Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​​Des pratiques exemplaires en matière de qualité et de sécurité aident à améliorer les décisions relatives aux politiques et aux programmes

À titre de membre du conseil d’administration de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, Keith Dewar était intrigué par ce que les autres personnes autour de la table disaient au sujet du programme de gouvernance intitulé Gouvernance efficace pour assurer la qualité et la sécurité des patients.  À titre de président-directeur général de Santé Î.-P.-É., M. Dewar travaillait en collaboration avec un conseil nouvellement formé de 11 membres désignés au milieu de 2010. Santé Î.-P.-É. prodigue la majorité des services de santé aux 144 000 résidants de cette province.

Dewar a lancé l’idée de présenter le programme de gouvernance au conseil de Santé Î.-P.-É. et d’en faire l’une des premières activités de perfectionnement, et d’aider ainsi à façonner le rôle du conseil eu égard à la gouvernance pour assurer la qualité et la sécurité des patients. Le conseil est déterminé à utiliser des pratiques exemplaires en matière de qualité et de sécurité pour guider ses décisions relatives aux politiques et aux programmes.

« La qualité et la sécurité sont le principal moteur et la pierre angulaire de la prise de décisions et le conseil a réservé entre 25 et 30 pour cent de l’ordre du  jour de sa réunion pour discuter directement ou indirectement de qualité et de sécurité », déclare M. Dewar. « Nous voulions que notre conseil voit de première main comment d’autres conseils assurent la gouvernance de la qualité et de la sécurité et ce programme nous fournissait la possibilité de faire exactement cela. »

« Même si votre conseil est à un stade différent de son développement, ce programme vous aide à amener votre programme de gouvernance au niveau suivant », ajoute M. Dewar.  « Que vous ayez un nouveau conseil ou un conseil en place depuis longtemps, il peut vous aider à remettre en question où vous en êtes et à déterminer ce que vous pouvez  faire mieux. Il peut aussi contribuer à établir de meilleures relations entre le conseil et l’équipe de la haute direction, ainsi qu’à démontrer que le conseil comprend et prend la gouvernance au sérieux. »

La Dr Donna Murnaghan,  présidente du comité sur la qualité et la sécurité du conseil, souligne que le programme a fourni aux membres du conseil une occasion d’apprentissage qui leur a permis de se reconnecter à la gouvernance et de l’apprécier de manière plus approfondie.  Elle aimerait que le programme de gouvernance soit présenté de nouveau au printemps 2012 pour que les nouveaux membres du conseil et ceux qui n’ont pu assister à la séance initiale puisse le découvrir.

« La gouvernance peut être un terrain glissant car on ne peut pas se permettre d’aller trop loin et il est difficile de savoir à quel moment on a atteint le point limite, dit la Dr Murnaghan.  « Lorsqu’on établit une politique en matière de gouvernance, il faut vraiment s’engager à établir l’orientation et les lignes directrices qui permettent au président-directeur général et au personnel de faire leur travail efficacement.  Ce programme conférait la souplesse nécessaire à un modèle de gouvernance efficace, et ce contexte est réellement important. La façon de travailler sur un niveau d’engagement en partenariat n’est pas la même à l’Île-du-Prince-Édouard qu’en Nouvelle-Écosse ou en Ontario. Pour établir un modèle de gouvernance solide,  il faut comprendre la culture du modèle de gouvernance qui fonctionnera dans une région particulière. »

La Dr Murnaghan compare le processus utilisé pour personnaliser et instaurer le programme de gouvernance à Santé Î.-P.-É. à une machine bien huilée.  Elle a participé aux réunions de développement visant à déterminer ce qu’on voulait et ce qui était nécessaire. Les sujets couverts dans le cadre du programme ont été jumelés à l’engagement, à la discussion et au travail en cours. « Le processus visant à déterminer ce qui est nécessaire dans le système était très interactif et intuitif et l’information fournie reposait sur des exemples utiles et sur les meilleures données probantes. Le savoir-faire autour de la table, bienvenu et instructif, provenait d’une équipe d’éducateurs qui avait la volonté de partager son expérience et ses connaissances pour faire bouger les choses. » 

À la fin du programme, les participants reçoivent une trousse d’outils exhaustive qui comprend une foule de gabarits et de modèles qu’ils peuvent adapter et modifier pour les utiliser.  La Dr Murnaghan dit que la trousse d’outils est une ressource merveilleuse à laquelle on peut revenir et  y puiser des exemples pour enrichir son programme de gouvernance. 

Santé Î.-P.-É.  a mis sur pied un programme de gouvernance exhaustif qui inclut les stratégies, les idées et les outils cruciaux nécessaires pour assurer la gouvernance efficace du conseil. En sensibilisant les membres du conseil à l’importance de la qualité et de la sécurité, on les rend aptes à assumer le leadership voulu pour prendre des décisions qui respectent la qualité et lui font honneur.

Le comité sur la qualité et la sécurité du conseil a élaboré un programme sur la qualité et la sécurité et a prévu des réunions de planification afin de garder les choses bien en main. Ce comité de trois membres  a aussi élaboré des visites guidées sur la qualité et la sécurité pour donner un aperçu des dimensions de la qualité et établir des liens entre le personnel et le patient, le résidant ou le client afin de mieux comprendre les problèmes et reconnaître les progrès en première ligne. D’autres membres du conseil sont invités à participer à ces visites à pied pour raffermir leur compréhension et renforcer la valeur de la qualité et de la sécurité.

Le programme  Gouvernance efficace pour assurer la qualité et la sécurité des patients peut être personnalisé pour votre  organisation.  Pour en savoir plus long, visitez le site web de l’Institut canadien pour la sécurité des patients à www.securitedespatients.ca et cliquez sur  Éducation.