Connexion
CPSI partager            
9/16/2016 2:00 AM

En collaboration avec son personnel, le Saint Elizabeth Health Care a érigé la prévention des chutes en culture au sein de son organisation.  Orientations ciblées, évaluations pour identifier les clients à risque et processus de signalement et d'évaluation des chutes sont autant de mesures qu'a mises de l'avant le Saint Elisabeth pour réduire de façon proactive l'incidence des chutes et les blessures causées par celles-ci. Pouvant compter sur un effectif de 8 000 employés réparti dans 24 bureaux, le Comité de prévention des chutes du Saint Elisabeth travaille à l'échelle de l'organisation pour cerner les tendances et examiner les événements et les risques de chute afin de tirer des leçons et de combler les lacunes dans tous les secteurs.  Des programmes d'exercice de réadaptation pour les personnes âgées vivant en milieu communautaire et en établissement de soins de longue durée ont été mis sur pied, permettant d'améliorer l'équilibre et de réduire les risques de chute, ce qui favorise grandement la qualité de vie des clients.

Mais malgré son approche globale, le Saint Elisabeth devait tout de même constater un niveau accru de fragilité chez les clients âgés, et par conséquent, un nombre plus important de chutes.  L'organisme sans but lucratif s'est alors joint à la Collaboration pour l'amélioration de la prévention des chutes dans les soins à domicile afin de recentrer ses efforts et de profiter d'un soutien collaboratif plus étendu.  Son but était de savoir ce qui se faisait ailleurs par les pairs et d'en apprendre davantage sur la prévention des chutes en bénéficiant du point de vue d'experts.

« À la fin de la journée, il nous apparaissait clair que nous devions avoir un plus grand impact, et nous savions qu'une approche de collaboration et de partenariat nous permettrait d'y arriver, affirme Rheta Fanizza, chef de la direction des affaires et vice-présidente principale innovation au Saint Elizabeth Health Care.  En travaillant avec la Collaboration pour la prévention des chutes, nous avons appris qu'en mettant en place quelques mesures ciblées et concrètes, nous pouvions réellement changer les choses. »

Pour mettre en œuvre ses stratégies de prévention des chutes, le Saint Elizabeth a adopté une approche multisectorielle et mis sur pied un groupe interprofessionnel où siège un représentant des patients. L'équipe de la Collaboration a rencontré le personnel, dispensé de la formation en ligne et effectué des visites conjointes pour s'assurer que les nouveaux acquis soient mis en pratique.  Les résultats furent impressionnants! Un groupe ayant rapporté 7,6 chutes en moyenne sur une période de six mois voyait ce nombre fondre à 1,6.

Mme Fanizza, qui assume également la présidence du groupe de leaders en sécurité des soins à domicile dans le cadre du Plan d'action intégré en sécurité des patients, affirme que l'équipe de la Collaboration cumulait des connaissances variées en matière d'amélioration de la qualité et que son apport permettait de jeter les bases de l'élaboration des processus d'amélioration.  Lors de téléconférences mensuelles, l'équipe suscitait la réflexion sur les initiatives d'amélioration de la qualité.  Comment vous y prenez-vous pour savoir si vous avez réussi? Que mesurez-vous? Comment fixez-vous les objectifs à atteindre? Comment établissez-vous des objectifs ambitieux? Chaque mois, un membre de l'équipe devait faire le compte rendu à la Collaboration des initiatives mises en place et des résultats.  « Dans un tel contexte de participation avec le groupe, les parties prenantes avaient un sentiment de responsabilité, ce qui a rejailli favorablement sur la clientèle dont nous prenons soin », soutient Mme Fanizza.

Le Saint Elizabeth envisage de mettre en œuvre des initiatives d'amélioration de la qualité dans tous ses secteurs d'activité. L'une des problématiques actuellement sous la loupe est le rapport entre les chutes et l'incontinence. Ils ont consacré une journée pour établir des consensus et élaborent actuellement un livre blanc sur les chutes et l'incontinence.

« Selon la littérature, les facteurs de chute chez les personnes âgées sont multiples, mais l'incontinence y est pour une grande part, obligeant les personnes à se dépêcher pour se rendre à la salle de bain, déplore Mme Fanizza. Étant donné leur état de fragilité générale, elles trébuchent.  Grâce au leadership de notre personnel dans toutes les disciplines, nous tentons non seulement de trouver des façons de réduire les risques de chutes, mais également de réduire les problèmes d'incontinence chez nos clients qui en souffrent  Nous élaborons des stratégies pour aider le personnel à identifier les personnes à risque de chute et les personnes souffrant d'incontinence, et établissons des recommandations de traitement issues des pratiques exemplaires ».

« Notre participation à la Collaboration a eu des effets positifs sur l'ensemble de nos clients, qui font moins de chutes, se réjouit Mme Fanizza. En rehaussant la qualité de notre prestation de soins, nous avons constaté une corrélation entre le nombre inférieur de chutes rapportées et les examens effectués sur les événements, ainsi qu'une réduction du nombre de visites de suivi par les superviseurs.  Investir dans le développement et la formation du personnel, collaborer avec d'autres et se consacrer à l'amélioration continue peuvent générer des résultats spectaculaires. L'expérience de notre organisme l'illustre bien. »

L'Institut canadien pour la sécurité des patients, l'Association canadienne de soins et services à domicile et la Fondation canadienne pour l'amélioration des soins de santé ont lancé la Collaboration pour l'amélioration de la prévention des chutes dans les soins à domicile à l'automne 2015. Des organismes prestataires de soins à domicile ont pris part à une série de rencontres virtuelles et ont reçu du soutien et un accompagnement personnalisés afin de réduire l'incidence de chutes à domicile. Les organismes suivants figurent parmi les équipes ayant participé à la Collaboration : la Croix-Rouge canadienne, le Eastern Health, le Saint Elizabeth Health Care, les Soins à domicile VHA et l'Office régional de la santé de Winnipeg.