Connexion
CPSI partager            
11/2/2016 7:00 AM

Félicitations à la Championne individuelle bénévole de la sécurité des patients de 2016, Johanna Trimble du Réseau de consultation publique de la Vancouver Coastal Health, qui s'est vouée avec passion à apporter des changements au sein du système de santé et à conscientiser les gens au sujet de la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées.

Comme plusieurs autres, Johanna Trimble a vécu une expérience éprouvante avec un membre de sa famille dans le système de soins de santé et a cherché à provoquer des changements favorables, non seulement pour sa famille, mais pour beaucoup d'autres.  C'est en 2010 que Johanna a commencé à partager l'histoire éloquente de sa belle-mère, Fervid Trimble.  Le récit prenant d'une patiente, Is Your Mom on Drugs (Votre mère prend-elle des médicaments ?), a suscité l'intérêt de plusieurs personnes travaillant ou étant liés aux soins de santé, et depuis, Johanna a tiré parti de cet intérêt en prenant l'initiative d'apporter des changements pour créer de nouveaux outils et ainsi conscientiser davantage la population.  Dans un élan de passion indéfectible, Johanna a cherché différents mécanismes pour se faire entendre et pour encourager les autres à protéger les personnes âgées des dangers de la surconsommation de médicaments.

Johanna s'est jointe récemment à un nouvel organisme, le Réseau canadien sur la déprescription (ReCaD), pour sensibiliser davantage les professionnels de la santé ainsi que la population en général aux dangers de la surconsommation de médicaments.  Elle agit également en tant que membre du public à l'élaboration de MedStopper, une nouvelle ressource de déprescription qui aide aussi bien les médecins traitants que les patients à prendre des décisions concernant l'utilisation des médicaments.  Quand on entre la liste de médicaments dans la base de données servant d'outil en ligne, cette dernière classe les médicaments du moins efficace et moins sécuritaire aux meilleurs et aux plus sécuritaires, et donne tous les détails à prendre en considération quand on les évalue ou qu'on les interrompt momentanément ou définitivement.

« Medstopper.com est un outil reconnu conçu pour les professionnels de la santé.  La population en général peut aussi l'utiliser pour faire une vérification préliminaire des médicaments et savoir ceux qui sont le plus nécessaires et ceux qui pourraient poser problème », explique Johanna. « On peut ensuite imprimer la liste pour l'examiner avec notre médecin.  La plupart des gens se font une fausse idée de la sécurité des médicaments.  Ce n'est pas seulement parce qu'un médicament a été approuvé par un organisme de réglementation pharmaceutique qu'il est nécessairement sans danger.  Tous les médicaments ont des effets secondaires, que vous pouvez éprouver ou non.  Quand on vieillit et qu'on prend plusieurs médicaments, il y a beaucoup plus de chance de ressentir des effets secondaires ou de subir des interactions entre les médicaments. »

La volonté de Johanna de transmettre son message au plus grand nombre a attiré l'attention et lui a donné l'occasion de partager son histoire et de promouvoir le changement dans plusieurs conférences et colloques à travers le monde.  Elle a récemment assisté à une conférence internationale à Barcelone où une journée complète était consacrée aux problèmes de la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées.  « J'ai été vraiment surprise et impressionnée de voir qu'il y avait autant de pays qui constataient aujourd'hui qu'il existe vraiment un problème urgent à régler.  Je fais tout en mon pouvoir pour alerter l'opinion publique et pour remédier à la situation de façon pratique », souligne Johanna.

Au cours de cette conférence, Johanna a repris contact avec un médecin suédois qui a conçu un guide précisant les classes de médicaments et tout ce qu'il faut savoir pour amener les gens à cesser de les consommer en toute sécurité.  Chaque prescripteur suédois en reçoit un, et il est utilisé dans toute la Scandinavie.  Il vient d'être traduit en allemand, et c'est ce qui lui a donné l'idée de s'engager personnellement à rassembler un consortium pour procéder à sa traduction anglaise. « Ce guide suédois contient toute l'information nécessaire, alors ce serait fou de vouloir réinventer la roue », ajoute Johanna. « L'information est détaillée, et la traduction doit être faite soigneusement et correctement.  J'en appelle aux collègues que j'ai rencontrés en Australie, au Royaume-Uni et au Canada pour voir s'il n'y a pas moyen de trouver le financement nécessaire pour publier une version anglaise. »

Johanna est membre bénévole du Réseau de consultation publique de la Vancouver Coastal Health (VCH) et du BC Patient Voices Network.  Membre important de Patients pour la sécurité des patients du Canada, elle a été désignée Patiente championne de la sécurité des patients par l'Organisation mondiale de la Santé.  Elle siège sur de nombreux comités provinciaux et nationaux qui travaillent à résoudre les problèmes de polypharmacie chez les personnes âgées, dont le Comité directeur de l'Initiative de réduction des risques associés à la polypharmacie de C.-B.  Elle a récemment été nommée membre du Conseil sur la sécurité des patients et la qualité de la Colombie-Britannique.

Johanna est maître de conférences honoraire à l'unité de Gériatrie communautaire du Département de médecine familiale de la Faculté de médecine de l'Université de Colombie-Britannique.  « Je veux influencer les étudiants en première année de médecine qui font leur entrée dans le système de soins de santé et bien faire comprendre qu'il faut intégrer la famille aux soins des personnes âgées », précise Johanna.

« Les patients et les familles doivent participer davantage à la conception des soins de santé, et ce, des premières étapes de leur planification à leur mise en œuvre et à leur évaluation », explique Johanna.  « Il arrive trop souvent qu'on fasse appel aux patients après coup.  Le point de vue du patient diffère tellement de celui des personnes qui travaillent dans le système de santé.  Nous devons travailler ensemble; c'est la seule façon d'améliorer les choses. »

Belinda Boyd, leader de l'engagement communautaire à la Vancouver Coastal Health, a soumis la candidature de Johanna aux Prix des champions.  « Quand Johanna a commencé à nous raconter son histoire, elle l'a fait d'une manière si directe et honnête qu'elle en a inspiré d'autres à transmettre aussi le message que la surconsommation de médicaments est préjudiciable, dangereuse et qu'elle doit être réduite », nous dit Belinda.  « Johanna inspire sans cesse les autres à participer à la planification et à l'amélioration des soins de santé, et elle défend avec vigueur la sécurité des patients. »

SoinsSantéCAN et l'Institut canadien pour la sécurité des patients s'associent pour décerner les Prix des champions qui soulignent la contribution de champions en matière de sécurité des patients, c'est-à-dire des patients/membres des familles bénévoles et des équipes/organisations qui, grâce à leur leadership et à leur travail de collaboration exemplaires, ont suscité des changements et permis d'accroître la sécurité des soins de santé en mobilisant les patients et les familles. Le Prix du champion individuel bénévole souligne la contribution d'un patient ou d'un membre bénévole d'une famille qui, grâce à son dévouement et à son travail dignes de mention, a réussi à concrétiser un projet ou une initiative ayant généré une amélioration notable des résultats en matière de sécurité des patients.