Connexion
CPSI partager              
3/23/2011 6:00 PM

​​​​​Le 22 mars, des équipes représentant 47 établissements et provenant de 74 sites différents se sont réunies autour de leurs ordinateurs à l’occasion de la séance de clôture du Collectif d’apprentissage virtuel sur la prévention des chutes, Pas de faux pas! élaboré par la campagne Soins de santé plus sécuritaires maintenant! (SSPSM) en partenariat avec l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIAO). Ce projet d’une durée de six mois a été conçu à l’intention des équipes interprofessionnelles œuvrant en établissements de soins de courte et de longue durée et dans le milieu des soins à domicile, afin de les aider à mettre au point des processus fiables dans le but de réduire de 40 pour cent les chutes et les blessures qui en résultent. Le Collectif a aidé les équipes à concevoir des pratiques exemplaires, à les mettre en œuvre et à les diffuser; à identifier les facteurs qui accroissent les risques de chutes; et à apporter les changements voulus dans la pratique, à en vérifier l’efficacité et à mesurer l’amélioration.

 

 Sheryl Courtoreille
Sheryl Courtoreille
Sheryl Courtoreille, coordonnatrice de l’amélioration de la qualité à l’Office régional de la santé et des services sociaux de Hay River, s’est jointe au Collectif d’apprentissage virtuel afin d’aider à évaluer le programme de prévention des chutes lancé en 2009 et préparer l’obtention de l’agrément. Son équipe se composait de représentants des soins de courte et de longue durée et des soins à domicile. « Bien que ces domaines soient très différents quant aux besoins, ils visent les mêmes objectifs et nous pouvons apprendre les uns des autres, dit Sheryl. La présence au sein de l’équipe d’un physiothérapeute et d’un agent de réadaptation était primordiale, car ils sont les spécialistes du mouvement, des fonctions et de l’environnement.  Nous avons utilisé le modèle PFEA (Planifier – Faire – Étudier – Agir) pour mieux renseigner le personnel et les clients sur les risques de chutes et nous mettons présentement en œuvre un volet éducatif afin de promouvoir une meilleure compréhension du programme et de son impo
rtance. Nous avons vécu une expérience formidable et espérons que les autres équipes ont profité autant que nous de tout ce que le Collectif avait  à offrir. »

 

 

Kerrie Turner

Kerrie Turner
Kerrie Turner, coordonnatrice en réadaptation de Villa Carital, un établissement de soins de longue durée de East Vancouver, en Colombie-Britannique, s’est jointe au Collectif afin d’apprendre des autres et de leurs expériences. « Nous avions  mis en œuvre plusieurs stratégies efficaces de prévention des chutes, mais nous voulions aller une étape plus loin et normaliser les procédures relatives aux chutes, dit Kerrie. Bien que l’incidence des chutes soit faible, nous l’avons réduite de 10 pour cent de plus depuis que nous avons adhéré au Collectif et nous avons un plan plus proactif. »  Les pensionnaires sont maintenant réévalués lorsqu’ils rentrent d’un séjour à l’hôpital afin de déterminer si leurs risques de chute ont changé. De plus, Villa Carital a amélioré son programme d’exercice, qui est offert six jours par semaine. Nous nous concentrons sur les activités de musculation et d’équilibre pour garder notre taux de chute faible et réduire les risques. »

 

 

 Suzanne Baker
Suzanne Baker
Suzanne Baker, coordonnatrice de la prévention des chutes à l’Office régional de la santé South Shore District et coordonnatrice provinciale de la prévention des chutes de Nouvelle-Écosse, a participé au Collectif national de prévention des chutes dans les soins de longue durée en 2008. Elle a en outre fait partie de l’une des neuf équipes provinciales qui se sont jointes au présent Collectif afin d’aider à uniformiser les méthodes de collecte de données et de mesures des résultats des programmes de prévention des chutes dans les soins de courte durée. « Nous participions déjà à l’initiative de Soins de santé plus sécuritaires maintenant! sur la prévention des chutes et le Collectif nous a aidés à faire le virage, en tant que province, notamment en améliorant notre collecte de données. Nous utilisons les données comme outil pour expliquer aux autres pourquoi nous faisons les choses comme nous les faisons… Le format virtuel du Collectif et la technologie utilisée permettent une discussion approfondie et la participation de groupe.  Pour nos neufs équipes, le Collectif a représenté un moyen peu coûteux et rentable de participer sur le plan provincial et de partager nos acquis, tant à l’échelle nationale que locale. »

 

Les équipes participant au Collectif provenaient de partout au Canada : de Nouvelle-Écosse (9); de l’Île-du-Prince-Édouard (1); de Terre-Neuve et Labrador (2); du Québec (5); de l’Ontario (18); de la Saskatchewan (4); de l’Alberta (3); de la Colombie-Britannique (3); des Territoires-du-Nord-Ouest (1); et du Yukon (1).

Les enregistrements de la séance et des documents relatifs au Collectif sont affichés sur le site Web de Soins de santé plus sécuritaires maintenant!  Pour obtenir de plus amples renseignements sur des stratégies de réduction des chutes et des blessures qui en résultent, consultez la Trousse en Avant! de l’automne.