Connexion
CPSI partager            
8/4/2015 6:00 PM
Timothy Willett
​Timothy Willett

​Cinq projets innovants qui permettront d'élargir l'utilisation de la simulation pour aborder la sécurité et la qualité du patient au point de service ont reçu des fonds pour promouvoir leur travail auprès des hôpitaux de l'Ontario et d'autres organismes de prestation de soins de santé. Un total de 47 500 $ a été attribué à cinq projets de recherche. Ce financement collaboratif pour les projets a été fourni par SIM-one (Ontario Simulation Network) , le programme Improving & Driving Excellence Across Sectors (IDEAS), l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), le Healthcare Insurance Reciprocal of Canada (HIROC) et Agrément Canada

« La diversité des demandes reçues est une véritable source d'inspiration, déclare le Dr Timothy Willett, directeur de la recherche et du développement à SIM-one. «La simulation s'est largement imposée comme stratégie de formation pour les étudiants préhomologation en santé et pour les médecins résidents, mais elle commence à peine à être utilisée en milieu hospitalier pour le perfectionnement du personnel et à l'appui de projets de sécurité et d'amélioration de la qualité. Il y a un énorme potentiel dans l'incitation à la simulation et au développement de l'expertise dans la mise en œuvre de la simulation en milieu hospitalier.»

Félicitations aux lauréats! Les projets financés comprennent :

 «SOS! Une application ludifiée visant à améliorer la détection précoce d'une détérioration aigüe chez les personnes âgées vulnérables.»
(Raquel Meyer, Baycrest Health Sciences, Université Ryerson)
L'application de formation simulée du Système d'observation sensorielle (SOS) reposera sur une structure ludique éprouvée, qui va renforcer l'apprentissage de contenus éducatifs préexistants au moyen d'épreuves et de tâches interactives. Grâce à cette application, la formation informatisée, la simulation informatisée et la ludification se rencontrent pour produire un univers de jeu et d'apprentissage environnement très stimulant, qui motive les utilisateurs à s'améliorer et à appliquer efficacement leurs connaissances à la prise de décision dans les soins de cette population à risque.

 «Un module de formation basé sur la simulation pour le diagnostic précis et la gestion sûre du sevrage de l'alcool»
(Sev Perelman, Schwartz / Reisman Emergency Centre, Mount Sinai Hospital, Université de Toronto; John Peter Smith Hospital/JPS Health Network)
La gestion précise de l'échelle Clinical Institute Withdrawal Assessment (CIWA) nécessite de l'expérience, mais il n'existe pas de programme de formation pour enseigner cette compétence. Ce projet vise l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation d'un programme d'amélioration de la qualité/de sécurité basé sur la simulation, portant sur la gestion appropriée de l'échelle CIWA pour les patients en sevrage de l'alcool.

 «Trauma Resuscitation Using in-Situ simulation Team training (Étude TRUST) : Une nouvelle approche de l'identification des menaces à la sécurité et formation haute performance de l'équipe»
(Andrew Petrosoniak, St. Michael's Hospital)
La réanimation d'un patient traumatisé gravement malade se produit dans environnement dynamique, a ux enjeux élevés, où une équipe de traumatologie ad hoc doit répondre rapidement aux changements d'état du patient. Ce projet utilisant une technologie de simulation in situ vise à évaluer la performance de l'équipe de traumatologie lors de ces épisodes de traumatismes simulés. Cette stratégie de formation permet d'identifier et de résoudre les menaces potentielles à la sécurité des patients, tout en offrant l'occasion d'évaluer la performance de l'équipe.

 «Évaluation des patients recevant des interventions complexes de gestion de la douleur : un module pédagogique de l'analgésie péridurale utilisant des patients normalisés pour les infirmières autorisées "
(Mona Sawhney, North York General Hospital, Université Queen's)
Bien que l'analgésie péridurale, une intervention de gestion de la douleur utilisée pour gérer la douleur après la chirurgie, soit devenue une norme de pratique, les infirmières et infirmiers reçoivent une formation limitée sur cette modalité. La formation reposant sur la simulation de patients normalisés fournit au personnel des occasions d'affiner des compétences à haut risque dans un environnement sécuritaire et pouvant fournir une rétroaction constructive, ce qui peut éviter les erreurs dans des situations cliniques réelles.

 «Améliorer la qualité de la formation de l'équipe et de ses performances dans le cadre de simulations interprofessionnelles in situ de codes bleus : une étude contrôlée randomisée en méthodes mixtes»
(Catharine Walsh, Hospital for Sick Children, St. Michael's Hospital, Women's College Hospital, Alberta Children's Hospital, Université de Calgary)
Les erreurs de communication et de travail d'équipe sont les principales causes d'erreurs dans les établissements de santé. Le projet vise à démontrer que les apprenants qui sont préformés à l'aide de la simulation juste-à-temps en matière de RCR de qualité et d'administration des médicaments montreront une meilleure performance par rapport à ces compétences lors de simulation d'urgences effectuées in situ. Les résultats de cette étude serviront d'éléments pour optimiser la formation basée sur la simulation des compétences de travail d'équipe in situ.

Ces projets de recherche se poursuivront jusqu'au 31 décembre 2015 et les lauréats seront invités à publier leurs résultats à l'échelle nationale. Un sommet d'une journée, où les bénéficiaires présenteront leurs conclusions, est prévu en 2016

.

«Cette initiative permettra de développer les connaissances tacites sur la façon de faire fonctionner le travail de simulation en milieu hospitalier, explique le Dr Willett. Nous allons également créer une cohorte possédant une expérience et une expertise en simulation, qui pourra partager ses connaissances avec d'autres organisations de soins de santé à travers le pays.»