Connexion
CPSI partager              
Public; Fournisseur; Leader
3/5/2018 5:00 PM

Je suis honorée qu'on m'ait demandé de partager mon expérience avec l'Institut canadien pour la sécurité des patients.

Je vais vous entretenir du rôle crucial que jouent les patients dans le système de santé, sous l'angle d'une patiente, mère de famille, infirmière et formatrice. Ces expériences que je m'apprête à vous livrer couvrent diverses facettes de ma vie, soit en tant qu'infirmière, spécialiste des ventes d'appareils médicaux, mère (qui a passé 41 jours au chevet de son bébé à l'unité des soins intensifs pédiatriques) et enfin, en tant que partenaire des patients et des familles siégeant à l'équipe responsable de la sécurité des patients et de l'amélioration de la qualité des soins critiques pédiatriques au sein de l'USIP.

Je suis diplômée de l'École des sciences infirmières depuis 2001, et je me souviens que l'ICSP a été fondé deux années plus tard. Nous avions la même mission : « susciter la volonté d'accroître de façon sensible la sécurité des patients et la qualité des soins de santé ».

La profession d'infirmière est honorable et gratifiante, mais elle est particulièrement exigeante en termes de défis. Le fait de pouvoir compter sur une précieuse ressource telle que l'ICSP est non seulement un avantage indéniable, mais une nécessité.  

 En 2013, je suis devenue maman pour la 1ère fois! Malheureusement, mon fils est né avec une malformation du cœur connue sous le nom de transposition des gros vaisseaux.  Même s'il est né à terme, notre petit Emmanuel ne pesait que 4 livres à la naissance et était très mal en point. À seulement une semaine, il subissait une chirurgie cardiaque; il a dû être hospitalisé à l'USIP de l'Hôpital pour enfants de Montréal pendant ses 41 premiers jours de vie. J'ai été très impressionnée par chacun des professionnels de la santé qui lui ont prodigué des soins.

Encore aujourd'hui, des gens me demandent si cela a été difficile pour moi de ne pas pouvoir tenir mon fils dans mes bras pendant les 30 jours suivant sa naissance. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne me suis jamais sentie coupable ou déprimée. Le personnel de l'hôpital a TOUJOURS pris la peine de demander mon opinion tout en me tenant constamment informée, en m'impliquant dans ses rondes et en répondant à toutes mes questions et inquiétudes. C'est ça, la sécurité des patients et de leur famille!!

Si vous vous demandez comment se porte maintenant mon petit garçon, laissez-moi vous dire qu'il est en pleine forme et déplace de l'air du haut de ses 4 ans… L'Hôpital pour enfants de Montréal fait des miracles.

Récemment, en 2017, c'est avec grand plaisir que j'ai accepté d'agir comme partenaire/conseillère des patients et des familles pour le Comité P-QuIPS (Pediatric Critical Care Quality Improvement and Patient Safety). Cela a été une merveilleuse expérience et une belle façon pour moi de redonner à l'unité et à ses gens qui ont pris soin de mon fils comme s'il était le leur; c'est grâce à eux si aujourd'hui je peux partager chaque instant de la vie avec lui!

Nous formons une équipe interdisciplinaire constituée du directeur de division, du pharmacien, de l'inhalothérapeute, de l'équipe psychosociale, de l'infirmière soignante, de l'infirmière chef, de représentants du programme de simulation, et de nos deux coprésidentes, Dr Samara Zavalkoff et l'infirmière chef de l'USIP, Maggie Ruddy.

Le mandat qui nous est confié au sein de l'USIP est de mettre en place un programme de sécurité et d'amélioration de la qualité qui intègre les pratiques exemplaires et réduit les risques de préjudice grâce à l'évaluation, l'élaboration et la mise en œuvre de pratiques de soins interprofessionnels. Nous tenons des réunions d'une heure et trente minutes une fois par mois à l'USIP. 

Après un an en tant que partenaire/conseillère des patients et des familles, et comme le soutient le Guide canadien de l'engagement des patients en matière de sécurité, je suis convaincue que le fait de travailler en collaboration nous permet de proactivement identifier les risques, de mieux soutenir les personnes concernées par un indicent et de contribuer à prévenir la récurrence de tels événements. Ensemble, nous pouvons concevoir une prestation de soins sécuritaire et de très haute qualité, des systèmes de soins plus sûrs et des améliorations pour assurer une plus grande sécurité des patients. 

J'encourage tous les services à intégrer au sein de leurs comités des partenaires des patients et des familles ainsi que des membres des différentes disciplines professionnelles, puisque cela permet d'obtenir un tour d'horizon complet sur un sujet et d'apporter d'intéressants points de discussion.

Cela dit, il est clair pour moi que peu importe qui nous sommes, un prestataire de soins, un patient, un parent ou un partenaire/conseiller des patients et des familles, nous pouvons tous contribuer à rendre le système de santé plus sécuritaire, un système où les patients vivront des expériences plus positives et obtiendront de meilleurs résultats sur le plan de leur santé.

--Sandra Filopoulos
Partenaire/conseillère des patients et des familles pour l’unité des soins intensifs pédiatriques de l’Hôpital de Montréal pour enfants, équipe responsable de la sécurité des patients et de l’amélioration de la qualité des soins aux malades pédiatriques en phase critique