Connexion
CPSI partager              
5/20/2014 6:00 PM

​​​​​Fournit de l’information fondée sur l’expérience clinique pour aider à la prise de décisions et permet la lecture des codes à barres lors de l’administration de médicaments au chevet des malades

L’Hôpital général North York à Toronto, en Ontario, procède présentement à la mise en place d’une nouvelle technologie qui réduira les erreurs de médication et informera le personnel clinique des plus récentes découvertes fondées sur l’expérience clinique afin de les aider dans leur prise de décisions. L’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) félicite l’hôpital North York de cette initiative d’amélioration de la sécurité des patients et de la qualité des soins.

« North York est un exemple parmi les foyers d’excellence de toutes les régions du pays où nous constatons une amélioration de la sécurité des patients, a déclaré Hugh MacLeod, directeur général de l’ICSP. L’utilisation d’information fondée sur l’expérience clinique et la lecture des codes à barres lors de l’administration des médicaments au chevet des malades aideront à diminuer le nombre d’erreurs de médicament. L’ICSP aimerait reconnaître le leadership dont a fait preuve l’Hôpital North York en intégrant cette technologie à son système de dossiers médicaux électroniques. »

L’initiative de soins en ligne (eCare) va au delà des systèmes manuels vulnérables aux erreurs et résume des montagnes de documentation médicale à l’intention des prestataires de soins de santé, tout cela pour le plus grand avantage des patients. Le nouveau système comprend la lecture de codes à barres qui permettent uniquement d’identifier chaque médicament et chaque patient*. Cette procédure aidera à réduire le nombre d’erreurs de médication en alertant les prestataires de soins de santé s’ils sont sur le point de commettre une erreur lors de l’administration d’un médicament.

« Une proportion significative des erreurs évitables concerne des médicaments prescrits et administrés au moyen des systèmes manuels traditionnels, dit le Dr Jeremy Theal, directeur de l’informatique médicale et gastroentérologue à l’Hôpital North York. En intégrant les plus récentes publications médicales et en mettant en oeuvre un système de lecture de codes à barres avec ordonnances électroniques, nous passons à un échelon supérieur qui nous permettra d’améliorer significativement les soins de santé et la sécurité des patients. En bout de ligne, nous disposons de nouveaux outils dont la recherche a démontré l’utilité pour aider les gens à guérir plus rapidement et pour sauver des vies. »

L’une des caractéristiques clés des soins en ligne eCare est l’entrée informatisée des ordonnances médicales qui permet aux médecins d’entrer leurs ordonnances électroniquement au lieu de les transcrire sur papier, ce qui réduit les risques d’interprétation incorrecte et augmente l’échange d’information entre les prestataires de soins de santé. Cette solution incorpore les plus récentes connaissances médicales dans le travail quotidien des cliniciens, y compris l’aide à la décision clinique et une bibliothèque renfermant plus de 300 ensembles d’ordonnances fondées sur l’expérience clinique. North York est le premier hôpital au Canada à mettre en oeuvre un système informatisé d’entrée des ordonnances médicales qui intègre les résultats des plus récentes recherches dans le processus de prise de décisions des médecins.

« Cette initiative, encouragée par l’hôpital, est le résultat d’un travail d’équipe exceptionnel réunissant du personnel informatique, des infirmières, des pharmaciens, des médecins, des nutritionnistes, des physiothérapeutes et autres, dit le Dr Tim Rutledge, président intérimaire et PDG de North York. À terme, les efforts colossaux de toutes les personnes impliquées seront avantageux pour nos patients. Les soins en ligne constituent une avancée importante pour la sécurité des patients, la qualité des soins et la mise en place de dossiers médicaux dématérialisés.

*Le genre masculin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.