Connexion
CPSI partager              
5/29/2018 6:00 PM

Je tiens tout d'abord à remercier tous ceux qui ont participé à la Journée ARRÊT! Nettoyez-vous les mains le 4 mai dernier. Notre campagne de sensibilisation à l'hygiène des mains a été un franc succès. L'ICSP a fait des campagnes de publicité sur Google et Facebook pour promouvoir l'événement de cette année. Nos messages ont atteint leur cible et suscité l'adhésion partout au pays.

Plus de 14 000 pages ont été affichées au www.hygienedesmains.ca. Nos mots-clics #STOPcleanyourhands et #thebugstopshere ont été utilisés plus de deux millions de fois au cours des deux journées, plus de 150 personnes se sont jointes à notre webinaire et 2 000 personnes ont répondu au jeu-questionnaire sur l'hygiène des mains. J'ai été ravie de constater que la ministre fédérale de la santé Petitpas Taylor ainsi que l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, ont également participé, et que le maire Jim Parsons de Corner Brook, à Terre-Neuve, a même fait un pas de plus en signant une proclamation désignant la journée du 5 mai comme la Journée mondiale de l'hygiène des mains pour sa ville!  Félicitations à notre équipe et à nos partenaires.

Le mois dernier, je vous ai parlé du lancement de notre nouvelle orientation stratégique, La sécurité des patients, maintenant! Presque au même moment, Santé Canada présentait son examen externe des organisations pancanadiennes de santé (OPS) financées par le gouvernement fédéral. Fait remarquable, le rapport, fort bien rédigé et très fouillé, insiste tout comme nous sur l'importance de la sécurité des patients dans le système de santé. Chacune des OPS a été invitée à faire part de sa rétroaction, et nous surveillerons de près ce qui adviendra des suggestions du rapport.

Quelques semaines seulement après le lancement et la diffusion du rapport sur les OPS, j'étais invitée à participer au Sommet ministériel sur la sécurité des patients se tenant à Tokyo au Japon.  J'ai siégé à plusieurs panels, tenus devant les représentants d'au-delà de 40 pays, et j'ai agi comme conférencière-invitée lors d'un sommet international sur la sécurité des patients à l'Université de Gunma située à proximité.  Nous pouvons marcher la tête haute : les organisations de partout dans le monde sont impressionnées par le travail qui se fait au Canada. 

Cependant, il semble que nous ne fassions pas aussi bonne figure dans notre propre pays. Nous avons récemment commandé une étude examinant le degré de sensibilisation du public canadien envers la sécurité des patients :  non seulement nous avons appris que 70 % des Canadiens ont peu ou pas de connaissances sur le sujet, mais une seule personne sur dix affirme correctement que les incidents liés à la sécurité des patients sont la troisième cause de décès au Canada.  Une fois mieux informés du problème, les incidents de sécurité des patients devenaient un sujet de préoccupation chez les trois-quarts des Canadiens, qui craignaient vivre une telle expérience et étaient intéressés d'en apprendre davantage sur la façon d'assurer leur sécurité dans le système de santé.

Cette étude a constitué pour nous un signal d'alarme, mettant en évidence la nécessité de mettre de l'avant notre nouvelle stratégie.  La sécurité des patients, maintenant!, qui vise à démontrer quelles sont les meilleures pratiques dans le système de santé, doit également renforcer l'engagement des prestataires de soins, des leaders et du public envers la sécurité des patients au Canada.  Nous savons désormais que lorsque les gens prennent connaissance des enjeux auxquels nous faisons face, ils sont motivés à en apprendre plus et à passer à l'action… maintenant! Nous anticipons avec plaisir de vous parler plus en détail de cette étude prochainement.

Enfin, je veux partager les excitantes nouvelles que beaucoup d'entre vous attendaient à propos du thème et des dates de la Semaine nationale de la sécurité des patients. L'utilisation sécuritaire des médicaments est un enjeu de taille; par conséquent, nous avons décidé cette année de mettre l'accent sur la polypharmacie : le risque auquel sont exposés les patients polymédicamentés lorsque les médicaments commencent à interagir entre eux, particulièrement pour les personnes plus vulnérables dans nos communautés.  Je souhaite de tout cœur que vous vous abonnerez à nos mises à jour et que vous participerez à la Semaine nationale de la sécurité des patients qui se déroulera du 29 octobre au 2 novembre 2018.

Des questions? Des commentaires? Ma boîte de messagerie est ouverte pour vous en tout temps à  cpower@cpsi-icsp.ca.

Suivez-moi sur @ChrisPowerCPSI.

Votre partenaire dévouée en sécurité des patients,

Chris Power