Connexion
CPSI partager            
3/14/2012 6:00 PM

​​​​L'Office régional de la santé de Winnipeg comprend un établissement progressif à 431 lits situé à Winnipeg, au Manitoba – le Centre Deer Lodge, offrant des soins de longue durée, de réadaptation gériatrique et de soins pour les maladies chroniques. Il y a plusieurs années, les membres du personnel de Deer Lodge ont remarqué, suite à l’analyse de leurs statistiques de chutes, qu'ils pouvaient faire des améliorations. Ils ont donc développé des politiques, des protocoles et des algorithmes pour régler le risque de chutes et ont mis en œuvre un processus de dépistage pour l’ensemble des clients admis à l'établissement. Ces changements ont produit une baisse de près de 30 pour cent de leur taux de chute sur trois ans, mais ils ont trouvé qu’il y avait encore des améliorations à faire pour atteindre les normes nationales. En septembre 2011, le Centre Deer Lodge s’est inscrit à un programme virtuel d’une durée de six mois – Des soins de santé plus sécuritaires maintenant! Prévention des chutes et des blessures causées par les chutes – conçu pour aider les organisations travaillant sur la réduction des chutes et des blessures causées par les chutes.

« Nous utilisons la série d’apprentissage sur la prévention des chutes pour nous aider à réviser notre pratique des tournées horaires », explique Daryl Dyck, infirmière clinicienne spécialisée au Centre Deer Lodge. « Nous avions essayé des tournées horaires avec notre personnel infirmier au sein d’une unité il y a 18 mois, mais les résultats étaient mitigés, y compris pour convaincre l’ensemble du personnel de la valeur de l’initiative de changement. Nous avons pu revoir et faire des réglages aux tournées horaires. »

« On nous a conseillé de commencer à petite échelle en identifiant un sous-groupe dans le groupe que nous voulions étudier », a dit Dyck. « Plutôt qu’appliquer les tournées horaires à tous les patients à haut risque, nous étudions un petit sous-ensemble de ce groupe. Nous avons choisi deux types différents d'unités pour notre essai. Au sein de ces unités, nous nous penchons sur les individus à risque élevé de chutes qui ont chuté au cours du dernier mois et nous mettons en œuvre des tournées horaires pour eux. Notre échantillon est limité, mais ça se déroule très bien. Notre objectif est d'abord d'établir la pratique des tournées horaires, puis de l'appliquer aux individus à risque élevé de chutes et, finalement, de la mettre en œuvre à l’échelle de l'établissement. Une fois mise en œuvre dans l’ensemble de l’établissement, nous espérons constater une nouvelle baisse de nos taux de chute. »

Tracy Thiele, infirmière psychiatrique et coordinatrice de projet au Centre Deer Lodge, indique qu’un groupe interdisciplinaire a été formé afin d'établir une base solide pour les tournées horaires. « L'approche d’une équipe interdisciplinaire (ergothérapeute, physiothérapeute, chefs[1] d'unité, infirmières cliniciennes spécialisées, spécialiste des données) a apporté des points de vue uniques. Nous avons été en mesure d'évaluer différentes façons de mettre en œuvre le projet au sein de ces deux unités, en utilisant des outils spécialisés et en y consacrant du temps de travail en tant qu’équipe interdisciplinaire. »

« La série d'apprentissage a renforcé la notion qu’on obtient de meilleurs résultats quand on prend le temps de faire les choses correctement plutôt que de mettre en œuvre plusieurs initiatives de changement rapidement », explique Thiele. « Parce que nous avons commencé à petite échelle, le personnel a embarqué. Nous avons eu des situations où le personnel a initié lui-même des tournées horaires en reconnaissance du fait qu’un résident/patient était à risque de chuter et devrait faire partie du programme. C'est formidable! »

Le Centre Deer Lodge a ​mis en place plusieurs mesures dans le cadre de son programme de prévention des chutes. Un outil d'évaluation des risques de chutes est administré à chaque patient/résident dans les 48 heures suivant son arrivée à l'établissement. Une liste de contrôle des facteurs de risque accompagne cet outil pour inciter le personnel à penser à des stratégies relatives à ces facteurs de risque spécifiques; un algorithme identifie un risque élevé ou faible et la voie à suivre au niveau des interventions pour renforcer la nécessité d'avoir une intervention en place pour ce facteur de risque; et un autre outil permet au personnel de choisir le matériel approprié à utiliser dans le cadre de la prévention des chutes. Le Centre Deer Lodge a également intégré des séances d'éducation en prévention des chutes dans le cadre d'un programme annuel de formation obligatoire pour l’ensemble des infirmières et du personnel soignant.

Pour en savoir plus sur les moyens de réduire les chutes et les blessures causées par les chutes, visitez www.soinsplussecu​ritairesmaintenant.ca et cliquez sur Stratégies.