Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​​​Chaque jour, des héros en première ligne passent souvent inaperçus, et il en va de même pour leur courage, compétences, dévouement et leur travail acharné. Au Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l'amélioration de la qualité, c'était un jour d’hommage et d'appréciation des héros en première ligne. Ce ne sont que quelques-uns des héros qui nous inspirent et que nous sommes heureux de profiler dans les présentations d'aujourd'hui :

 

 

Offrant une perspective sur la sécurité des soins et l’impact qu’ont les infirmières, Tilda Shalof, de l’unité de soins intensifs médicaux et chirurgicaux de l'Hôpital général de Toronto, explique que nous nous attardons souvent sur les échecs et oublions qu’il y a tant de choses qui marchent bien. « En tant qu'infirmière, je ne connais pas de sentiment plus déroutant que de savoir qu’on a causé des préjudices alors qu’on c’est notre devoir d’assurer la sécurité du patient », dit-elle. « Nous devons être conscients de ce que nous faisons et de l’importance des enjeux. Il n’y a rien d’héroïque à ce que les infirmières assurent la sécurité des patients. Lorsqu’elles le font, elles travaillent correctement, sans plus. ».

 

 

Jerry Bell, gestionnaire du service des urgences de l’Hôpital Pasqua à Regina, en Saskatchewan pose la question : travaillez-vous  avec quelqu'un qui a besoin de changer d'attitude? dans le cadre d’une présentation sur l'évolution des attitudes et les préjugés. « L'attitude est la façon dont nous pensons, sentons et agissons », dit Jerry Bell. « Une attitude positive favorise la communication efficace, donne au patient et à sa famille l'assurance que les soins prodigués sont les meilleurs possibles, et améliore les soins aux patients. Nous sommes privilégiés de pouvoir travailler dans le système de soins de santé et lorsque nous mettons du cœur dans ce que nous livrons, nous pratiquons des soins sécuritaires. »


La DreTrina Montemurro, anesthésiste, Providence Health Care, parle du changement de culture provoquée par la pression des pairs. « La façon dont nous faisons les choses ici devient la façon dont les choses sont comprises, jugées et évaluées », dit Dre Montemurro. « Changer une culture doit venir de la base, est tributaire d’une approche d'équipe et doit recevoir l’appui d’en haut. » Deux éléments clés dans l'évolution de la culture visant à mettre en œuvre une stratégie de sécurité chirurgicale et des listes de vérification de sécurité chirurgicale à Providence Health Care sont de mener en montrant l'exemple et de créer un environnement où chacun se sent l'aise de s’exprimer.


Darlene Bartkowski, infirmière clinicienne enseignante, Alberta Health Services, décrit comment une boîte à outils unique créée dans le cadre de la Collaboration Arrêter les infections maintenant! Soins de santé plus sécuritaires maintenant! a contribué à améliorer le respect des mesures d'hygiène des mains et des pratiques de nettoyage de l'environnement et donc à réduire les infections nosocomiales. « Nous avons formé une équipe multidisciplinaire et identifié des héros qui existaient au sein de nos communautés », a dit Darlene Bartkowski. « Leur enthousiasme était contagieux et il est devenu évident que le pouvoir de changement était entre nos mains. »

 

(De gauche à droite) Donna Davis, la Dre Amy Nakajima et Nadine Glenn

Dans les présentations individuelles de Donna Davis, coprésidente de Patients pour la sécurité des patients du Canada; Nadine Glenn, directrice de projet à l’Institut canadien pour la sécurité des patients, et la Dre Amy Nakajima, chargée de cours à l’Université d'Ottawa et au département d'obstétrique et de gynécologie de l'Hôpital d'Ottawa; ont discuté de l'impact de la divulgation de points de vue différents.

« Il y a des héros en première ligne que vous ne rencontrerez pas - des patients et familles qui ont subi un préjudice », explique Donna Davis. « Aucun d’entre nous ne peut changer ce qui s'est passé, mais grâce à notre voix collective, nous pouvons changer ce qui arrivera demain. Nous voulons des partenariats et avoir un riche éventail de connaissances à partager pour faire progresser la sécurité des patients. »

« Nadine Glenn décrit un événement préjudiciable où un mauvais médicament a été administré qui a causé une défaillance multiviscérale et la mort prématurée d'un patient sous ses soins. « Dès notre jeunesse, on nous apprend à nous excuser », dit Nadine Glenn. « En apprenant de nos erreurs, on peut rendre les processus de soins plus sécuritaires. »

La Dre Amy Nakajima enseigne aux étudiants en médecine comment accepter les préjudices, présenter des excuses et aussi comment remplir un rapport d'incident médical. « Nos actions peuvent être aussi percutantes que nos paroles et nous devons réintégrer la compassion et l’empathie à notre formation médicale, » explique la Dre Nakajima. « Les attitudes de blâme et de honte existent encore en soins de santé. Nous devons favoriser la communication ouverte. » .”

« La seule présentation en français du jour était axée sur les efforts d'amélioration de la qualité à l'Hôpital de Montréal pour enfants. La Dre Nadine Korah, médecin et responsable de la qualité et de la sécurité des patients de pédiatrie générale à l'Hôpital de Montréal pour enfants a donné des précisions concernant une campagne de lavage des mains agressive et les efforts entrepris pour transformer les soins au chevet du patient.

Cliquez ici pour visionner toutes les séances de la semaine du Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l'amélioration de la qualité. Participez à la conversation et déposez vos questions et commentaires dans la boîte « couverture en direct » et nous nous efforcerons de les partager avec nos conférenciers et le public virtuel. Et envoyez-nous vos commentaires sur Twitter à #asklistentalk.

Plus de 2 500 auditeurs ont assisté à la diffusion d'aujourd'hui. La dernière séance du Forum virtuel national 2013 sera diffusée en direct vendredi de 10h00-14h00 (HNR). Inscrivez-vous maintenant pour participer et en savoir plus sur la séance Pouvoir au Patient. 

Voici quelques-uns des commentaires que nous avons reçus des participants au Forum virtuel :

« Merci encore! Félicitations pour l'excellent travail que vous avez fait dans ce forum. » (Participant argentin)

Excellent concept de webdiffusion de l'ICSP. La qualité des candidats et les informations présentées ont fait de ce forum virtuel une vraie réussite. Bravo. (Stefan Dreesen, éditeur de Hospital News)

Un excellent forum. J'aime les vidéos rapides mettant en valeur les éléments pertinents de la sécurité des patients et tenant compte de la voix du patient tout au long du forum. Merci de fournir cet événement dans un environnement virtuel de sorte que certains d'entre nous dans les zones rurales ont eu l'occasion d'assister et de participer (la possibilité de poser des questions / de faire des commentaires, etc.)

C'était un ensemble très agréable de thèmes. Très pertinent à mon travail. J'ai appris beaucoup de choses et je dois maintenant y réfléchir. Merci d'offrir cette série de présentations qui est si facile d'accès!​​