Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​​Le Renfrew Victoria Hospital (RVH) d’Ottawa (Renfrew), en Ontario, a adopté, à l’initiative de ses infirmières, une démarche visant à améliorer la culture de sécurité des patients qui implante et diffuse des outils qui s’inspirent des divers domaines décrits dans le cadre des Compétences en matière de sécurité de l’Institut canadien pour la sécurité des patients.

Cette démarche cible trois de ces six domaines : créer une culture de la sécurité des patients, c’est-à-dire appliquer les connaissances, les compétences et les pratiques principales dans son travail quotidien; travailler en équipe pour veiller à la sécurité des patients, c’est-à-dire travailler à l’intérieur des équipes professionnelles pour optimiser la sécurité des patients et la qualité des soins; et communiquer efficacement pour renforcer la sécurité des patients – c’est-à-dire promouvoir la sécurité des patients grâce à des communications efficaces sur les soins.

Le RVH a reçu un financement de 40 000 $ du ministère de la Santé et des soins de longue durée de l’Ontario pour lui permettre de lancer la démarche, de mettre en place des outils et de faire de la sensibilisation relative aux politiques de sécurité des patients s’appliquant à tout l’hôpital.

« En nous préparant pour l’agrément, nous avons jeté un coup d’œil sur l’outil de culture en sécurité des patients et ces trois domaines se sont imposés comme des priorités logiques pour faire une différence et améliorer la culture de sécurité à l’échelle de l’institution, déclare Chris Ferguson, vice-président des services aux patients du RHV. Bien que le financement ait été orienté vers le service des soins infirmiers, les infirmières concernées ont offert de la formation dans tous les services de l’établissement, y compris la haute direction. »

Charlene Hanniman et Cindy Walker, deux infirmières d’expérience du RHV, ont suivi la formation du Programme d’éducation en sécurité des patients – Canada (PESP – Canada) et ont assumé la direction de la démarche. Elles ont conçu des contenus et développé des programmes de cours, en plus de mettre en place et de faciliter une formation basée sur les trois domaines clés. Près de 100 employés ont assisté à la présentation initiale sur la sécurité des patients et un total de 162 employés ont participé aux ateliers de formation dédiés aux trois domaines, qui se sont tenus en février et mars 2013.

Plutôt que d’avoir recours à un sondage pour évaluer ce programme, le RHV a utilisé l’outil de culture en sécurité des patients pour mesurer dans quelle mesure la formation avait fait bouger les choses. Parmi les améliorations clés, le pourcentage de « oui » est passé de 61,3 à 75,2 %, avant et après la formation, en réponse la question « On me récompense pour avoir promptement réagi pour trouver l’origine d’une erreur sérieuse ». On a noté une augmentation de 41,0 à 52,3 % en réponse à la question « J’ai assez de temps pour m’occuper de manière sécuritaire des soins au patient ». Et enfin, le taux de « oui » est passé de 84,6 % à 87,7 % en réponse à « Dans notre service, nous analysons en profondeur les causes de tout incident qui survient ».

« Il s’agissait d’un moyen de faire apparaître des champions des meilleures pratiques en sécurité, souligne Chris Ferguson. Lors de la mise en œuvre du programme, les directrices de projet ont pu puiser à même de bonnes bases d’employés qualifiés quand est venu le temps d’offrir de la formation entre pairs. En utilisant les connaissances acquises sur le terrain, on peut suggérer de bons exemples, basés sur l’expérience réelle, de changements à apporter pour améliorer la sécurité. »

Chris Ferguson est également reconnaissant de l’aide et des conseils apportés par l’Hôpital d’Ottawa lors de la conception de ce programme. « L’Hôpital d’Ottawa a gratuitement partagé ses travaux et son expertise, qui nous ont aidés à monter un programme propre au RVH. »

La qualité et la sécurité font partie du plan stratégique du RVH. La sécurité des patients est l’une des six valeurs clés adoptées par l’hôpital. Des entrevues axées sur les valeurs ont récemment été ajoutées aux évaluations de performance des employés; ceux-ci doivent choisir deux valeurs qui les motivent et montrer comment ils les appliquent dans leurs tâches quotidiennes. Chaque édition du bulletin trimestriel se concentre aussi sur deux valeurs et illustre la manière dont elles sont concrètement appliquées en première ligne.

Le RVH cherche maintenant le moyen d’obtenir de fonds qui lui permettraient de continuer le travail et de concevoir des programmes de formation portant sur les trois autres domaines de la sécurité.