Connexion
CPSI partager            
2/5/2014 5:00 PM

​​Des représentants de plus de 40 organisations canadiennes du secteur de la santé se sont réunis à Toronto le 27 janvier 2014.

Parmi les invités se trouvaient des représentants gouvernementaux, des professionnels de la santé, des patients et des familles, des autorités réglementaires, des chercheurs, des organismes de surveillance ainsi que des agences fédérales et provinciales.

« L’objectif de cette rencontre était d’amorcer une conversation visant à identifier des mesures envers lesquelles les participants pourraient s’engager et dont diverses organisations provinciales et nationales pourraient s’inspirer pour réaliser des progrès en sécurité des patients, résume Hugh MacLeod, directeur général de l’ICSP. Ceci apportera la synergie et la coordination indispensables pour accélérer le rythme d’amélioration en sécurité des patients. »

Sachant que ce mandat ne peut pas être réalisé sans qu’on réunisse les bons intervenants à la table, Hugh MacLeod, de même que Catherine Gaulton, présidente du conseil d’administration de l’ICSP et les autres membres de l’Institut, ont été ravis de constater le niveau d’enthousiasme et d’engagement qu’ont démontré les participants.

« [Votre participation] constitue une reconnaissance majeure de l’importance de la sécurité des patients, ainsi qu’une prise de position pour la sécurité des patients », a déclaré madame Gaulton au consortium durant son allocution d’ouverture, appelant tous ceux présents à entreprendre des gestes concrets et ne pas se contenter « d’un autre exercice sur papier ».

Un manifeste d’engagement à agir est en cours de rédaction par l’ICSP et devrait être soumis aux participants pour commentaires.

De plus, on prévoit tenir, tout au long de 2014, une série de sommets consacrés à des sujets précis, dont la sécurité chirurgicale, la sécurité médicamenteuse, la prévention des infections et la sécurité des soins à domicile. Le consortium et ses sommets serviront de base pour l’élaboration d’un plan d’action devant guider les efforts collectifs pour réduire les préjudices reliés au système de santé canadien.

« Ce n’est que le début de la route, souligne Hugh MacLeod. Tout le monde comprend qu’il reste encore beaucoup de travail à faire et nous avons hâte aux futurs sommets, pour pouvoir partager nos succès individuels et collectifs avec le reste du pays. »