Connexion
CPSI partager              
3/30/2014 6:00 PM

​​L’hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview (Holland Bloorview) de Toronto baigne dans une culture où la sécurité des patients est de la responsabilité de chacun. Sa stratégie de sécurité des patients s’arrime et se coordonne aux priorités organisationnelles. Les patients et leur famille sont inscrits dans l’ADN de Holland Bloorview et mobilisés comme partenaires des efforts de l’organisation vers la sécurité des patients.

Cet accès au point de vue du patient et de sa famille a servi de mortier à la stratégie de sécurité des patients du Holland Bloorview. « Notre stratégie a toujours été d’assurer une présence transversale du leadership – y compris nos représentants familiaux – lorsqu’il a des occasions d’apprendre, afin de permettre une pollinisation croisée et de faire comprendre que chacun a un rôle et des responsabilités en matière de sécurité », déclare Sonia Pagura, directrice principale de la qualité, de la sécurité et de la performance à Holland Bloorview.

Cette transition s’est amorcée en 2010 par l’identification des principales agences pouvant fournir de la formation pour accroître les connaissance, améliorer les compétences et agir comme agents de changement organisationnel en matière de sécurité. En 2012, cinq leaders des pratiques collaboratives en pratique, en risque et en sécurité ont participé au Cours canadien pour les coordinateurs de la sécurité des patients. La haute direction du Holland Bloorview a confirmé son engagement envers la sécurité des patients en autorisant de la formation supplémentaire pour accroître les compétences organisationnelles. À l’automne de 2012, une cohorte de 13 leaders issus d’une variété de programmes cliniques, de la pharmacie, de la sécurité des patients, de la gestion du risque des pratiques collaboratives, de la formation clinique, des relations avec le client et sa famille et les familles elles-mêmes ont participé au Programme d’éducation en sécurité des patients – Canada (PESP – Canada). « Le programme PESP nous a fourni un cadre basé sur des faits probants, se souvient madame Pagura. Nous fondons tout ce que nous faisons sur des faits solides, en nous servant de PESP – Canada comme d’un véhicule pour accroître les compétences organisationnelles en sécurité des patients. »

À l’époque où Holland Bloorview s’approchait de son agrément, en 2013, cette cohorte nouvellement formée s’est entendue pour dire que le cadre de PESP – Canada était idéal pour offrir de la formation en sécurité des patients. Les 13 employés ayant reçu la formation de PESP – Canada ont livré 27 ateliers de formation sur la culture, les défaillances de systèmes et les facteurs humains. Les ateliers comportaient des exemples de situations réelles rencontrées dans la pratique quotidienne et décrivaient le rôle qu’on y attendait du personnel. Il y a eu de nombreuses occasions d’y participer ; 59 % du personnel et 100 % des dirigeants ont assisté à ces ateliers. L’évaluation révèle que 83,3 % d’entre eux ont trouvé les ateliers très utiles pour leur propre pratique et que 70 % souhaitaient plus d’ateliers pour mieux promouvoir un environnement sécuritaire pour les patients. On travaille actuellement à réunir une équipe de leaders chez les médecins et à créer un module de réadaptation pédiatrique qui pourrait être utilisé à l’échelle du système de santé et contribuer à l’effort national, qui tend à se concentrer sur les soins de courte durée.

La formation PESP – Canada a également contribué à faire connaître le sondage sur la culture en sécurité des patients, une exigence d’Agrément Canada. La participation a atteint le magnifique niveau de 89 %, une hausse de 30 % par rapport au sondage précédent. De plus, un outil de vérification de l’authenticité portant sur la satisfaction des clients confirme que les familles se sentent traitées comme des partenaires, elles se sentent mobilisées et respectées dans leurs rapports avec l’établissement. « Lorsque vous incluez des intervenants-clés et que vous vous servez de ce qu’ils ont à offrir et à apporter, cela stimule les partenariats et la collaboration dans tous les secteurs », conclut Sonia Pagura.