Connexion
CPSI partager              
3/24/2014 6:00 PM

​​​​​Le Dr Claude LaFlamme, directeur de l’anesthésie cardiaque au Sunnybrook Health Sciences Centre de Toronto, n’est pas du genre à baisser les bras lorsque ses patients n’ont pas droit aux meilleures pratiques pour prévenir les infections du site opératoire. Depuis dix ans, il travaille sans relâche à lutter contre ces infections, tant au Sunnybrook que comme chef de l’intervention en Prévention des infections du site opératoire de Soins de santé plus sécuritaires maintenant!. Il sait que lorsque la théorie est mise en pratique, les infections du site opératoire peuvent diminuer d’au moins 50 %.

Le Dr LaFlamme raconte que l’Institut canadien pour la sécurité des patients a joué un rôle de premier plan dans la mobilisation des ressources nécessaires à la conception des Trousses de départ en prévention des infections du site opératoire.  Il admire tout particulièrement le travail des professionnels de la santé motivés et passionnés qui donnent de leur temps pour faire en sorte que les meilleures pratiques soient correctement mises en œuvre.

Le Dr LaFlamme a donné de nombreuses conférences à travers le pays pour aider les employés de la première ligne à mettre en place les principaux aspects de soins chirurgicaux sécuritaires. Bien que l’application en temps voulu des antibiotiques et l’élimination des cheveux soient faciles à intégrer à la pratique quotidienne, ses allocutions se concentrent surtout sur la normothermie peropératoire, qui est plus difficile à mettre en œuvre. Il affirme que ses allocutions les plus réussies ont lieu durant les conférences mensuelles en soins infirmiers (Grand rounds), qui lui donnent l’occasion d’aider l’équipe chirurgicale à implanter les meilleures pratiques contre l’infection du site opératoire.

La première Trousse de départ en ISO  de Soins de santé plus sécuritaires maintenant!  a été lancée en 2005, avant d’être révisée en 2010. Le Dr LaFlamme a depuis recruté des experts universitaires, qui travaillent sur une troisième édition qui devrait être lancée en 2014. La documentation mise à jour sur la prévention des ISO insiste sur de nouvelles lignes directrices pour la décontamination de la peau, sur une prophylaxie chirurgicale appropriée et sur la température à cœur. On a effectué un survol complet de la littérature et les chercheurs comme les groupes de travail appuient ce travail de révision des lignes directrices. On y ajoutera des éléments clés sur les interventions percutanées et sur les antibiotiques pédiatriques, de même qu’une section les aspects économiques de la sécurité des patients, pour faire en sorte que les choix effectués dans l'intérêt supérieur du patient assurent aussi la durabilité du système de santé.

La nouvelle version de la Trousse de départ en prévention des ISO fera également entendre la voix des patients. « Dans votre équipe, les patients comblent l’écart entre la théorie et la pratique, estime le Dr LaFlamme. Le point de vue du patient rend tout très concret et ramène tout ce que vous essayez de faire valoir au niveau humain. »