Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​​L’ICSP applaudit l'Association canadienne de gastroentérologie

L'Association canadienne de gastroentérologie (ACG), en collaboration  avec le Partenariat canadien contre le cancer (PCCC) et les Instituts canadiens de recherche en santé (ICRS), a développé les Lignes directrices consensuelles sur les indicateurs de l'innocuité et de la qualité relatives à l'endoscopie (disponible seulement en anglais) afin de promouvoir la sécurité et la qualité accrues des services d'endoscopie offerts aux Canadiens. Plus de 1,6 million d’interventions endoscopiques sont effectuées au Canada chaque année.

« Nous saluons le leadership de l'Association canadienne de gastroentérologie qui a développé ces lignes directrices favorisant la sécurité des patients, pour les Canadiens subissant des interventions endoscopiques », a déclaré Hugh MacLeod, directeur général de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP). « La transformation de la sécurité des patients est un effort de collaboration et nous reconnaissons la contribution de l'ACG à la tâche collective d’améliorer la sécurité des patients. »

« Si on évalue la prestation de services d'endoscopie, notamment du point de vue du patient, qui s’intéresse à l'accès aux services, à l'accès rapide, à la qualité des services, à la rétroaction et aux réponses à leur perception de la prestation de services d'endoscopie, il n'y avait vraiment aucun processus en place », explique le Dr David Armstrong, directeur du comité sur l'endoscopie et du comité des lignes directrices consensuelles. « Ces lignes directrices indiquent ce qui doit être surveillé et les processus à mettre en place du point de vue du patient. Les lignes directrices consensuelles constituent un cadre pour des programmes d'amélioration de la qualité qui surveillent la prestation de services. »

Ces lignes directrices consensuelles ont été développées par un groupe de 35 participants du Canada, de l'Europe et des États‐Unis, qui ont analysé plus de deux décennies de résultats de recherche pour ensuite formuler 23 recommandations fondées sur des données probantes qui portent sur les indicateurs de qualité et de sécurité, le contrôle de la qualité, la formation et l'accréditation ainsi que des questions d’éthique en endoscopie. Des groupes de discussion et de patients à Calgary, Hamilton et Montréal étaient également impliqués dans l'examen des lignes directrices consensuelles.

Ces nouvelles lignes directrices consensuelles nationales offriront aux prestataires de services de nouvelles façons de mesurer et de comparer leurs pratiques. L'Association canadienne de gastroentérologie travaillera de concert avec ses membres, son partenaire au sein du Partenariat canadien contre le cancer, les associations provinciales de gastroentérologie et d’autres intervenants, en vue de promouvoir une mise en application à grande échelle des lignes directrices consensuelles partout au Canada.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de l'Association canadienne de gastroentérologie au www.cag-acg.org.