Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​Ceci est le troisième article d'une série de quatre sur la prévention de la thromboembolie veineuse (TEV) et la Vérification nationale de la TEV de 2014. Pour lire d’autres récits sur ce thème, visitez www.securitedespatients.ca.

La Vérification nationale de la thromboembolie veineuse (TEV) est arrivée au bon moment pour la région Capital Health en Nouvelle-Écosse. Il s’était passé un an depuis le déploiement de nouveaux processus et politiques sur la prophylaxie accompagnés de la formation du personnel sur la TEV.

« La vérification de la TEV a produit quelques données concrètes sur nos méthodes et a servi à mesurer comment nous avions progressé durant l'année et comparé au pays », a déclaré Jane Palmer, responsable de la qualité, Capital Health.

Jane a pris les devants pour s’assurer que tout était en place pour la participation à la Vérification nationale de la TEV à Capital Health. Elle a d'abord prévu une séance d'information pour les dirigeants cliniques de l'équipe au cours de leur réunion mensuelle sur la qualité et la sécurité des patients. Elle a présenté le sujet, a expliqué pourquoi la participation était importante et a présenté certaines mesures mises en œuvre durant l'année en soulignant l'occasion de mesurer les progrès accomplis.

L'approche de la vérification à Capital Health implique généralement le personnel ou l'équipe de première ligne et lui confère la responsabilité de la tâche. « La vérification sensibilise et enseigne et nous pensons que le personnel de première ligne devrait décider qui est le plus apte à faire la vérification au sein de l’unité », explique Jane Palmer.

Dans le cadre de la Vérification de la TEV, 30 unités d'hospitalisation étaient invitées à participer en s’engageant à partager les résultats de la vérification entre elles. Jane a souligné que la prophylaxie pour la TEV devrait être une norme de soins dans leurs services et leur a demandé de choisir de cinq à dix dossiers pour vérification. Près de 60 pour cent des unités d'hospitalisation ont soumis des données; la vérification des dossiers étant le plus souvent effectuée le personnel infirmier de l'unité ou l’infirmière en chef.

L'utilisation de la prophylaxie appropriée depuis un an s’est améliorée en passant de 65 pour cent à 80 pour cent. Les résultats furent partagés avec les équipes cliniques et un groupe de base continuera à analyser les données afin de chercher des possibilités d'amélioration.

« Nos résultats démontrent où sont les lacunes dans notre établissement », dit Jane Palmer. « Éduquer le patient sur ​​la thromboprophylaxie et les ordonnances préimprimées sont deux thèmes sur lesquels nous devons porter notre attention. Nous avions fait des démarches concernant les ordonnances préimprimées pour nous préparer à l'agrément, cependant, les ordonnances préimprimées supplémentaires de la TEV ont ensuite été créées et nous aidons maintenant les équipes à réaliser la mise en œuvre complète. Un médecin champion de l'équipe a contribué à soutenir les actions de résultats liées au changement de comportement des médecins face aux ordonnances préimprimées. Nous allons maintenant prendre du recul et porter notre attention sur les suivis nécessaires avec les équipes de première ligne pour assurer la prise en charge de toute lacune actuelle dans les processus liés à la prophylaxie TEV.

Capital Health a trouvé que les ordonnances préimprimées augmentent le taux d’utilisation de la prophylaxie appropriée. L’établissement a développé des ordonnances préimprimées standardisées pour la TEV que tout service peut utiliser et essayer d'intégrer aux  ordonnances préimprimées actuelles dans la mesure du possible, en reconnaissant que certains services n’utilisent pas les ordonnances préimprimées sur une base régulière. L’établissement a également constaté que d’anciennes ordonnances préimprimées sont encore distribuées et que les médecins indiquent peu la thromboprophylaxie sur leurs ordonnances normales.

« Nous participons à des vérifications nationales comme celle-ci pour évaluer la façon dont nous prodiguons les soins », dit Jane Palmer. « Nous avons vu un changement dans notre culture en rapport avec la mesure du rendement en matière de vérification. C’est souvent un processus manuel qui demande beaucoup d’efforts et un changement de culture a été nécessaire afin que le personnel comprenne l’importance de la vérification. Les employés s’intéressent à nos méthodes de mesure en comparaison à d'autres établissements, car nous encourageons l'utilisation de l'analyse comparative pour orienter les plans et les stratégies d'amélioration. Les vérifications présentent une occasion pour le personnel de s’engager. »

Cliquez sur les liens ci-dessous pour afficher d'autres articles de la série : l'Hôpital général juif explique ses stratégies de prévention de la TEV, dont la mise en œuvre d'un horaire standard d'administration de la prophylaxie; Southlake Regional Health Centre et l'Hôpital Queen Elizabeth expliquent comment les pharmaciens ont orienté la participation de leur établissement dans la Vérification nationale de la TEV; et de quelles façons l'outil de mesure des résultats en matière de sécurité des patients facilite les vérifications trimestrielles de TEV en Alberta.