Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​Cet article est le dernier d'une série de quatre portant sur la prévention de la thromboembolie veineuse et la Vérification nationale de la TEV. Pour lire d’autres articles sur la TEV, visitez www.securitedespatients.ca.

Alberta Health Services (AHS) a adopté l'outil du Système de mesure de la sécurité des patients pour faciliter les vérifications trimestrielles  de l'utilisation de la prophylaxie pour prévenir la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients hospitalisés. Au cours des 24 derniers mois, AHS a réalisé plus de 7 500 vérifications et a examiné environ 10 à 20 dossiers sur des sites ruraux et 60 dossiers sur des sites urbains chaque trimestre. Un objectif a été fixé visant l’atteinte d’un taux de conformité de la thromboprophylaxie supérieure à 85 pour cent d'ici le 31 mars 2015. Actuellement, les taux de prophylaxie pour la TEV approchent 80 pour cent sur ​​les sites AHS récemment vérifiés.

« L'outil du Système de mesure de la sécurité des patients est facile à utiliser et fournit les bons rapports qui permettent de faire les comparaisons voulues, »  explique la Dre Elizabeth MacKay, responsable médicale du Groupe de travail provincial sur l’agrément de la thromboprophylaxie. « Avoir la  possibilité de comparer nos résultats à ceux des groupes nationaux nous donne des informations de grande valeur. »

AHS a développé une approche à l'échelle de la province pour la prévention de la thromboembolie veineuse chez les patients hospitalisés. En 2012, un groupe multidisciplinaire de professionnels de la santé, incluant des représentants de l'agrément, de la qualité, de la gestion des risques, des médecins et des pharmaciens de régions partout dans la province se sont réunis pour élaborer une politique et des lignes directrices en matière de TEV. Des responsables de chaque région ont nominé un individu affecté à la vérification trimestrielle des dossiers. On a organisé des séances de formation touchant tous les groupes et des outils ont été affichés sur le site Web pour soutenir le processus de vérification. Les rapports sont produits au format de mesure de la qualité et de la sécurité et distribués de telle sorte que chaque région puisse constater ses progrès réalisés.

Des jeux d’ordonnances et outils de poche ont été développés et intégrés aux systèmes d’AHS. Grâce aux vérifications, à la rétroaction et à l'utilisation des jeux d’ordonnances, le pourcentage de patients recevant une prophylaxie appropriée est passé d’une valeur de référence de 50 pour cent sur les sites ruraux à plus de 80 pour cent pour les 85 pour cent des sites qui ont participé à des vérifications l'année dernière. L'équipe de TEV analyse maintenant l’utilisation de jeux d’ordonnances préimprimées et de contenu pour l’aider à cibler les éléments qui doivent encore être améliorés.

Tout au long de l'initiative, AHS a reçu le soutien de d’équipes d'agrément et de qualité pour faciliter la vérification. Lors de la vérification de la TEV canadienne en octobre 2014, un blitz a été fait dans les centres urbains pour aider les sites qui étaient en transition vers un nouveau cycle d'agrément. L’accès aux dossiers de santé électroniques et jeux d’ordonnances électroniques dans la zone de Calgary a facilité la réalisation d’une vérification virtuelle pour recueillir des données sans avoir à se plonger dans les dossiers médicaux pour obtenir des renseignements complémentaires. Les équipes sont en mesure d'examiner la variation dans l'utilisation de la prophylaxie dans toutes les populations et d’identifier des besoins spécifiques.

« Le changement doit être ciblé pour assurer sa réussite », dit la Dre MacKay. » La TEV n’incombe pas à un seul groupe et un individu ne peut pas assurer ce travail sans aide. L'approche pluridisciplinaire permet d'aligner le travail et de supprimer les silos. La TEV étant un mandat provincial, l'aligner avec l’agrément nous a permis d’arriver à un niveau que nous n’aurions pu obtenu autrement ».

AHS cherche maintenant à aller au-delà de la médecine et de la chirurgie générales pour toucher les soins intensifs, les soins du cancer, l’arthroplastie et la greffe afin d’exploiter tous les domaines qui ont le plus à gagner par l’examen de la variation dans l'utilisation de la prophylaxie de la TEV dans ces groupes à risque plus élevé qui doivent être inclus dans le prochain cycle d'agrément d’AHS.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour afficher d'autres articles de la série : l'Hôpital général juif explique ses stratégies de prévention de la TEV, dont la mise en œuvre d'un horaire standard d'administration de la prophylaxie; Southlake Regional Health Centre et l'Hôpital Queen Elizabeth expliquent comment les pharmaciens ont orienté la participation de leur établissement dans la Vérification nationale de la TEV; et Capital Health encourage l'engagement de son personnel de première ligne dans la vérification.