux du système
  • Mettre l'accent sur l'apprentissage, la rétroaction et l'action plutôt que simplement sur la collecte de données
  • Intégrez et adaptez l'information pour la rendre utile tant dans les unités que pour le conseil d'administration

« Une fois que vous utilisez cet outil, vous comprenez qu'il est très puissant », explique Aparna Bhattacharjee, du Centre universitaire de santé McGill. « Il peut s'intégrer aux plus petites tâches comme aux projets d'envergure. »

« L'utilisation de ce cadre a été très utile en vue de nous aider à changer la culture de notre établissement », a déclaré Jelena Sparavalo, de St. Joseph's Health Care. « En passant, nos patients et notre personnel se sentent beaucoup plus en sécurité en utilisant ce cadre et en étant capables de discuter de la sécurité d'une manière plus proactive. »

« Le Cadre a élargi notre vision de la sécurité », explique Sarah Grummisch, de Fraser Health. « Nous sommes particulièrement fiers du changement de culture, notre plus grande réalisation. » Même ce n'est pas l'ensemble du personnel qui est au courant du cadre, nous avons ouvert la discussion sur la sécurité dans l'unité avec les médecins et le personnel. »

La Dre Jane, Carthey, animatrice principale de la séance, a déclaré que « le Cadre a changé la nature des discussions sur la sécurité des équipes. Cela les a rendus plus conscients, plus avant-gardistes. Avant le Cadre, les établissements de soins étaient très axés sur les enseignements tirés des préjudices passés, mais cherchaient peu à comprendre le présent et à prévoir le futur. »

« Le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité représente une nouvelle façon de penser pour nous », explique Shannon Moore, de STARS. « C'est bien plus que l'analyse de préjudices passés. On peut se servir des volets clés pour évaluer et réfléchir à tout ce qui concerne la sécurité et à l'amélioration de la qualité. »

« Le vrai pouvoir du Cadre est le caractère universel du changement de culture et des perspectives de tous – dans les unités ainsi qu'au niveau du Conseil », ajoute Colleen Kennedy, BCPSQC.

Le 10 avril 2018, 40 PDG et hauts dirigeants ont assisté à une table ronde à Toronto, en Ontario. L'objectif de la réunion était de diffuser les connaissances acquises dans le cadre de la collaboration et de développer une compréhension des possibilités de mise en œuvre et des défis du Cadre dans le contexte canadien, au-delà des sites d'évaluation. L'intérêt pour faire avancer la diffusion du Cadre au Canada et le soutien associé étaient considérables.

Cliquez ici pour visionner un clip vidéo montrant les participants à la table ronde qui partagent leurs points de vue et expériences sur la mise en œuvre du Cadre.

« Le défi consiste maintenant à poser la question suivante : comment pouvons-nous diffuser et étendre ce système de manière à ce que de nombreuses autres unités puissent participer? », ajoute le Dr Baker. « Il faudra examiner cette question en détail, car je pense que c'est une question importante. »