Connexion
CPSI partager              
2/20/2014 5:00 PM

​​​​​La mise en œuvre du programme PESP – Canada au Manitoba – Seconde partie

Au printemps de 2012, 67 professionnels de la santé du Manitoba ont suivi le  Programme d’éducation en sécurité des patients  – Canada de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, un programme très complet de qualité et de sécurité des patients qui facilite la transmission de connaissances entre pairs au sein des équipes de première ligne.

Crosswalk est allé vérifier dans deux régions sanitaires du Manitoba si les enseignements de PSEP- Canada avaient bel et bien été mis en œuvre. Ce texte couvre le cas de la région sanitaire de Winnipeg. La première partie traite du programme de formation en qualité et en sécurité des patients de Santé Prairie Mountain.

En 2012, 21 professionnels des soins de la région sanitaire de Winnipeg (WRHA) ont reçu leur agrément comme formateurs en sécurité des patients, un cours qui donne déjà des dividendes.

« Nous utilisons vraiment le contenu de PSEP – Canada pour nous concentrer sur les lacunes que présente notre région en termes d’amélioration de la qualité et de formation en sécurité des patients, explique  Kim Warner, directrice des opérations, sécurité des patients (WRHA). Nous prévoyons effectuer un examen formel des divers modules de PESP – Canada et d’en adapter le contenu de manière à pouvoir offrir une formation supplémentaire à notre personnel. »

La première année, le contenu du cours PESP – Canada a été intégré au programme d’orientation régionale de l’organisme et on a conçu un module de 30 minutes sue l’amélioration de la qualité et la sécurité des patients. Parmi les autres cours offerts en sécurité des patients, on notre une séance d’accueil d’une demi-journée pour les nouveaux cadres, des présentations adaptées en fonction du contexte des soins aigus, des soins de longue durée et des soins communautaires, de même que des ateliers sur sur la divulgation et sur le transfert de renseignements.

Certains des projets en cours de création comportent un partenariat avec le Manitoba Institute for Patient Safety (MIPS) afin de récolter les récits des succès récents; la création d’une exposition destiné à deux centres d’achats de la région; la conduite d’un sondage régional portant sur les besoins de formation en qualité et en sécurité des patients; et le développement d’un chariot itinérant portant sur le bilan comparatif des médicaments et la sécurité médicamenteuse. Jusqu’ici, ce chariot itinérant a été amené dans un hôpital pour montrer le fonctionnement unité par unité du processus de bilan comparatif des médicaments.

Kim Warner dit que les projets sont adoptés et approuvés par un groupe de leaders en amélioration de la qualité et en sécurité des patients. Les individus inscrivent leur nom pour diriger les projets qui les intéressent, puis consultent ou engagent jusqu’à deux autres individus pour développer un échéancier, un plan d’action et pour appliquer les cycles du modèle Planifier-Exécuter-Étudier-Agir (PEÉA).

Parmi les projets actuellement en cours, notons le développement d’une atelier sur les incidents de sécurité des patients et leur divulgation; un examen de faisabilité d’une conférence annuelle régionale portant sur l’amélioration de la qualité et sur la sécurité des patients; l’étude des autres modules de PESP – Canada de manière à adapter et à rendre prêtes à l’emploi les sessions de formation; la création d’aides à l’emploi; la mise à jour des outils permettant la meilleure histoire médicamenteuse possible; et la production d’une brochure décrivant les formations disponibles en amélioration de la qualité et en sécurité des patients.

Kim Warner remercie PESP – Canada de l’aide apportée pour recentrer ses efforts sur l’amélioration de la qualité. « Nous sommes parvenus à imposer l’éducation et la formation en amélioration de la qualité et en sécurité des patients comme une action valable et tangible, dit-elle. Le contenu de la formation PESP – Canada nous a aidé à faire de la sensibilisation sur le thème de la culture de la sécurité de patients partout dans notre région. »