Connexion
CPSI partager              
5/29/2013 6:00 PM

​​​​​Le lundi 10 avril 2013 se tenait la Journée canadienne de vérification de la thromboembolie veineuse qui a permis de brosser un portrait pancanadien de l’utilisation de la thromboprophylaxie chez les patients à risque de TEV. Quelque 118 établissements de santé ont participé à cette journée d’un océan à l’autre, colligeant des données sur 4 667 patients de médecine interne générale (64 pour cent) et de chirurgie générale (31 pour cent).

« Les résultats sont encourageants, ayant révélé que 81 pour cent des patients à risque de TEV ont reçu une thromboprophylaxie appropriée; mais il y a encore du travail à faire pour combler cet écart de 19 % de patients à risque qui n’ont pas reçu une prophylaxie appropriée, affirme Dr Bill Geerts, chef national de la stratégie TEV des Soins de santé plus sécuritaires maintenant!  La vérification effectuée et les données recueillies lors de cette journée ont donné un aperçu de l’état de la situation et mettent en relief la nécessité de poursuivre notre engagement auprès de nos patients afin de prévenir les TEV en milieu hospitalier.  En tout, 79 pour cent des patients de médecine générale et 84 pour cent des patients de chirurgie générale ont reçu une thromboprophylaxie appropriée. »

Fait intéressant, lorsque des ensembles d’ordonnance préimprimés ont été utilisés, 91 pour cent des patients ont reçu une thromboprophylaxie appropriée, contre seulement 71 pour cent dans le cas des ordonnances rédigées à la main. Suivant l’échantillonnage soumis à la vérification, les ensembles d’ordonnance préimprimés ont été utilisés dans 57 pour cent des cas de médecine générale et dans 51 pour cent des cas de chirurgie générale.

Malgré une disparité des résultats d’une province ou d’une région à l’autre, le type de prophylaxie le plus souvent utilisé (chez 90 pour cent des patients) a été l’héparine de faible masse moléculaire (daltéparine, enoxaparine, nadroparine, tinzaparine ou fondaparinux) ou l’héparine à faible dose. Seulement quatre pour cent des patients ont reçu une prophylaxie mécanique. Parmi les patients à risque qui n’ont pas reçu une thromboprophylaxie appropriée, 70 pour cent n’en ont reçu aucune. Les autres facteurs comprennent l’administration d’une mauvaise dose, l’administration tardive et la durée d’administration insuffisante. 

 « La vérification est un outil précieux pour surveiller l’utilisation de la prophylaxie, et de nombreuses organisations ont indiqué leur intention de continuer à utiliser l’outil de cueillette de données pour mesurer leurs résultats et leurs progrès en amélioration de la qualité, ajoute Dr Geerts. Dans une perspective nationale, la vérification a mis en évidence certaines lacunes sur le plan des connaissances ainsi que les secteurs où concentrer les efforts de formation, permettant d’orienter les appels nationaux futurs. »

L’outil de collecte de données en TEV est offert aux organisations à partir du système d’indicateurs de la sécurité des patients de l’ICSP, à www.patientsafetymetrics.ca. Cet outil repose sur une technologie optique de reconnaissance de marque qui permet aux utilisateurs de remplir le formulaire d’audit sur papier, d’envoyer le document par télécopieur, puis de saisir directement les données dans le système d’indicateurs de la sécurité des patients à des fins de statistiques et d’analyse.

Un appel national a eu lieu le 21 mai pour examiner les résultats compilés et analysés par l’équipe responsable des mesures des Soins de santé plus sécuritaires maintenant!  Vous pouvez accéder à ces résultats au http://www.slideshare.net/PatientSafetyCanada/vte-audit-day-20130521 (en anglais seulement) ou en apprendre davantage sur la Journée de vérification de la TEV en visitant le site www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca

Pour plus de renseignements sur le système d’indicateurs de la sécurité des patients ou sur l’outil de collecte de données en TEV, veuillez communiquer avec l’équipe centrale de mesure, en écrivant à metrics@saferhealthcarenow.ca ou en appelant le 416-946-3103.

Tenue à l’initiative de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, la Journée canadienne de vérification de la TEV a reçu le soutien d’Agrément Canada, du BC Patient Safety and Quality Council, de l’Institut pour la sécurité des patients du Manitoba, de l’Association des hôpitaux de l’Ontario, de l’Hôpital d’Ottawa, du ministère de la Santé de la Saskatchewan et du ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse.